Olympiques

Un duo père-fils chez les Olympiques

SHAWINIGAN — Les Olympiques de Gatineau ont recruté 10 nouveaux joueurs samedi à la séance de sélection 2018 de la LHJMQ, dont le premier choix Pier-Olivier Roy. Au-delà de la sélection de ce joueur convoité, c’est la venue de Manix Landry qui a retenu l’attention.

Fils de l’entraîneur-chef Éric Landry, Manix n’avait pas été classé dans les 14 premières rondes par le Centre de soutien au recrutement (CSR) de la LHJMQ, mais les Olympiques tenaient à lui. Ils ont même fait une transaction pour réclamer l’attaquant de l’Académie canadienne et internationale de Rockland (CIH) en troisième ronde.

Olympiques

Les cibles olympiennes

SHAWINIGAN — Il y a quatre ans que les Olympiques de Gatineau n’ont pas pigé un joueur au premier tour d’une séance de sélection dans la LHJMQ.

À moins d’un revirement de situation, ils vont parler au neuvième rang du premier tour samedi matin à Shawinigan et ils voudront surtout réclamer un joueur dans l’identité de l’équipe: un travailleur acharné avec de la vitesse, des mains agiles et un sens du jeu.

LHJMQ

Repêchage unique pour Éric Landry

SHAWINIGAN — L’entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau n’oubliera pas de si tôt la séance de sélection 2018 de la LHJMQ.

Père de trois enfants, Éric Landry s’apprête à vivre une expérience unique alors que son aîné, Manix, devrait repartir du centre Gervais Auto avec le chandail d’une des 18 équipes du circuit Courteau sur le dos.

LHJMQ

Lafleur contre les salaires

SHAWINIGAN — Le commissaire de la LHJMQ Gilles Courteau a lancé les festivités de la 50e saison de l’histoire de son circuit en conviant plusieurs invités de marque dans la Cité de l’énergie jeudi soir.

De Guy Lafleur qui a remporté la coupe Memorial avec les Remparts de Québec en 1970 et 1971 à Samuel Girard qui a fait le saut dans la LNH avec l’Avalanche du Colorado à 19 ans cette saison, les anciens de la ligue ont pris le micro à tour de rôle pour revenir sur leurs expériences dans la ligue.