Zach Dean a trouvé le fond du filet à deux reprises, mercredi soir. Son coéquipier, Matthew Grouchy a été l’autre marqueur des Olympiques dans la défaite des Gatinois face aux Wildcats.

Un gros match de la verte recrue des Olympiques

Zach Dean pourrait bien devenir la prochaine grande vedette des Olympiques de Gatineau. Et il a connu son premier grand match dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, mercredi.

Il n’y avait malheureusement pas beaucoup de témoins, dans les gradins du centre Robert-Guertin.

Selon la feuille de match, on comptait 1223 spectateurs, sur la rue Carillon. Ça nous semble généreux.

De toute façon, 1223 spectateurs, ça reste une très petite foule pour Gatineau. Selon les données qui sont disponibles sur le site Web de la LHJMQ, il s’agirait de la plus petite foule des 25 dernières années.

Inquiétant.

Dean, par contre, a démontré que les Olympiques avaient bien fait de le repêcher aussi tôt, lors du dernier encan. Il a marqué ses deux premiers buts en carrière. Il aurait bien pu en marquer un troisième.

Son équipe a manqué un peu de chance en fin de soirée. C’est pourquoi elle a subi un revers de 4-3, en temps réglementaire, contre les Wildcats de Moncton.

« C’est décevant de terminer comme ça. Je crois qu’on méritait mieux. On a eu d’excellentes chances de marquer, on n’a pas réussi à trouver le fond du filet. J’ai trouvé que la troisième période a été notre meilleure période depuis le début de la saison », a laissé entendre Éric Landry durant sa conférence de presse d’après-match.

Sur son attaquant recrue, il a précisé : « Zach a très bien joué. Il a utilisé sa vitesse. Nous sommes très satisfaits de sa combativité et de son exécution ».

Comme la plupart de ses coéquipiers, Dean a connu un début de match plutôt calme.

Les Olympiques tiraient de l’arrière par deux buts, déjà, quand Landry a demandé un temps d’arrêt dans la neuvième minute de la partie.

Tranquillement, les choses ont commencé à se replacer.

Il a cependant fallu attendre une supériorité numérique de quatre minutes, en fin de deuxième période, pour que ses joueurs réduisent l’écart.

Dean a complété une belle pièce de jeu amorcée par un autre joueur qui donnait ses premiers coups de patin dans la LHJMQ, le défenseur franco-ontarien Alexandre Hogue.

« C’est un feeling incroyable. J’en rêvais quand j’étais tout petit. Je suis doublement chanceux. J’ai été capable d’en marquer un deuxième, plus tard, dans le match », a dit le jeune homme qui sera admissible au repêchage de la LNH, en 2020.

Dean est devenu un joueur différent après son premier but. Tout d’un coup, il a trouvé des moyens de se faire remarquer presque chaque fois qu’il touchait la glace.

« C’est certain qu’un joueur qui marque son premier but vit de grosses émotions. Ce n’est pas rare de voir le même joueur marquer son deuxième but rapidement », commente Landry.

Zachary L’Heureux, un autre choix de première ronde au dernier repêchage, a lui aussi fait des flammèches pour Moncton. Il a marqué deux buts aux dépens de Creed Jones.

Les autres buts des vainqueurs ont été marqués par Ozzie King et Christian Huntley.

Dean reconnaît que les choses ont changé rapidement, après son premier but. « Je me sentais plus léger. Je ne sais pas trop ce que c’était. Peut-être l’adrénaline ? »

« À quelques occasions, j’aurais pu marquer un troisième but en troisième période. J’ai été malchanceux, je crois. »

Matthew Grouchy a marqué l’autre but des Olympiques, dans le revers.

L’attaque massive gatinoise a inscrit un seul but en cinq tentatives.

››› Le sommaire du match