Anthony Morrone a effectué quelques arrêts clés pour permettre aux Remparts de Québec de prendre une avance de 2-1 en fin de deuxième période avant que le centre Robert-Guertin soit plongé dans le noir en raison d’une panne de courant sur l’île de Hull.

Une panne de courant reporte le match Olympiques-Remparts

Sentiment de déjà-vu au centre Robert-Guertin dimanche en fin d’après-midi.

À 17 h 25, quelques secondes après un but d’Andrew Coxhead qui donnait une avance de 2-1 aux Remparts de Québec sur les Olympiques de Gatineau, le « Vieux Bob » a été plongé dans le noir en raison d’une panne d’électricité qui a affecté un quadrilatère de l’île de Hull.

Sur son site Web, Hydro-Québec prévoyait un retour du courant pour 21 h 15. Les deux clubs ont attendu. Ils ont pesé toutes leurs options. Certains joueurs de l’équipe locale avaient quitté vers 18 h 55 en même temps qu’une grande majorité de partisans.

Des joueurs des Olympiques étaient déjà attablés dans un restaurant quand le courant a été rétabli à 19 h 14.

Cinq minutes trop tard. Les Remparts étaient toujours sur place, mais sur le point de partir. Une dizaine d’amateurs de hockey attendaient encore patiemment l’entraîneur-chef Patrick Roy près du vestiaire des Remparts, mais il restait trop de détails à régler. Les médecins avaient notamment quitté le vétuste amphithéâtre de la rue Carillon. Les responsables des équipements vidéo aussi. Malgré le bon vouloir des deux équipes, le match a dû être reporté à une date qui reste à déterminer.

C’est la deuxième panne de courant à survenir pendant un match des Olympiques depuis janvier 2017. La dernière fois, le match avait été interrompu à deux reprises, mais il avait pu être complété en 3 h 08.

Cette fois, les Olympiques devront ramener les Remparts à leurs frais avec 21 minutes et 54 secondes à jouer.

« C’est regrettable pour les deux clubs, a indiqué Patrick Roy après le match arrêté en fin de deuxième période. Il n’y aura pas grand monde qui seront dans les estrades pour venir voir 21:54 de jeu et nous allons devoir nous taper 7 h 30 d’autobus aller-retour pour venir compléter ce match-là. C’est loin d’être une situation idéale. »

L’entraîneur-chef des Olympiques était d’accord avec son homologue des Remparts.

« Les calendriers sont tellement chargés que personne ne va sortir gagnant en reprenant ce match. Les situations ne seront pas favorables aux deux équipes. Mais bon, on commence à avoir de l’expérience pour gérer ce genre de situation. L’année dernière, nous avons dû nous y prendre à deux fois pour compléter notre match d’ouverture (reporté en raison du brouillard). Cette fois, ce n’est pas la faute de l’amphithéâtre. On ne contrôle pas Hydro-Québec. ».

Métis Roelens, un hockeyeur de la région de Québec, avait donné les devants aux Olympiques en première période sur une passe de Darien Kielb, un ancien des Remparts. Lucas Reeves, un joueur affilié, a également participé au seul but des Olympiques, marqué en avantage numérique.

Philipp Kurashev avait ramené les deux équipes à la case départ à l’aide d’un tir parfait qui est passé au travers de Creed Jones. Andrew Coxhead avait ensuite donné une première avance aux visiteurs juste avant la panne de courant.

Pour devenir officiel, il aurait fallu que le match atteigne deux périodes complètes.

Blessé et mangeant une pointe de pizza près du vestiaire des siens, Maxim Trépanier a assuré que ce duel-là n’était pas terminé et qu’il pourrait peut-être faire la différence lorsqu’il sera repris.

« Il ne reste qu’un but à aller chercher. L’année dernière, j’avais aussi participé au match de reprise contre l’Armada même si je n’étais pas avec les Olympiques lors de l’annulation du premier match ! »

Samedi, les Olympiques avaient subi un neuvième revers en 10 matches à Guertin en s’inclinant 4-3 contre les Huskies de Rouyn-Noranda dans un duel chaudement disputé. Giordano Finoro, Charles-Antoine Roy et Pier-Olivier Lacombe avaient touché la cible pour les Gatinois qui recevront les Sea Dogs de Saint-Jean mercredi.

+

HOCKEY JUNIOR EN BREF

L’Intrépide arrache une victoire aux Cantonniers

L’Intrépide de Gatineau a eu la chance de mesurer sa véritable force de frappe en fin de semaine face aux Cantonniers de Magog, en visite pour deux matches au Complexe Branchaud-Brière. Guidé par ses deux joueurs repêchés du territoire de Magog, l’Intrépide (14-3-2) a relevé le défi en infligeant le deuxième revers en temps réglementaire de la saison des Cantonniers (15-2-2) samedi, mais ceux-ci se sont vengés en blanchissant les Gatinois 3-0 dimanche. Samedi, le Sherbrookois William Desmarais a repoussé 44 des 46 tirs de l’équipe de l’Estrie pour conduire l’Intrépide à une victoire de 3-2. Jacob Santerre, de Farnham, a compté un but dans la victoire contre l’équipe de son patelin. Joshua Préfontaine avait procuré une avance de 1-0 aux locaux et Xavier Raby a marqué le but gagnant. Le défenseur natif de Thurso a ajouté deux passes pour participer aux trois buts de l’Intrépide, qui a dirigé 34 tirs sur le gardien Xavier Dupont. Dans le deuxième match de ce duel au sommet, les Cantonniers ont dominé 37-16 au chapitre des tirs pour neutraliser les protégés de Martin Lafleur. Alexandre Doucet a marqué les trois buts des vainqueurs contre Alexandre Groleau. Olivier Adam a signé le blanchissage pour la troupe de Félix Potvin.

Autre voyage parfait pour les 67’s

Le voyage de retour du Michigan n’aura jamais paru aussi court dans la tête des joueurs des 67’s d’Ottawa. Ceux-ci ont complété un week-end parfait de trois victoires en quatre jours à Windsor, Flint et Saginaw. Ils ont terminé en beauté en sol américain avec des gains de 7-4 et 8-2. La troupe d’André Tourigny est invaincue à ses 13 derniers matches en temps réglementaire. Samedi, à Flint, Austen Keating avait mené la charge avec deux buts et une mention d’aide. Graeme Clarke avait aussi touché la cible deux fois alors que Tye Felhaber et Sasha Chmelevski avaient obtenu un but et trois points chacun. Kevin Bahl avait été l’autre marqueur pendant que le Franco-Ontarien Samuel Bitten obtenait son premier match de deux points de la saison. Il a enchaîné avec un autre match de deux points dimanche contre le Spirit (8-6-1) où il a aussi compté son premier but de la campagne. Les 67’s (15-3-1) ont rapidement mis fin aux espoirs des locaux en prenant l’avance 6-0 après seulement 16 minutes de jeu. Neuf joueurs ont récolté au moins deux points dans cette autre victoire éclatante, dont Mitchell Hoelscher, qui a inscrit deux buts. Marco Rossi, Keating, Clarke, Chmelevski et Felhaber ont été les autres marqueurs.