Le gardien des Remparts de Québec, Dereck Baribeau, profite d’un arrêt de jeu pour se rafraîchir.

Un week-end parfait

Un week-end parfait à la maison pour les Olympiques de Gatineau.

Les joueurs d’Éric Landry avaient deux matches à disputer en autant de soirs devant leurs partisans, au Centre Robert-Guertin.

Ça n’a pas été facile, mais ils ont réussi à empocher les quatre points qui étaient à l’enjeu.

Ça n’a pas été si difficile, samedi soir. 

Ils ont assez facilement disposé du Drakkar de Baie-Comeau, 6-2.

Ils semblaient se diriger vers une autre belle victoire, dimanche. Au milieu du deuxième tiers, ils détenaient une avance de deux buts sur les Remparts de Québec.

Ils ont manqué un peu de carburant en fin de partie. Les visiteurs ont marqué deux buts dans les 25 dernières minutes pour forcer la tenue de la prolongation.

Ils ont réussi à trouver suffisamment d’énergie, durant la période à trois contre trois, pour marquer un dernier but.

Mikhail Shestopalov a inscrit le but qui a permis à Gatineau de l’emporter, 4-3.

Le Russe de 17 ans, qui était plus ou moins heureux de perdre son compatriote Vitalii Abramov il y a une dizaine de jours, ne laisse pas trop la déprime le gagner quand il se trouve sur la patinoire. Il a récolté quatre points à ses quatre dernières rencontres.

« Il y a toujours une période d’adaptation pour les joueurs européens. Vitalii l’avait vécue aussi. Mikhail est un très bon joueur. Il est maintenant habitué à l’intensité et à la robustesse qu’on retrouve sur les petites patinoires », croit l’entraîneur-chef Éric Landry.

Shestopalov n’a cependant pas été le principal artisan des victoires gatinoises. Mitchell Balmas et Shawn Boudrias sont devenus les deux piliers offensifs des Olympiques au départ d’Abramov.

Balmas a réussi un tour du chapeau contre Baie-Comeau. Il a obtenu deux mentions d’aide contre Québec.

Boudrias a réussi un doublé face aux Remparts. Il a préparé deux des buts de Balmas, 24 heures plus tôt.

« Boudrias a pris le contrôle du jeu. Il joue en confiance. Balmas, c’est la même chose. Mais il faut reconnaître qu’ils ont connu du succès parce qu’ils se sont rendus dans les endroits payants », croit Landry.

« Nous avons connu un excellent week-end parce que nous avons retrouvé notre identité. Les joueurs d’attaque ont foncé au filet. C’est comme ça qu’ils ont marqué leurs buts. » 

LES 67'S PERDENT DU TERRAIN

En récoltant un seul point au classement dans leur voyage de trois matches en trois jours à Érié, Niagara et Hamilton, les 67’s d’Ottawa ont chuté au quatrième rang de la division Est de la Ligue de l’Ontario en fin de semaine. 

Les trois gardiens du club ont obtenu un départ dans ce périple à l’étranger. Seule la recrue Cédrick Andrée aura permis aux Ottaviens d’amasser un point au classement dans un revers en fusillade à Érié jeudi. 

Samedi, face aux meneurs de la conférence de l’Est à Hamilton, Olivier Lafrenière a effectué 24 arrêts dans un revers de 6-2. Le match a été plus serré que le pointage ne l’indique. 

C’était l’égalité 2-2 à mi-chemin en troisième période quand les Bulldogs ont explosé avec quatre buts rapides. 

Matthew Strome a été le meilleur des Bulldogs (14-6-5) en comptant le but vainqueur en plus d’ajouter le cinquième but des siens. Navrin Mutter a aussi touché la cible deux fois pendant que la réplique des 67’s (13-11-2) venait des recrues Oliver True et Graeme Clarke. Ce dernier a participé aux deux buts en avantage numérique dans le camp perdant. 

Les hommes d’André Tourigny ont maintenant disputé 16 de leurs 26 premiers matches de la saison sur la route. 

Ça va se poursuivre mercredi avec un match des écoliers à Kingston en avant-midi.