Ben Allison a remporté le championnat des compteurs de la Ligue midget AAA de la Nouvelle-Écosse avec 51 points en 33 matches.

Un champion compteur est rappelé avec les Olympiques

Entre la poudrerie et les rafales, la route vers les Maritimes a été périlleuse pour les Olympiques de Gatineau mercredi.

Le club devait quitter le stationnement du centre Robert-Guertin à 10 heures pour souper à Frédéricton et coucher à Moncton au Nouveau-Brunswick, mais il a été bloqué à Québec à partir de 14 h 30 parce que l’autoroute 20 a été fermée à la circulation jusqu’à 19 h 30.

« Le pavé est sec. Les voies sont dégagées, mais les vents balaient la neige sur l’autoroute et réduisent la visibilité. Nous allons tenter de faire le plus de chemin possible ce soir, mais il nous en restera encore beaucoup à faire jeudi. Deux fois, nous avons tenté de retourner sur la 20 parce qu’elle devait être ouverte, mais nous avons dû rebrousser chemin parce que ce n’était pas le cas », a dit l’entraîneur-chef Éric Landry aux alentours de 19 heures alors que son club était encore dans la Vieille Capitale.

Les Olympiques ont rendez-vous avec les Islanders de Charlottetown pour le premier match d’une série de trois qui se poursuivra à Halifax contre les Mooseheads vendredi et à Moncton contre les Wildcats samedi.

Les Gatinois risquent d’avoir les « jambes d’autobus » en arrivant à Charlottetown jeudi soir, mais au moins, ils pourront miser sur des forces fraîches dès leur arrivée à Halifax.

Natif de cette ville, Ben Allison va rejoindre aux Olympiques pour les deux derniers matches du voyage.

Obtenu dans la transaction qui a envoyé Shawn Boudrias au Cap-Breton avant Noël, Allison a terminé sa saison sur les chapeaux de roues en gagnant le championnat des compteurs de la Ligue midget AAA de la Nouvelle-Écosse avec 28 buts et 51 points en 33 matches.

Le plus impressionnant, c’est que l’attaquant de 16 ans se retrouvait à 12 ou 13 points du meneur après avoir disputé trois matches avec les Olympiques pendant le temps des Fêtes.

De retour avec son club de Dartmouth en janvier, le colosse de 6’1’’ a explosé avec 13 buts et 24 points à ses 11 derniers matches.

« Ce rappel était prévu depuis longtemps. Nous avons eu de bons rapports sur Ben et comme tous nos attaquants sont en santé, nous aurons un surplus pour la première fois depuis longtemps », a expliqué Landry.

Le passage d’Allison aux Olympiques pendant la période des Fêtes a-t-il contribué à le propulser vers le sommet des compteurs de sa ligue ?

Événement marquant

Peut-être, répond son entraîneur Steve Crowell à Dartmouth, mais selon lui un autre événement marquant se serait produit pour créer cette étincelle.

« À son retour, nous étions dans un tournoi où nous venions de battre la meilleure équipe des provinces atlantiques, mais dans le match suivant, nous avions perdu contre le pire club des Maritimes... À la fin de ce match, Ben a fait preuve d’un flagrant manque d’esprit sportif. Dans la chambre, il est passé dans le tordeur des entraîneurs. Il est sorti de l’aréna la queue entre les jambes. »

Le lendemain, comme s’il avait appris sa leçon, il était déjà métamorphosé.

« C’était le jour et la nuit. Il venait d’apprendre des leçons de leadership. Ben est un joueur intelligent et rempli de talent, mais il était notre capitaine et il essayait de tout faire seul. Soudainement, il s’est mis à faire confiance à ses coéquipiers et à leur distribuer la rondelle. Il s’est mis à marquer de gros buts contre des équipes mieux classées que nous. »

Dartmouth a complété sa saison au troisième rang de sa ligue avec une fiche de 22-12-2.

« Nous étions cinquièmes avant qu’il devienne un véritable joueur d’équipe. Il nous a amenés à cette troisième place. Nous n’avons pas un grand club, mais nos meilleurs joueurs ont montré le chemin. Maintenant, nous sommes gonflés à bloc pour le début de nos séries au début du mois de mars », a ajouté Steve Crowell.

Ben Allison n’a pas encore récolté de point avec les Olympiques, mais ceux-ci vont espérer qu’il poursuivra sur sa lancée de fin de saison. À ses cinq derniers matches, il a amassé 14 points.

+

VICTOIRE DU TROISIÈME GARDIEN DES 67'S À KINGSTON

Michael DiPietro est encore à Vancouver. Cédrick Andrée a disputé plusieurs matches de suite et les 67’s d’Ottawa auront besoin de lui vendredi et dimanche pour les visites des Bulldogs de Hamilton et des Rangers de Kitchener dimanche. Comme les Ottaviens affrontaient la moins bonne équipe de leur conférence mercredi soir à Kingston, Will Cranley a été envoyé dans la mêlée pour la première fois depuis le 16 décembre. Le gardien de 16 ans a profité de sa tribune pour remporter son quatrième match de la saison en repoussant 19 des 21 tirs des Frontenacs dans un gain de 4-2.

Le gardien des 67'S, Will Cranley

Michael DiPietro devrait être cédé par les Canucks aux 67’s jeudi. D’ailleurs, il n’était pas en uniforme mercredi soir à Anaheim. Jacob Markstrom avait repris sa place devant le filet. Acquis la veille et rappelé de la Ligue américaine, Marek Mazanec lui servait d’adjoint. Si tout se passe comme prévu, DiPietro pourrait disputer son prochain match à Ottawa lundi lors du match du jour de la Famille en Ontario. Will Cranley, lui, retournera avec le Grads de Navan, à qui il avait été cédé jusqu’à la fin de la saison.

Sasha Chmelevski, Lucas Chiodo, Austen Keating et Merrick Rippon ont marqué les buts des 67’s (41-9-5) mercredi dans ce onzième match consécutif sans défaite en temps réglementaire. Chiodo a récolté un but dans un quatrième match de suite et il a une séquence active de 11 matches avec au moins un point. Nick Wong a marqué les buts des Frontenacs (12-41-2), qui s’inclinaient dans un 11e match de suite.