Il a attendu 23 matches, mais le Gatinois Mikaël Martel a finalement marqué son premier but et inscrit son premier point dans la LHJMQ mardi dans une victoire de l’Océanic de Rimouski sur les Islanders de Charlottetown.

Un premier but pour Mikaël Martel avec l’Océanic

Il a attendu 23 matches, mais le Gatinois Mikaël Martel a finalement marqué son premier but et inscrit son premier point dans la LHJMQ mardi dans une victoire de l’Océanic de Rimouski sur les Islanders de Charlottetown.

Ce premier but est venu en même temps que la 500e victoire de l’histoire de l’Océanic. Recrue dans la LHJMQ à 18 ans, Martel avait passé la dernière saison avec les Flames de Gatineau dans la Ligue junior AAA du Québec.

À Rimouski, son entraîneur-chef Serge Beausoleil aime son ardeur au travail. Encore jeudi, il a jeté les gants dans un autre gain de 3-2 contre le Phœnix de Sherbrooke, l’équipe numéro un au pays. Ce match a marqué la rentrée d’un autre Gatinois avec le club du Bas-St-Laurent.

D’Artagnan Joly n’a pas récolté de point en évoluant à la droite d’Alexis Lafrenière et Cédric Paré, mais le trio a obtenu ses chances de marquer. Depuis l’annonce de son rappel à Rimouski cette semaine, un autre joueur de 20 ans du club s’est mis en marche.

Ancien capitaine des Olympiques, Jeffrey Durocher a doublé sa production offensive de l’année en marquant trois buts à ses deux derniers matches.

Jeudi, il a même inscrit le but de la victoire. L’Océanic a quatre joueurs de 20 ans dans sa formation.

Jeudi, c’est le défenseur Vincent Martineau qui a été laissé de côté pour respecter la limite permise de trois joueurs de 20 ans par équipe dans la LHJMQ.