L’entraîneur-chef des Flames de Gatineau Paolo Gagnon ne cache pas qu'il aimerait se faufiler parmi les six premières équipes au classement.

Un gardien en cadeau pour les Flames de Gatineau

Le surplus de bons gardiens de 20 ans dans la LHJMQ aura des effets jusqu’au Centre sportif de Buckingham en ce début de saison de la Ligue junior AAA du Québec. Les Flames de Gatineau ont reçu tout un cadeau quand les Foreurs de Val-d’Or leur ont retourné le gardien Mathieu Marquis.

Natif de Val-d’Or, Marquis excellait chez les Flames en 2017-18 avant son rappel par le grand club de sa région. Là-bas, dans un club en reconstruction, il a fait face à des bombardements pendant plus de 3000 minutes. L’an dernier, ses prouesses lui ont permis de participer à 33 matches où il a maintenu une moyenne d’efficacité supérieure à ,900.

À 20 ans, il est de retour à Gatineau pour entreprendre sa dernière année junior. Son arrivée vient changer la donne chez les Flames, qui soudainement, montrent un visage plus redoutable. L’entraîneur-chef Paolo Gagnon pèse ses mots lorsqu’il parle du retour de Marquis. Quand Le Droit lui suggère que son club vient d’hériter du meilleur gardien de la ligue, il tempère les attentes.

« Je ne voudrais pas lui imposer cette pression. Il doit certainement faire partie du top-3, mais disons qu’avec Vincent Rivest, nous avons peut-être le meilleur duo de la ligue. Vincent était avec nous l’an dernier. Il pourrait être numéro un partout ailleurs. »

En plus de compter sur Mathieu Marquis devant le filet, les Flames ont obtenu l’aide d’un autre club de la LHJMQ quand ils ont fait l’acquisition de Jérémy Fortin, un attaquant de 20 ans qui a passé les deux dernières saisons avec les Saguenéens de Chicoutimi.

Paolo Gagnon ne cache pas qu’avec l’arrivée de ces deux joueurs, il aimerait se faufiler parmi les six premières équipes au classement.

« L’année dernière, on a été cinquième dans la ligue à partir du moment où j’ai hérité du club à la mi-décembre. Ce fut tout un revirement de situation. Nos blessés étaient aussi revenus au jeu les uns après les autres. Le plus gros changement chez nous, ce sera au niveau de l’attitude. Nous voulons finir derniers au chapitre des punitions ! Nous avons été les champions de cette catégorie trop longtemps. Je ne sais pas où ça va nous mener, mais nous viserons une place dans le top-6. »

Mathieu Marquis devrait aider à atteindre cet objectif, mais il faudra voir si le spectaculaire gardien restera dans la région toute l’année. Quand il a été cédé par les Foreurs, sa réaction initiale avait été de demander une transaction pour évoluer avec une équipe aspirante. « Il voulait jouer pour un des clubs favoris pour gagner le championnat, mais nous avons parlé avec lui et nous lui avons demandé à réfléchir à sa position. Il sera plus mis en valeur chez nous que dans un club où il affronte 15 tirs par match. Rendu en décembre, on verra où nous en serons rendus », a expliqué Gagnon.

Avec neuf joueurs de 17 ans, dont les ex-Intrépides Xavier Raby, Timothy Cousineau, Joshua Préfontaine et Félix Bertrand-Beaulieu, les Flames feront à nouveau partie des plus jeunes clubs de la ligue. Ceux-ci pourront prendre Mikaël Martel en exemple et se servir de la Ligue junior AAA pour accéder à la LHJMQ. Ce dernier s’est taillé un poste à Rimouski cette saison.

Mathieu Cloutier sera le capitaine des Flames de Gatineau cette saison.

Vétéran de trois saisons, Mathieu Cloutier sera le capitaine du club en remplacement de son frère Félix. Les Flames étaient à Terrebonne pour ouvrir leur saison vendredi soir. Ils disputeront un premier match au Centre sportif de Buckingham dimanche contre le Titan de Princeville à 14 heures.