Olympiques

Des émotions fortes pour Landry

Pendant que des centaines de partisans des Olympiques de Gatineau piaffaient d’impatience à l’idée de voir leur équipe favorite en action pour la première fois des matches préparatoires de la LHJMQ au Complexe Branchaud-Brière mercredi soir, un joueur dans le vestiaire local sentait son cœur battre à 100 miles à l’heure.

Manix Landry, 15 ans, allait disputer son premier match en carrière dans l’uniforme de l’équipe de son patelin. Comme si cela n’était déjà pas assez énervant, il savait que tous les yeux seraient rivés vers lui parce qu’il est le fils de l’entraîneur-chef des Olympiques, Éric Landry. C’est du jamais vu dans l’histoire de l’équipe.

Olympiques

Autre défi pour Anthony Beauchamp

Il a beau avoir fait son entrée dans la LHJMQ à 16 ans, Anthony Beauchamp ne l’a jamais eu facile pour jouer dans la meilleure ligue de hockey junior de l’est du pays.

À 16 ans, il avait d’abord été retranché par le Drakkar de Baie-Comeau, mais il avait été rappelé après l’élimination rapide de l’Intrépide de Gatineau. C’est là qu’il avait eu la chance de se mouiller dans le circuit Courteau en disputant 14 matches de saison régulière et 11 autres pendant les séries éliminatoires.

Olympiques

Kieran Craig démarre en force

Pour les Olympiques de Gatineau, il est avantageux d’avoir un propriétaire passionné de hockey dans l’Est ontarien.

Installé à Casselman, Jocelyn Cayer est un des 10 actionnaires de l’équipe. Pendant l’hiver, il fait discrètement le tour des arénas de son secteur à la recherche de trésors cachés.