Joueur au statut d’exception qui a commencé à jouer dans la LHJMQ à 15 ans, Joe Veleno a récolté une passe sur le seul but des Sea Dogs.

Troisième gain consécutif à Guertin

Ce n’était rien de convaincant contre une équipe qui est exclue du portrait des séries éliminatoires de la LHJMQ, mais les Olympiques de Gatineau vont prendre les deux points de la victoire sans chigner.

Il ne fallait pas se pointer au centre Robert-Guertin en retard vendredi soir. Les trois seuls buts du match ont été comptés dans les 13 premières minutes de jeu.

Ostap Safin a amorcé le bal avec un but à 1:21. Pier-Olivier Lacombe a répliqué à la 7e minute en interceptant une passe pour s’amener au filet et s’y prendre deux fois pour déjouer le gardien Matthew Stewart.

Le Gatinois Alexandre Landreville a ensuite marqué le but de la victoire quand son tir a touché le poteau, puis le dos du gardien Stewart avant de rebondir dans le filet.

Enfin, Tristan Bérubé s’est occupé de protéger cette avance jusqu’à la fin pour donner une victoire de 2-1 aux Gatinois, qui l’emportaient pour la troisième fois de suite devant leurs partisans au « Vieux Bob ».

Les locaux ont eu les mains pleines de pouces pendant toute la soirée. Ils ont raté d’innombrables tirs, dont certains avec une cage ouverte. Ou bien le tir était trop mou, soit il était à côté du filet ou directement dans le plastron du gardien. Encore là, certains n’arrivaient tout simplement pas à dégainer. À d’autres moments, on aurait dit que le préposé à l’équipement Serge Haché avait affûté les patins de ses joueurs à l’envers tellement ils tombaient partout sur la glace !

« Ce n’était pas beau. La glace était plus raboteuse que d’habitude, surtout du côté où Tristan Bérubé était pendant deux périodes. (Mikhail) Shestopalov a notamment manqué un filet ouvert sur un tir facile en ne pouvant pas y mettre toute la gomme », a dit l’auteur du but vainqueur, Alexandre Landreville.

Quand Vitalii Abramov a été échangé, l’assistant-capitaine Will Thompson avait dit que les Olympiques (13-10-4) allaient devoir gagner quelques matches à bas pointage de 2-1 ou 3-2. Il s’appuyait sur la force de l’équipe : la défensive et deux bons gardiens.

Vendredi, Tristan Bérubé a réalisé 23 arrêts pour permettre aux locaux de l’emporter 2-1. 

« Tristan nous a gardés dans le coup, puis c’est vrai que le départ de Vitalii nous enlève un gros morceau, mais Mitchell (Balmas) s’est levé en marquant plusieurs buts. Shawn (Boudrias) peut en compter aussi et nous sommes encore capables de gagner. Nous l’avons prouvé en battant Québec, qui est au premier rang de la ligue », a ajouté Landreville.

Du côté des Sea Dogs (7-15-6), les yeux des quelque 1500 partisans étaient rivés vers Joe Veleno, le jeune joueur de 17 ans qui a eu la permission d’amorcer sa carrière junior à 15 ans.

Il a récolté une passe sur le premier but des visiteurs même s’il a raté la passe qu’il tentait de se faire avec le patin. Il a disputé un match correct, mais il aura surtout donné un dur coup aux siens en écopant d’une pénalité pour conduite antisportive avec 1:39 à faire au match.

Il venait de recevoir un coup de bâton flagrant au visage. Le geste est demeuré impuni et il s’est emporté devant les arbitres qui l’ont ensuite expulsé du match.

Rendez-vous manqué

Le match de vendredi devait être le premier du Gatinois Alexandre Lafrenière au centre Robert-Guertin dans la LHJMQ, mais il a quitté les Sea Dogs de son propre chef la semaine dernière. La recrue de 18 ans avait récolté trois points en 14 matches.

Un autre joueur natif de la région ratera son rendez-vous au « Vieux Bob » dimanche puisque Yannik Bertrand n’est pas du voyage avec l’Océanic de Rimouski, prochain visiteur à Gatineau. Blessé, le Franco-Ontarien de 20 ans de Wendover-Orléans a récolté cinq buts et 10 points en 18 matches à Rimouski cette saison. « Nous l’aimons beaucoup. Il assure une présence physique et intense à chaque présence. Il prend soin de ses coéquipiers sur la glace et c’est un joueur apprécié dans le vestiaire », a indiqué son entraîneur Serge Beausoleil au Droit cette semaine.

FIN DE LA SÉQUENCE DE QUATRE VICTOIRES DE L'INTRÉPIDE DE GATINEAU

Une semaine de repos devait faire le plus grand bien à l’Intrépide de Gatineau qui commençait à manquer de joueurs en santé il y a une douzaine de jours, mais les protégés de Martin Lafleur n’ont pu reprendre là où ils avaient  laissé vendredi soir à St-Eustache.

Les Vikings ont profité d’une autre prestation solide de leur gardien Félix Éthier pour l’emporter 4-1 et infliger un premier revers en cinq matches aux Gatinois.

Éthier a repoussé les 36 premiers tirs de l’Intrépide (13-10-1) pour enfin perdre son jeu blanc avec quatre secondes à écouler au match. Connor Romain (photo) a été le seul à pouvoir élucider le mystère d’Éthier après 56:56 de jeu. Il s’agissait du 11e but de la saison pour le hockeyeur du Pontiac.

L’Intrépide a ainsi été vaincu pour la troisième fois en autant d’essais contre les meneurs de sa section.

Le numéro 44 de l'Intrépide de Gatineau, Connor Romain

Antoine Rochon a été le meilleur des Vikings (16-7-0) à l’attaque avec une récolte d’un but et deux passes. Il a été le premier à déjouer Jérémie Lefebvre en première période et il a ensuite amassé une passe sur le but qui s’est avéré celui de la victoire de Félix Lafrance.

Malgré la défaite, les visiteurs ont eu un léger avantage de 37-35 dans les tirs au filet.

Si l’Intrépide avait disputé son dernier match sans cinq joueurs réguliers, il les avait  tous récupérés vendredi soir. Un nouveau joueur a cependant dû déclarer forfait contre les Vikings. William Dagenais n’est pas blessé, mais il éprouve un problème de santé.

L’Intrépide tentera de relancer une nouvelle série victorieuse en rentrant à la maison dimanche pour accueillir le Phénix du Collège Esther-Blondin.