Harley-David O'Reilly

O’Reilly s’assure une médaille

Harley-David O’Reilly ramènera à Gatineau une médaille des Jeux du Commonwealth. Reste à savoir la couleur.

Sans avoir à donner un coup de poing, le boxeur originaire de l’Outaouais a gagné son combat en quart de finale, mercredi, en Australie. En fait, il n’a même pas à eu grimper sur le ring.

Son adversaire Ulrich Rodrigue Yombo, du Cameroun, ne s’est jamais présenté à la pesée officielle en matinée. Ce dernier a décidé de faire faux-bond à son pays.

« Huit Camerounais dont deux boxeurs se sont sauvés du village. Ce n’est pas de cette façon que je voulais me rendre dans la ronde des médailles. Mais la boxe, c’est un sport comme ça, a rappelé O’Reilly.

«Des fois, ce sont des blessures qui se produisent. Ou le gars ne fait pas le poids... ou dans ce cas-ci, il décide de se sauver. Comme le psychologue sportif me disait, je ne peux pas rester fixer là-dessus. C’est le temps de passer à autre chose.»

O’Reilly boxera en demi-finale vendredi contre Ato Plodzicki-Faogali, des Îles Samoa. Le perdant obtiendra le bronze.

Le gagnant, lui, se battra en fin de semaine pour l’or chez les 81 kg.

Le titre de champion des Jeux du Commonwealth s’avère le but avoué de Harley-David O’Reilly, champion canadien amateur en titre. Le pugiliste âgé de 29 ans a gagné son combat de première ronde lundi, défaisant facilement Louis Cedric Olivier, de l’Île Maurice.

Son congé imprévu de mercredi pourrait lui être bénéfique. «Le côté positif, c’est que je vais être plus reposé que mon adversaire», a reconnu le droitier qui a fait ses classes au club Final Round.