Les Olympiques ont laissé fondre une avance de 4-0 dans un match où ils ont été dominés par les visiteurs 39-24 au chapitre des tirs.

Une grosse avance gaspillée

S’il manque un point au classement aux Olympiques pour mieux se classer à la fin de la saison régulière, il faudra regarder le 60e match de la campagne 2017-18.

Titulaires d’une avance de 4-0 après 20 minutes de jeu, les Gatinois ont été remontés par les Screaming Eagles du Cap-Breton qui ont amassé deux gros points grâce à une victoire de 6-5 en tirs de barrage mercredi soir au Centre Robert-Guertin.

Laquelle des deux équipes a amassé le plus gros point? Les Olympiques qui ont laissé fondre une avance de 4-0 dans un match où ils ont été dominés par les visiteurs 39-24 au chapitre des tirs ou les Screaming Eagles qui se dirigeaient directement dans un mur dans la première période?

«Nous n’avons pas perdu un point. Cap-Breton a gagné deux points. Le match a été bizarre. Nous avons eu une excellente première période où nous avons été opportunistes. Ils ont vécu notre première en deuxième période pour revenir à 4-4», a lancé l’entraîneur-chef des Olympiques, Éric Landry après le match.

Ce dernier a fait référence au long voyage dans les Maritimes de son équipe pour expliquer une partie des déboires de ses équipiers.

«Nous sommes revenus dimanche matin. Nous avons eu congé lundi. C’était bien, mais il faut du temps pour récupérer d’un long voyage comme ça. Ç’a paru dans les deux dernières périodes où nous avons fait des erreurs de fatigue. Des erreurs mentales. Nous avons échappé des rondelles. Nous avons perdu nos batailles. Nous n’étions pas les premiers sur la rondelle. Nous manquions d’énergie, mais nous avons quand même récolté un point.»

Les locaux avaient amorcé la rencontre sur les chapeaux de roue. Shawn Boudrias, Alexandre Landreville et Giordano Finoro ont chassé le gardien partant Kevin Mandolese après 13 minutes à l’aide de seulement quatre tirs.

Kyle Jessiman a fait son entrée et 12 secondes plus tard, il était déjoué à son tour par Métis Roelens. Les Olympiques venaient de marquer quatre buts sur cinq tirs. Les deux points semblaient dans la poche même si les visiteurs avaient dominé la première période 10-8 au chapitre des tirs.

C’est Tristan Bérubé qui avait été solide jusque-là.

Mais, l’équipe responsable de l’élimination des Olympiques au printemps dernier n’avait pas dit son dernier mot. Kyle McGrath a été le premier à ramener un peu de vie chez les Screaming Eagles (27-26-7), puis Mathias Laferrière, Igor Sokolov et Tyler Hylland ont ramené les deux équipes à la case départ avec trois buts en moins de trois minutes.

Le tapis était en train de glisser sur les pieds des Olympiques (31-22-7). Un but chanceux d’Alexandre Landreville a permis aux Gatinois de reprendre l’avance 5-4 en début de troisième période, mais Mathias Laferrière a poussé les deux clubs en prolongation pendant un avantage numérique à mi-chemin dans une période complètement dominée par l’équipe néo-écossaise.

En prolongation, les visiteurs ont eu l’avance 6-0 au chapitre des tirs. Tristan Bérubé avait mérité son chèque de paye, mais Tyler Hylland a été le seul marqueur de la fusillade pour couronner la remontée des Screaming Eagles.

Shawn Boudrias et Gabriel Bilodeau ont récolté chacun deux points dans la défaite crève-coeur.

Les Olympiques devront trouver une façon de rebondir vendredi à Shawinigan où ils affronteront l’une des moins bonnes formations de la LHJMQ. Pour l’occasion, ils retrouveront l’attaquant Dawson Theede, qui a terminé de purger une suspension de six matches mercredi.

Un but bizarre dans un match bizarre

Alexandre Landreville dispute les derniers matches de sa carrière junior.

Joueur le plus expérimenté des Olympiques sur la patinoire du «Vieux Bob» mercredi, il n’avait jamais compté un but aussi bizarre de sa carrière.

L’attaquant de 20 ans a été crédité du cinquième but des siens en troisième période après avoir été le dernier joueur à toucher la rondelle quand Brooklyn Balmikov a compté dans son propre filet.

L’attaquant recrue des Screaming Eagles du Cap-Breton voulait simplement se débarrasser de la rondelle quand celle-ci a dévié sur son gardien pour aboutir dans le filet sans qu’il y a ait de joueurs des Olympiques autour du but!

«Je ne savais même pas que j’avais compté. J’étais de retour au banc. J’étais déjà assis. Shawn Boudrias est venu me voir pour me demander si j’avais été le dernier à toucher la rondelle. Je n’ai rien vu de ce qui s’est passé sur le jeu. C’est Shawn qui me l’a dit.»

Landreville avait atteint le plateau des 10 buts dans la grosse première période des Gatinois. Son deuxième but du match a finalement permis aux siens de soutirer un point dans un match bizarre où les deux points semblaient à la portée de l’équipe locale.

«C’est un gros point de perdu. À 4-0, je pense que tout le monde s’attendait de gagner. C’est pour ça que nous sommes sortis moins fort en deuxième période. Nous les avons laissés revenir. Nous aurions pu continuer à avoir le momentum, mais les punitions stupides et les revirements nous ont mis dans le pétrin. Il fallait éviter certaines punitions, dont celles pour coup de bâton.»

Les visiteurs ont inscrit trois buts pendant des avantages numériques et ils ont pleinement profité des «punitions stupides» des Olympiques pour reprendre vie.

«Nous aurions pu faire un meilleur travail en désavantage numérique. Nous avons commencé à jouer sur les talons après les deuxième et troisième buts. Je n’enlève rien à l’autre équipe. Ils ont été bons, mais nous n’avons pas bien joué les lignes de tir.

Le match a donné lieu à du jeu robuste. Jeffrey Durocher est tombé au combat en fin de deuxième période après avoir laissé tomber les gants contre Declan Smith. La bagarre a été violente. Durocher n’est pas revenu au jeu en troisième période. Son état sera réévalué jeudi. Olivier Plourde a également engagé un combat avec Jordan Tye Fournier dans le dernier tiers. 

Record Pour Abramov

Pendant ce temps, à Halifax, Vitalii Abramov a établi une nouvelle marque de la LHJMQ en devenant le meilleur compteur européen de tous les temps. L’ancien des Olympiques a récolté trois passes dans une victoire de 8-2 des Tigres de Victoriaville pour porter son total de points en carrière à 283. Stanislav Lascek, des Saguenéens de Chicoutimi, avait éclipsé la marque de Pavel Rosa (268) des Olympiques au milieu des années 2000.

Bourse à Mathieu Gagnon

À Montréal, le Gatinois Mathieu Gagnon a été l’un des 28 récipiendaires de la 11e édition du Programme de bourses du Canadien de Montréal. L’attaquant de l’Intrépide de Gatineau et espoir des Huskies de Rouyn-Noranda a reçu un chèque de 1500 $ pour son excellence académique.