Martin Lafleur, entraîneur-chef de l'Intrépide

Un départ pour l’Intrépide

Les vacances sont terminées pour la quarantaine de prétendants à un poste avec l’Intrépide de Gatineau.

Dimanche, la saison du hockey sera officiellement lancé quand le camp de sélection de l’équipe midget AAA se mettra en branle au Complexe Branchaud-Brière. Les Olympiques de Gatineau vont suivre le 15 août prochain. L’effet domino sera déclenché.

Troisième au classement général en 2018-19 et demi-finaliste dans les séries de la coupe Jimmy-Ferrari, la prochaine édition de l’Intrépide prendra forme rapidement. Des matches hors-concours sont prévus mardi, mercredi et vendredi prochains. Dès jeudi, l’équipe devra être réduite à 20 patineurs et deux gardiens sans tenir compte des joueurs qui participeront à des camps de la LHJMQ.

Chez l’Intrépide, ils seront une douzaine à patiner dans le circuit Courteau à la mi-août.

«Il y a une certaine fébrilité à l’aréna à l’approche du camp, a dit l’entraîneur-chef Martin Lafleur. Nous connaissons déjà plusieurs joueurs en raison de notre camp printanier et nos camps de perfectionnement d’été, mais ils devront être prêts. Nous avions des attentes pendant le tournoi printanier et nous avons encore besoin d’être convaincus. Plusieurs postes sont ouverts. Nous voulons voir des joueurs en mode action et non en mode attente. Nous espérons voir des surprises.»

L’Intrépide a repêché sept joueurs de l’extérieur de la région cet été afin d’ajouter au côté compétitif du camp. Martin Lafleur s’attend à miser seulement sur trois ou quatre vétérans de la dernière saison dans son équipe.

«J’ai besoin de voir des joueurs prendre le pôle. Personne ne s’est réellement démarqué sur le plan offensif au printemps. Nous avons plusieurs joueurs semblables qui sont sur un pied d’égalité. Le camp aura donc une signification bien particulière», a conclu l’entraîneur.