Harley-David O’Reilly s’est présenté aux Jeux du Commonwealth avec un seul objectif en tête : la médaille d’or.

O’Reilly frappe fort à ses débuts

Harley-David O’Reilly a écrasé son premier adversaire aux Jeux du Commonwealth, lundi, en Australie.

Le boxeur gatinois a gagné 5-0 contre Louis Cedric Olivier, qui représente l’Île Maurice. Il a eu la faveur des cinq juges lors de chacun des trois rounds de cet affrontement chez les 81 kg.

« Ça fait quatre mois que je me prépare pour les Jeux. Ç’a été payant », a soutenu le droitier âgé de 29 ans au bout du fil.

Le champion canadien savait ce qui l’attendait. Il avait une réponse pour chaque coup porté contre lui.

« Je m’étais préparé pour un adversaire agressif comme lui, qui lancerait de gros coups. Je suis resté loin et je l’ai frappé avec mon jab. »

O’Reilly s’est présenté dans le ring en confiance.

« Habituellement, je suis stressé avant un combat. Mais j’ai beaucoup travaillé là-dessus avec le psychologue sportif de l’équipe. Je n’ai jamais été aussi calme que ça. Ce n’était qu’une autre journée au travail. »

Mais il reste que ce n’est pas un tournoi comme les autres.

Le produit du club Final Round s’est pointé en Océanie, il y a trois semaines, avec un seul objectif en tête.

« La médaille d’or. C’est fini le temps des essais. Je veux finir cette première année sur une bonne note et bien commencer du même coup le cycle olympique. »

O’Reilly s’entraîne à Montréal depuis un an au centre national de Boxe Canada. Il a disputé son lot de combats internationaux, dont des victoires à Cuba et en Irlande.

Ses coéquipiers et lui de l’équipe canadienne ont passé leurs deux premières semaines en Australie à Toowoomba. Ils ont échangé des coups à l’entraînement avec des boxeurs australiens.

« Le gym là-bas a produit plusieurs bons boxeurs, dont des champions du monde », a noté l’athlète originaire de l’Outaouais.

Sa prochaine sortie dans le ring est prévue mercredi contre un pugiliste du Cameroun, un pays qui a déjà donné à la boxe un certain Herman Ngoudjo. Il s’agira d’un combat de quart de finale.

« Une victoire m’enverrait dans la ronde des médailles », a souligné Harley-David O’Reilly, qui savoure jusqu’ici sa première aventure à des jeux d’envergure.

Son premier combat lundi a été disputé devant plus de 1000 spectateurs aux Oxenford Studios, un site reconnu pour ses superproductions hollywoodiennes. « La foule est proche du ring. Il y a beaucoup d’écho dans la salle. Quand tu touches la cible, tu le sais. Tu l’entends très bien. Ça met de l’ambiance ! »

Une dizaine d’athlètes de Gatineau-Ottawa participe aux Jeux du Commonwealth. Jusqu’ici, la cycliste Ariane Bonhomme, la triathlète Joanna Brown et la nageuse Erika Seltenreich-Hodgson ont monté sur le podium. Elles ont toutes remporté le bronze dans leur discipline respective.