Olympiques

Pier-Oliver Roy : « Dostie avec plus de fougue »

Quand les Olympiques ont fait une transaction pour améliorer leur rang de sélection au repêchage 2018 de la LHJMQ, c’était dans le but de réclamer Pier-Olivier Roy.

Leur souhait s’est réalisé samedi alors qu’ils ont pu sélectionner le dynamique attaquant des Chevaliers de Lévis au neuvième rang de la période ronde.

Olympiques

Un duo père-fils chez les Olympiques

SHAWINIGAN — Les Olympiques de Gatineau ont recruté 10 nouveaux joueurs samedi à la séance de sélection 2018 de la LHJMQ, dont le premier choix Pier-Olivier Roy. Au-delà de la sélection de ce joueur convoité, c’est la venue de Manix Landry qui a retenu l’attention.

Fils de l’entraîneur-chef Éric Landry, Manix n’avait pas été classé dans les 14 premières rondes par le Centre de soutien au recrutement (CSR) de la LHJMQ, mais les Olympiques tenaient à lui. Ils ont même fait une transaction pour réclamer l’attaquant de l’Académie canadienne et internationale de Rockland (CIH) en troisième ronde.

Olympiques

Les cibles olympiennes

SHAWINIGAN — Il y a quatre ans que les Olympiques de Gatineau n’ont pas pigé un joueur au premier tour d’une séance de sélection dans la LHJMQ.

À moins d’un revirement de situation, ils vont parler au neuvième rang du premier tour samedi matin à Shawinigan et ils voudront surtout réclamer un joueur dans l’identité de l’équipe: un travailleur acharné avec de la vitesse, des mains agiles et un sens du jeu.

LHJMQ

Repêchage unique pour Éric Landry

SHAWINIGAN — L’entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau n’oubliera pas de si tôt la séance de sélection 2018 de la LHJMQ.

Père de trois enfants, Éric Landry s’apprête à vivre une expérience unique alors que son aîné, Manix, devrait repartir du centre Gervais Auto avec le chandail d’une des 18 équipes du circuit Courteau sur le dos.