Alain Sear, le directeur des opérations hockey des Olympiques de Gatineau, explique son plan de match pour le repêchage à son recruteur-chef Sylvain Brunelle à Québec.

Un repêchage excitant en vue pour les Olympiques

QUÉBEC — À sa troisième année comme recruteur-chef des Olympiques de Gatineau, Sylvain Brunelle n’a jamais été aussi excité à l’approche d’un repêchage de la LHJMQ.

En 2017, il n’avait eu qu’un choix de deuxième ronde parmi les 74 premières sélections. En 2018, il a pigé seulement un joueur parmi les 38 premiers appelés. À moins d’autres transactions, son équipe de recruteurs pourra sélectionner trois des 22 premiers joueurs samedi à Québec. Mieux, ils sélectionneront six joueurs dans les quatre premières rondes.

« C’est vraiment excitant pour toute l’équipe de recrutement. Nous avons travaillé très fort pour aller voir le plus de matches possibles et nous allons être récompensés pour ce travail non seulement cette année, mais en 2020 aussi », a indiqué Brunelle à la veille de la séance de sélection.

Pour l’instant, les Olympiques détiennent les 4e et 13e choix de la première ronde ainsi que le 22e choix au total. Avec le contenu de la cuvée 2019 des joueurs d’âge midget, Brunelle est convaincu de pouvoir réclamer deux joueurs d’impact en première ronde.

« Il y a beaucoup de talent et de profondeur dans ce repêchage. Plus que l’an dernier. Même en deuxième ronde, je suis convaincu que nous pourrons sélectionner un joueur d’impact. C’est un privilège de pouvoir ajouter autant de talent à notre club cette année. »

À LIRE AUSSI :

«Deux compteurs de 70 points» s'amènent à Gatineau

Avenir incertain pour D’Artagnan Joly à Rimouski

Comme l’a déjà indiqué le directeur des opérations hockey Alain Sear, les Olympiques voudront mettre les défenseurs en priorité dans ce repêchage, mais ils voudront surtout repêcher les meilleurs joueurs disponibles dans les rondes initiales.

« Nous allons commencer à évaluer nos besoins après les deux premières rondes, mais nous aimerions repêcher au moins un défenseur avec nos trois premiers choix. »

Le repêchage de la LHJMQ est de retour à Québec pour la première fois depuis 2012. Étrangement, la dernière fois, les Olympiques avaient aussi pigé au quatrième rang de la première ronde. Ils avaient eu la main heureuse avec Alexandre Carrier. Ils vont espérer avoir le même succès avec leur quatrième choix samedi.

Bien nantis devant le filet, les Olympiques ne comptent pas nécessairement réclamer un gardien, mais le scénario pourrait changer selon l’évolution du repêchage.

« Il faudra voir le déroulement de la séance. Il n’y en a pas énormément dans cette séance. Les meilleurs vont sortir dans les premières rondes, mais si les bons gardiens que nous avons identifiés dans les rondes tardives sont toujours là, nous allons les choisir. »

Les Olympiques pensent aussi à leur déménagement dans leur nouvel amphithéâtre en 2020. Pour l’occasion, le club voudrait faire le plein de joueurs locaux afin de contribuer à l’engouement des partisans. Encore là, Brunelle signale que les hockeyeurs de l’Outaouais seront dans sa mire.

« Il y a quelques bons joueurs d’avenir dans la région gatinoise. Parce que nous sommes basés en Outaouais, ce sont des joueurs que nous avons vus un peu plus que ceux des autres équipes. Certains ont une bonne valeur à nos yeux. »

Le portait pourrait changer d’ici l’ouverture de la séance à 10 heures samedi matin, mais en ce moment, les Sea Dogs de Saint-Jean ont toujours le premier rang de sélection. Les Foreurs de Val-d’Or parlent au deuxième rang et les Wildcats de Moncton sont troisièmes juste avant les Olympiques. Cependant, les rangs 1 et 3 pourraient changer de mains avant l’encan.

+

L'AVENIR DE LA FRANCHISE, C'EST QUI ?

QUÉBEC — Si vous avez lu le texte plus haut, vous avez compris que le recruteur-chef Sylvain Brunelle pense que les deux joueurs qui vont endosser l’uniforme des Olympiques pendant la première ronde du repêchage de Québec deviendront des joueurs d’impact dans la LHJMQ. Mais qui sont ces joueurs de franchise qui excitent autant la direction aux rangs 4 et 13 ? Le Droit a rassemblé les informations auprès de différents intervenants pour essayer de deviner les deux sélections olympiennes. Voici ceux qui pourraient faire vibrer la foule dans les prochaines saisons avec une description tirée du guide de HockeyProspect.com (HP) et leur rang de sélection prévu par le Centre de soutien au recrutement (CSR) et par HP.

Le Droit pense que Justin Robibas sera un des deux premiers joueurs sélectionnés, alors nous n’en avons pas tenu compte. La première ronde est cependant imprévisible en raison du nombre élevé de joueurs qui étudient leurs options américaines.

***

Joshua Roy (1er CSR, 2e HP)

Meilleur compteur de la Ligue midget AAA du Québec avec les Chevaliers de Lévis, il pourrait chuter jusqu’aux Olympiques si les deux clubs des Maritimes décident de choisir des joueurs de leur région aux 1er et 3e rangs. Bon dans toutes les facettes du jeu, ses 88 points le placent au 7e rang de l’histoire de la ligue pour le nombre de points par un joueur de 15 ans.

***

Zach Dean (9e CSR, 4e HP)

Incertain de venir dans la LHJMQ, cet attaquant natif de Terre-Neuve a déménagé en Ontario où il a gagné le championnat canadien midget AAA avec les Nats de Toronto. Il a inscrit 89 points en 66 matches et il a un très bon potentiel à l’attaque. Aussi bon marqueur que passeur, il possède des habiletés de très haut niveau. Il est doté d’une très bonne éthique de travail. Il a un tir au-dessus de la moyenne qu’il décoche rapidement. C’est un joueur qui excelle dans plusieurs facettes différentes. Alors, s’il ne peut produire offensivement, il peut jouer un style robuste et se rendre utile dans d’autres aspects du jeu. Très agile sur patins, sa vitesse est très bonne et sa force d’accélération fait de lui un joueur très difficile à contenir pour les défenseurs adverses.

***

Zachary L’Heureux (5e CSR, 6e HP)

Attaquant des Grenadiers de Châteauguay, L’Heureux a terminé sa saison avec 52 points en 41 matches. Il a aussi compté 10 buts et 13 points aux Jeux du Canada en février. L’Heureux a connu une très belle saison, même s’il n’avait pas beaucoup d’aide avec les Grenadiers. Il a non seulement été une des meilleures recrues du circuit, mais un des meilleurs joueurs de la ligue. C’est un attaquant dynamique avec un bon gabarit. Il peut battre un défenseur de bien des manières, que ce soit par sa vitesse par l’extérieur ou en amenant la rondelle au filet avec son bon maniement de bâton.

***

Charles-Alexis Legault (54e CSR, 19e HP)

Ce défenseur format géant des Lions du Lac St-Louis était considéré comme le meilleur espoir du repêchage 2019, mais il représente un mystère parce qu’il a été blessé presque toute la saison avec une blessure connue, mais dont le secret a été bien gardé. Il a été limité à deux matches cette saison. Il regarde aussi du côté des États-Unis, mais il devrait être présent au centre Vidéotron samedi. Sa blessure l’a fait chuter au classement, mais tous les recruteurs s’entendent pour dire que c’est un vrai choix de première ronde.

***

Evan Nause (10e CSR, 8e HP)

Défenseur du Nouveau-Brunswick, il considère lui aussi l’avenue américaine. Il a joué dans un prep school cette année. Puissant patineur, il déplace bien la rondelle et il s’est grandement amélioré durant la saison. Il possède de bonnes mains et une bonne protection de rondelle. Il a des mains rapides et peut faire de belles passes dans des espaces restreints. Il a démontré des habiletés qui pourraient faire de lui un défenseur de haute qualité dans la LHJMQ. Il est encore en développement et il a encore le potentiel d’amener son jeu offensif à un autre niveau.