Alexandra Ondo des Gee-Gees

Ottawa reçoit l’élite du rugby universitaire

Alexandra Ondo a participé à un dernier entraînement, mardi après-midi, avant d’entamer son parcours vers un possible deuxième titre national en trois ans en rugby universitaire féminin.

Cette fois-ci, l’arrière gatinoise et ses coéquipières des Gee Gees n’auront pas à se déplacer à l’autre bout du pays. Elles peuvent réussir l’exploit d’une nouvelle conquête à la maison devant parents, amies et collègues de classe.

L’Université d’Ottawa est l’hôte des championnats canadiens qui regroupent les huit meilleures équipes du circuit national. Le coup d’envoi sera donné dès mercredi au parc Matt Anthony.

Championnes de la conférence du Québec, les Gee Gees affronteront les Dinos de Calgary, finalistes de la conférence Canada Ouest.

« Nous sommes pas mal excitées, surtout que nous avons connu une saison vraiment différente des autres années. Nous avions l’habitude de gagner tous nos matches dans le passé », a souligné Ondo avant la séance d’entraînement des siennes.

Les Gee Gees ont conservé une fiche de 3-2-1 en saison régulière avant d’être parfaites en éliminatoires, gagnant la finale québécoise contre le Rouge et Or de l’université Laval. Elles misaient sur un alignement très jeune.

« Nous avions 33 filles de première ou deuxième année. Si je compare en 2017, nous avions surtout à l’époque des joueuses de quatrième ou cinquième année », a expliqué Ondo, une des six membres de l’équipe championne qui évolue toujours à l’Université d’Ottawa.

« Nous avons eu besoin de temps cette année pour développer une culture gagnante. Notre performance contre Laval démontre nos progrès. »

L’étudiante-athlète en sciences sociales a été trois fois membre de l’équipe d’étoiles de la conférence du Québec durant sa carrière chez les Gee Gees. Elle a aussi été nommée à deux reprises parmi les étoiles nationales en plus de représenter le Canada sur la scène internationale.

Quatre médailles

Ondo fait partie du noyau du Gris et Grenat en compagnie notamment de Michaela Haley et Madison Grant. La première a enregistré 11 essais en six matches tandis que la seconde a été une des meilleures recrues au pays avec sept essais.

Les Gee Gees ont connu beaucoup de succès lors des cinq années précédentes aux championnats canadiens. En plus de l’or en 2017, elles ont remporté deux fois le bronze, une fois l’argent en plus de terminer quatrièmes.

« Notre performance en finale du RSEQ (conférence du Québec) fait de nous une équipe à surveiller comme c’était le cas dans les dernières années », a soutenu Alexandra Ondo.

St-FX, Acadia, Laval, Queen’s, Guelph, UBC et Calgary sont les autres équipes qui se sont qualifiées en vue de ces championnats organisés conjointement par USports et l’Université d’Ottawa.

La finale aura lieu dès 15 h 30, dimanche après-midi. Plus tôt dans la journée, ce sera le match pour la médaille de bronze.

Un gala sera présenté jeudi soir afin de récompenser les meilleures joueuses de rugby au pays.