Le défenseur Jean-Simon Deslauriers.

Une série comme une autre pour Deslauriers

L'an dernier, le défenseur Étienne Boutet bavait à l'idée d'affronter son ancien club au premier tour des séries éliminatoires de la LHJMQ.
Il était âgé de 20 ans. Il ne voulait rien savoir de mettre un terme à sa carrière junior avec une défaite aux mains de l'Océanic de Rimouski, surtout que cette équipe alignait son frère cadet!
Cette année, un autre défenseur des Olympiques va se mesurer à son ancienne équipe en première ronde des séries, mais Jean-Simon Deslauriers est loin d'éprouver les mêmes sentiments face aux Screaming Eagles.
«Pour moi, il s'agit d'une série comme une autre. Peu importe notre adversaire pendant les séries, je veux les battre», a indiqué le hockeyeur de Trois-Rivières et choix de première ronde du Cap-Breton en 2011.
Après une saison et des poussières en Nouvelle-Écosse, Deslauriers avait plié bagage et il était retourné chez lui, évoquant une perte d'intérêt envers le hockey. Échangé à Gatineau la saison dernière, l'athlète de 18 ans traverse maintenant ses meilleurs moments en carrière. Il vient d'ailleurs de recevoir le titre du joueur défensif par excellence des Olympiques en deuxième moitié de saison.
«Plusieurs joueurs aiment jouer au Cap-Breton. Ce n'était pas mon cas. Je ne veux pas revenir sur mon passage là-bas. J'en ai déjà parlé. C'est derrière moi maintenant. C'était spécial de les affronter pour la première fois l'an dernier», a-t-il confié.
«J'ai encore des contacts avec mon ancienne famille de pension, mais aujourd'hui, ils n'ont plus le même entraîneur et ils n'ont plus vraiment les mêmes joueurs.»