Le skip Ted Butler (à gauche) et ses coéquipiers du club de curling de Buckingham, couronnés champions québécois seniors le weekend dernier à Sept-Îles.

Parfait, Butler gagne le titre québécois

Ce n’était pas son premier titre provincial en carrière. Mais cette fois-ci, Ted Butler n’a pu contenir ses émotions.

Le skip du club de curling de Buckingham a remporté le championnat québécois masculin senior pour une deuxième fois en quatre ans, dimanche, à Sept-Îles. Ses coéquipiers Richard Faguy, Jean-Pierre Croteau et Michel Laroche ont vaincu en finale le quatuor de Sylvain Bellavance, de Boucherville, par la marque de 5-4.

« Quand je suis rentré dans le vestiaire après le match, je suis allé dans un petit coin », a avoué Butler.

Quelques larmes ont été versées. « J’avais la gorge un peu pognée », a-t-il avoué.

C’est que la pression était écrasante sur ses coéquipiers de l’Outaouais et lui. L’objectif de l’équipe en début de saison ? Se qualifier à nouveau en vue des championnats canadiens seniors.

Butler avait perdu en finale nationale en 2015.

Ajoutez à cela que son quatuor a conservé une fiche parfaite de 7-0 lors du tournoi à la ronde à Sept-Îles. En demi-finale, il a gagné 5-4 contre Steeve Gagnon afin d’atteindre la finale.

« Tu commences à te dire qu’à un moment donné, tu vas finir par perdre un match. Nous espérions juste que ça ne serait pas en finale », a lancé Butler, qui a déjà participé au Brier en 1992.

Sa formation représentera maintenant le Québec du 24 au 29 mars à Stratford, en Ontario. Elle aura un visage différent de sa participation précédente aux championnats canadiens.

Seul Laroche était coéquipier de Butler à l’époque.

Le deuxième Jean-Pierre Croteau a remplacé le vétéran Don Westphal, qui s’est cassé une jambe au début de l’hiver. Ce dernier a ensuite déniché un contrat qui l’a amené ces jours-ci à PyeongChang où il assure une partie de l’animation sur le site des compétitions des Jeux olympiques.

Quant à Faguy, il s’est joint au quatuor en tant que troisième. « On se connaît déjà très bien. Nous avions joué ensemble chez les hommes en 2008, 2009 et 2010 », a indiqué Butler.

Ce dernier vivra une autre semaine fertile en émotions aux championnats canadiens. Il fêtera ses 59 ans pendant son séjour à Stratford.

« Certaines personnes ont déjà commencé à me souhaiter une victoire en cadeau. Ça serait ben le fun, surtout que c’est passé proche la dernière fois. »

Le comptable Butler se trouvait au travail au moment de l’entrevue. Sur un des murs de son bureau se trouvait sa médaille d’argent obtenue en 2015. De quoi le motiver à la remplacer par de l’or dans quelques semaines.