Du haut de ses 6'1'', Mark Grametbauer (sur la photo) attirerait plus l'attention que Bellemare, qui fait 5'8''.

Un coup de pouce de la LNH

Les 30 équipes de la LNH ont eu une semaine pour évaluer leurs meilleurs espoirs à l'entraînement. Depuis deux jours, elles commencent à les retourner à leurs équipes juniors respectives et ce ne sont pas les Olympiques de Gatineau qui vont s'en plaindre.
Amputés du tiers de leurs effectifs dans le week-end d'ouverture de la LHJMQ, les Gatinois montreront un visage fort différent à leur prochain match à Boisbriand vendredi.
À part Yakov Trenin, qui poursuit son programme de rétablissement à Nashville, les cinq autres joueurs qui ont pris part à des camps de la LNH seront de retour en Outaouais.
Après Alex Dostie et Zack MacEwen (Ducks) lundi, ce sont Nicolas Meloche (Avalanche), Vitalii Abramov (Blue Jackets) et Mark Grametbauer (Lightning) qui ont été retranchés mercredi.
« Les renforts ne seront pas de refus. Nous avons eu peu de chances de marquer dans nos deux premiers matches », a reconnu l'entraîneur-chef Mario Duhamel, dont le principal casse-tête sera maintenant de gérer la présence de trois gardiens dans l'entourage de l'équipe.
Trois gardiens
Mark Grametbauer et Tristan Bérubé ont formé un duo pendant la majorité du camp d'entraînement alors que Mathieu Bellemare se remettait d'une séparation de l'épaule, mais ce dernier a été en mesure d'amorcer les deux premiers matches de la saison.
« Pour le moment, on va y aller avec un ménage à trois et nous évaluerons la situation plus tard. Il faudra parler à Mark à son retour pour voir le genre de camp qu'il a connu à Tampa Bay et voir s'il a besoin d'un repos. On pourrait décider de garder trois gardiens jusqu'à Noël, mais c'est plus une question pour notre directeur général, Marcel Patenaude. »
Techniquement, les revenants de la LNH seront disponibles vendredi. Reste à savoir s'ils sauteront dans la mêlée immédiatement. Alex Dostie et Zack MacEwen étaient de retour en Outaouais mercredi, mais ils n'ont pas participé à l'entraînement.
L'infirmerie, qui ne comptait qu'un patient (Anthony Gagnon), n'aide pas la situation des Olympiques non plus. Gagnon a maintenant deux coéquipiers avec lui. Blessé à l'épaule dimanche contre les Tigres, Simon Leclerc aura besoin de six semaines de convalescence. Ryan O'Bonsawin a également souffert de haute pression à quelques reprises depuis une semaine. Il est sous observation et n'a pas pratiqué mercredi.
Quant à Gagnon, il va recommencer à patiner la semaine prochaine quand l'équipe partira pour un long voyage de deux semaines dans les Maritimes. On s'attend à trois autres semaines d'absence dans son cas.