Olympiques

Le Drakkar gagne sans conviction face au Olympiques

Si les Olympiques de Gatineau ont volé un match où ils avaient été déclassés à Boisbriand dimanche, ils ont subi le sort inverse à Baie-Comeau mercredi soir au début d’une séquence de sept matches en 11 jours.

En dépit de leur domination de 31-19 au chapitre des tirs, ils ont été défaits 5-2 par le Drakkar, un club qui occupe le troisième rang du classement canadien. Même si les Gatinois se sont bien débrouillés contre la puissante formation de la Côte-Noard, l’entraîneur-chef Éric Landry n’était pas satisfait après le match.

Olympiques

La candidature de Calgary pour les JO de 2026 compromise

CALGARY — La possible candidature de Calgary pour les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2026 a atteint un point critique, mardi, avec un référendum à l’horizon.

Un conseiller municipal de Calgary doit présenter une motion demandant au conseil de mettre un point final à l’éventuelle candidature de la ville pour les Jeux d’hiver de 2026, en raison d’inquiétudes concernant son financement.

Jeromy Farkas a déclaré que le public ne disposait pas de suffisamment de détails pour prendre une décision éclairée avant le référendum du 13 novembre pour déterminer si la ville doit continuer à aller de l’avant avec sa candidature.

La motion de Farkas doit être déposée lors d’une réunion du comité d’évaluation olympique de Calgary. Si la motion est adoptée par le comité d’évaluation, le conseil municipal passera au vote lors d’une réunion, mercredi.

Ce rebondissement fait suite aux reportages du week-end selon lesquels la ville et la province s’inquiètent de la contribution du gouvernement fédéral pour couvrir la facture des Jeux.

La politique du gouvernement canadien à propos de l’accueil d’événements sportifs internationaux prévoit jusqu’à 50 % des investissements publics nécessaires.

Le gouvernement fédéral a engagé 1,5 milliard $, soit la moitié des 3 milliards $ que la société de candidature Calgary 2026 demande à la ville, à la province et au gouvernement fédéral, mais l’a exprimé en dollars de 2026 à 1,75 milliard $.

La point de désaccord est que le gouvernement fédéral veut que la ville et le gouvernement provincial égalent ce montant. Le gouvernement de l’Alberta a annoncé qu’il contribuerait 700 millions $, pas un cent de plus.

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, avait précédemment déclaré que la ville ne devrait pas payer plus que la province. Par conséquent, les trois niveaux de gouvernement étaient en deçà des 3 milliards $ demandés deux semaines avant le référendum.

Le référendum – qui devrait coûter environ 2 millions $ – serait annulé si le conseil décide de ne pas aller de l’avant avec sa candidature.

«Les équipes de négociation continuent d’accomplir un excellent travail, a déclaré Nenshi, mardi matin, à l’ouverture de la réunion du comité qui s’est immédiatement déroulée à huis clos. Je sais qu’ils ont négocié jusqu’à très tard hier soir (lundi).

«C’est frustrant. C’est un défi pour l’équipe de la ville qui travaille de très bonne foi sur le mandat de négociation que le conseil lui a fourni.

«Il y a eu un certain nombre de fuites inexactes concernant ce qui est et ce qui n’est pas sur la table, ce qui rend certainement le travail de l’équipe de négociation beaucoup plus difficile.»

La ministre fédérale des sports, Kirsty Duncan, a déclaré à la presse à Ottawa que la candidature olympique de Calgary n’était pas encore morte.

«Moi-même, mes fonctionnaires et tous les niveaux de gouvernement, nous avons travaillé jusqu’aux petites heures du matin, nous avons bien travaillé ensemble et nous gardons tous espoir, a déclaré Duncan.

«Nous respecterons la politique fédérale concernant l’accueil des événements internationaux. Cette politique stipule que nous verserons un dollar pour chaque dollar de la contribution de la municipalité et de la province.

«Nous sommes d’accord que les habitants de Calgary doivent voter et se faire entendre.»

Samedi, le ministre des Finances de l’Alberta, Joe Ceci, avait accusé le gouvernement fédéral de négocier de mauvaise foi.

Il a ajouté que l’engagement de la province de 700 millions $ pour les Jeux olympiques reposait sur un engagement fédéral de 1,75 milliard en dollars de 2018, après des semaines de négociations avec Ottawa et Calgary.

Lori Williams, professeur de sciences politiques à l’Université Mount Royal, a précisé que l’incertitude liée au financement laissait peu de choix au conseil municipal.

«Les gens ont besoin de plus d’informations avant de passer au vote. S’il n’est pas disponible, il sera très difficile d’obtenir un oui», a-t-il dit.

Emma May, une représentante de Calgary 2026 Oui, a déclaré que les promoteurs de la candidature ne sont pas découragés par la possibilité de son abandon.

«Nous tentons de garder le moral et nous restons vraiment convaincus qu’il y a un accord possible, a confié May. Donnez-nous une chance de voter.»

Olympiques

Creed Jones vole deux points pour les Olympiques

C’était la journée thématique des super-héros au Centre d’excellence Sports Rousseau dimanche après-midi.

Des centaines d’enfants costumés en Superman et Wolverine ont envahi les gradins, mais les Olympiques de Gatineau avaient leur propre super-héros sur la patinoire.

Olympiques

Fin de match endiablée qui fait mal aux Olympiques

Ça doit être une première.

Deux fois, vendredi soir, les Olympiques ont marqué deux buts en l’espace de six secondes. La deuxième fois, c’était dans une dernière minute de jeu complètement folle. Mais, ça aussi, ça doit être une première. Malgré ce double exploit peu banal, les Gatinois n’ont pas réussi à soutirer les deux-points de la victoire.