La formation a été complétée dimanche après le dernier match hors-concours contre les 67’s d’Ottawa.

Une jeune équipe à adopter

L’interminable camp d’entraînement des Olympiques de Gatineau tire à sa fin.

Après six semaines au Complexe Branchaud-Brière, ils ont repris leurs quartiers généraux du centre Robert-Guertin cette semaine. La glace est prête. Même le nouvel écran géant à quatre panneaux est prêt sous le tableau indicateur.

Mardi matin, en franchissant les portes du mythique «Vieux Bob», l’odeur indescriptible du «hockey» était déjà perceptible à quelques jours de l’ouverture de la 46e saison de l’histoire de la franchise des Olympiques.

La formation a été complétée dimanche après le dernier match hors-concours contre les 67’s d’Ottawa. Le groupe d’entraîneurs a retenu 24 joueurs : 13 attaquants, huit défenseurs et trois gardiens. Parmi ceux qui auront l’honneur de revêtir l’uniforme de l’équipe la plus titrée de la LHJMQ, il y aura 11 nouveaux visages, dont 10 recrues.

Deux joueurs de Gatineau, Charles-Antoine Roy et Manix Landry, représenteront fièrement l’équipe de leur région. De l’autre côté de la rivière, les recrues Kieran Craig (Alexandria) et André Simard (Stittsville) tâcheront d’amener de nouveaux partisans à traverser les ponts interprovinciaux.

De grosses pointures, incluant le capitaine Alex Breton, l’imposant Dawson Theede et le valeureux Alexandre Landreville ont quitté l’équipe parce qu’ils sont désormais trop vieux pour la ligue, mais de nombreux jeunes talents vont grandir sous les yeux des partisans avant de faire courir les foules vers le nouvel amphithéâtre en 2020-21.

«C’est ça le plus intéressant avec la saison qui s’en vient. Nous avons fait de la place à de plus jeunes joueurs afin de les élever chez nous. Ça fait quelques saisons que nous sommes obligés de laisser partir des joueurs que nous aimons pour notre reconstruction, mais là, nous ne serons pas obligés de les déplacer. Nous avons 10 recrues. C’est beaucoup au hockey junior, mais ils sont taillés dans le moule de l’équipe et ils sont bien entourés par des vétérans qui savent ce que c’est que d’être un Olympique. Gabriel Bilodeau commence sa cinquième saison. Jeffrey Durocher en est à sa quatrième saison ici. William Basque et Shawn Boudrias sont ici depuis trois ans. Ils vont montrer le chemin aux recrues», a lancé Éric Landry, à trois jours d’amorcer sa deuxième saison complète à la barre des Olympiques.

Si le mouvement jeunesse est déjà bien enclenché en attaque avec six recrues, dont deux joueurs de 16 ans (le premier choix Pier-Olivier Roy et Manix Landry, le plus jeune joueur de la ligue), les Olympiques n’auront rien à envier aux autres équipes du circuit Courteau en défensive.

Expérience défensive
L’équipe n’a enregistré aucune perte devant le filet alors que le duo de Tristan Bérubé et Creed Jones sera de retour. Rémi Poirier, une recrue de 17 ans, s’ajoute au groupe.

«Tristan est déjà un gardien bien établi dans notre ligue et Creed a bien fait en deuxième moitié de saison et dans les séries. Quant à Poirier, il a connu une excellente saison midget AAA et il a été très solide au camp. Le ménage à trois tombe bien parce que Jones a été victime d’un virus qui l’a tenu loin du jeu depuis quelques semaines et il lui faudra encore un peu de temps pour s’en remettre. Il y a Rémi qui devra subir une opération à la mi-octobre. Il devrait rater environ six semaines d’action, alors il n’y aura pas vraiment de ménage à trois d’ici Noël», lance Landry.

En défensive, les Olympiques miseront sur cinq vétérans et trois recrues.

«Nous avons des défenseurs d’expérience qui vont aider nos recrues à s’ajuster au niveau de jeu et j’aime notre mélange de gros gabarits et de talent à la ligne bleue», ajoute Landry.

Des attaquants rapides
C’est en attaque que l’entraîneur-chef voit la plus grosse différence avec l’édition de 2017-18.

«Nos recrues sont plus jeunes que celles de l’an dernier, mais nous serons capables de former trois trios avec deux vétérans et une recrue pour permettre aux jeunes de s’intégrer en confiance. Par contre, nous avons une attaque très rapide avec des joueurs capables de faire des jeux à haute vitesse.»

À eux trois, Shawn Boudrias, Iaroslav Likhachev et Kieran Craig devrait valoir le prix d’entrée cette saison tellement ils peuvent faire des flammèches près du filet adverse.

+

Bilodeau emballé par la jeunesse

C’était hier et pourtant ça fait presque cinq ans.

Gabriel Bilodeau était débarqué chez les Olympiques aux Fêtes à 16 ans après avoir été acquis des Foreurs de Val-d’Or où il avait été un choix de première ronde. Vendredi, à Val-d’Or, il amorcera déjà sa cinquième saison dans la LHJMQ.

Même s’il ne fera pas partie d’une équipe aspirante à la coupe du Président au début de sa dernière année junior, Gabriel Bilodeau avait peine à cacher son enthousiasme avec autant de bons jeunes joueurs autour de lui.

w Chaque année, nous avons toujours trouvé une façon de gagner des matches. Soit en raison de notre éthique de travail, soit à cause de notre structure. Je regarde les jeunes depuis le début du camp et je trouve que ça paraît que nous avons enfin repêché des joueurs dans les premières rondes. Ils ont du talent. Ils sont bons. Nous avons un bon personnel d’entraîneurs. J’ai hâte de voir ce que ça va donner. Ça va être le fun cette année. »

Le « vieux routier » a acquis suffisamment d’expérience pour connaître le potentiel de son équipe en 2018-19 et il pense que les ingrédients sont réunis pour que les Olympiques viennent encore brouiller les cartes.

« Nous avons quatre défenseurs de 19 ans et plus et Chris McQuaid (18 ans) commence sa troisième saison. Nous avons de très bons gardiens. Nous sommes jeunes en attaque, mais je sais que nous allons travailler avec acharnement et que nos joueurs d’habiletés vont finir par compter des buts. À l’arrière, les défenseurs d’expérience vont aider nos jeunes attaquants dans la relance du jeu. C’est plaisant de voir qu’il y a de l’avenir à Gatineau. »

Bilodeau, Jeffrey Durocher, Shawn Boudrias et Giordano Finoro seront parmi les joueurs considérés pour les rôles de capitaine et d’assistants. Les entraîneurs avaient justement une rencontre à cet effet mercredi après-midi. Le groupe de leaders devrait être annoncé d’ici vendredi.