Un cycliste passe devant des grues près du parc olympique de Pékin, au début du mois d’octobre.

Pékin cherche de la neige pour ses JO

Pékin, ville hôtesse des Jeux olympiques d’hiver de 2022, a un problème de neige. Malgré les températures froides, il ne tombe presque pas de neige sur la capitale chinoise.

Prenant les choses en mains, le comité organisateur des JO 2022 a formé une «équipe neige» et a invité des experts de Finlande, du Canada et d’autres nations afin d’aider à trouver des solutions, selon le guide officiel produit par le gouvernement municipal.

L’équipe de travail devra «accélérer les recherches sur des technologies de pointe permettant de fabriquer et conserver la neige, en plus de mettre de l’avant un plan qui permettra d’assurer un approvisionnement suffisant de neige».

Jeudi, le maire adjoint de Pékin, Jiandong Zhang, a affirmé que tous les sites de compétitions et tous les réseaux de transport des JO seront complétés d’ici la fin de 2019, ce qui permettra à la capitale chinoise de tenir des épreuves tests à compter de l’an prochain. «Ces projets avancent rondement et sans rencontrer quelque problème que ce soit», a déclaré Zhang lors d’une rencontre du Parti communiste chinois.

Pékin a obtenu les Jeux en 2015, devançant Almaty, au Kazakhstan, au scrutin pour devenir la première ville à accueillir les Jeux d’été et d’hiver. Le centre-ville accueillera les épreuves intérieures comme le hockey et le patinage de vitesse, dans des amphithéâtres pour la plupart utilisés lors des Jeux d’été de 2008.

L’absence de montagnes et de neige naturelle forcera toutefois les épreuves de ski à être présentées à Chongli ainsi que dans le district de Yanking. Ces deux pôles seront reliés à Pékin par un train à grande vitesse.

Candidature : 30 % moins coûteuses

Par ailleurs, le Comité international olympique (CIO) a expliqué jeudi vouloir faire baisser de 30 % les coûts des candidatures aux JO d’hiver de 2026, en faisant passer de deux à une seule année leur temps de campagne. L’instance olympique fait face à une pénurie de candidatures tant pour les Jeux d’été que les Jeux d’hiver.

Pour  2022, seul Almaty et Pékin étaient en course après les retraits de notamment de Munich ou encore d’Oslo. Pour ceux de 2024, après les retraits de Boston, Hambourg, Rome et Budapest, Paris et Los Angeles étaient les deux dernières villes candidates.