Simon Tardif-Richard (32) prend une mise en jeu lors du match d'hier après-midi contre les Cataractes à Shawinigan. Il a été l'un des meneurs des Olympiques en marquant un but dans une victoire de 4-3.

Week-end payant pour les Olympiques

Bon week-end sur la route pour les Olympiques de Gatineau. Avec une récolte de trois points sur quatre, l'entraîneur-chef Benoît Groulx n'avait que de bonnes choses à dire à propos de son équipe, sur le chemin du retour à la maison, hier soir.
Groulx était content du point arraché à l'Armada de Blainville-Boisbriand, samedi, dans un match qui a pris fin lors des tirs de barrage. «Même si nous avons perdu, je pense que nous avons joué tout un match de hockey», a-t-il évalué.
Il était encore plus heureux de la conclusion positive de la fin de semaine. En fin de journée, hier, les Olympiques ont vaincu les Cataractes de Shawinigan 4-3 au Centre Gervais Auto.
«Il s'agissait de notre troisième match en quatre soirs. Les Cats, eux, disputaient un troisième match en trois soirs. Il était clair que les deux équipes avaient un peu moins de gaz dans le réservoir. Plusieurs erreurs ont été commises de chaque côté. Nous avons quand même signé une belle victoire.»
Vaclav Karabacek a inscrit deux des quatre buts de son équipe à Shawinigan. Simon Tardif-Richard et Vincent Dunn ont été les autres marqueurs dans la victoire.
Jouer à quatre trios
Contre l'Armada, Émile Poirier et Alex Dostie ont marqué.
«Nous pouvons donc conclure que nous avons joué à quatre trios. Les buts sont venus d'un peu partout, conclut Groulx. J'ai envie d'ajouter que nos meilleurs joueurs ont connu une très bonne fin de semaine. Dunn, en particulier, a été intense, mais en contrôle. J'ai bien aimé ses performances. J'ai beaucoup apprécié le trio de Pépin, Dostie et Karabacek. Nous essayons de faire jouer ces trois jeunes-là ensemble et la complicité commence à s'installer.»
Robert Steeves était devant le filet des Olympiques lors des deux rencontres. Il a été fort occupé, affrontant 66 lancers.
«Il a été battu par de bons lancers, note son entraîneur. Son genou a bien réagi. Il avait un léger problème au genou depuis un certain temps. Nous sommes contents de voir que c'est derrière lui.»
Seule mauvaise nouvelle du week-end: le robuste Deverick Ottereyes s'est infligé une blessure au «haut du corps» contre l'Armada. Il n'était pas en uniforme contre les Cataractes. Il sera évalué en début de semaine. On craint une blessure sérieuse.
Martin Reway n'a pas participé aux matches du week-end. Il pourrait être vu par les médecins du Canadien de Montréal dans les prochains jours.
Les Olympiques retrouveront leurs partisans mercredi. Ils recevront la visite du Titan d'Acadie-Bathurst au Centre Robert-Guertin.