Braeden Virtue est le deuxième défenseur acquis par les Olympiques en provenance des Remparts de Québec en deux ans.

Un Américain débarque à Gatineau

Les Olympiques ont eu la main heureuse en négociant avec les Remparts de Québec depuis deux ans.

L’année dernière, les Gatinois leur avaient soutiré Darien Kielb et celui-ci s’était rapidement établi parmi les meilleurs défenseurs du club. Il avait coûté Marc-Olivier Alain, un ancien choix de première ronde qui n’évolue plus dans la LHJMQ aujourd’hui.

Puis, juste avant Noël, ils ont été chercher un jeune joueur des rangs collégiaux contre le défenseur Alexis Girard, qui n’était plus dans les plans du club. Or, Émile Hegarty-Aubin a déjà démontré des habiletés intéressantes à ses deux premiers matches dans l’uniforme Noir et Blanc.

Jamais deux sans trois ?

Samedi, les Olympiques ont obtenu le défenseur américain Braeden Virtue des Remparts en échange d’un choix de quatrième ronde (celui de Charlottetown) en 2020.

Fils du défenseur Terry Virtue, qui a terminé sa carrière professionnelle dans l’organisation des Sénateurs d’Ottawa en 2007, Braeden est né au Massachusetts pendant que son père évoluait pour le Wolfpack de Hartford. Terry Virtue a disputé près de 900 matches dans la Ligue américaine où il a gagné deux fois la coupe Calder. Après avoir accroché ses patins, il a aussi été entraîneur associé dans la Ligue canadienne de hockey à Tri-City et Owen Sound.

Âgé de 17 ans, Braeden Virtue débarque à Gatineau avec peu d’expérience dans la LHJMQ même s’il avait été accueilli à Québec en grande pompe après avoir été un choix de huitième ronde en 2017. Au terme d’une opération de séduction, les Remparts l’avaient convaincu de se présenter dans la Vieille Capitale, mais les blessures ont ralenti sa progression.

Une chance de jouer

Blessé à une épaule dans le cinquième match de la saison, le colosse de 6’1’’ et 190 livres venait à peine de revenir au jeu avant d’être échangé aux Olympiques, là où il pourra être utilisé davantage qu’à Québec, où certains jeunes ont profité de son absence pour passer devant lui.

« Il n’a joué que sept matches cette saison. Il a encore beaucoup à apprendre, mais il a certaines qualités que nous aimons beaucoup comme sa vitesse, son lancer et sa hargne. En plus, c’est un défenseur droitier et il vient combler un vide chez nos défenseurs nés en 2001. Nous allons lui donner une chance de jouer en espérant qu’il puisse développer ses aptitudes chez nous », a raconté le directeur des opérations hockey des Olympiques, Alain Sear.

Ce dernier trouvait que le prix exigé par les Remparts représentait un bon pari étant donné que les Gatinois ont beaucoup de choix au repêchage. Virtue n’avait pas amassé de point en sept matches cette saison. Il avait récolté trois passes en 27 parties à 16 ans.

L’Américain devient le huitième défenseur chez les Olympiques en ce moment derrière Gabriel Bilodeau (20 ans), Darien Kielb et Pier-Olivier Lacombe (19 ans), Darick Louis-Jean, David Aebischer et Chris McQuaid (18 ans). Il sera le cadet de la défensive avec Zachary Fortin (17 ans) en attendant possiblement un autre mouvement d’ici la fin de la période des transactions. Il serait surprenant que les Olympiques terminent la saison avec huit défenseurs.

Et selon l’état du marché actuel, il semble que Bilodeau et Kielb ne seront pas sacrifiés dans la reconstruction. Bilodeau est le candidat idéal pour montrer la voie aux plus jeunes alors que Kielb pourrait remplacer Bilodeau comme défenseur de 20 ans la saison prochaine.