Il aura mis 28 matches pour y arriver, mais Alexandre Pellerin a enfin pu inscrire son premier but - et premier point - dans la LHJMQ vendredi soir dans un gain de 4-0 des Olympiques sur l’Armada au centre Robert-Guertin. Son but en désavantage numérique a finalement été celui de la victoire.

Trois beaux cadeaux de Noël pour les Olympiques

À leur dernier match au centre Robert-Guertin avant la pause de Noël, certains joueurs des Olympiques ont décidé de s’offrir des cadeaux à l’avance.

Alexandre Pellerin et William Basque ont d’abord inscrit leurs premiers buts de la saison et pourront ainsi éviter « la question gênante » dans leurs partys de famille !

Ensuite, Tristan Bérubé n’a rien laissé au hasard si le match de vendredi allait être son dernier dans l’uniforme des Olympiques. Le gardien de 19 ans a bloqué chacun des 46 tirs de l’Armada de Blainville-Boisbriand pour inscrire son premier blanchissage de la saison dans une victoire de 4-0.

Première étoile de la soirée, il s’est passé la main sur le cœur en saluant les partisans à son rappel sur la glace.

« J’étais motivé pour ce match-là. C’est ma dernière avant Noël. Je ne pense pas d’être le gardien à Drummondville demain (samedi). Je voulais finir en beauté à Gatineau, a-t-il dit avant de prendre une pause et d’ajouter “avant Noël”. »

Le sentant un peu ému, Le Droit lui a demandé s’il savait des choses qu’on ne connaissait pas. Bérubé a répondu par la négative, mais il sait très bien qu’il sera un gardien convoité à l’ouverture de la période des transactions dimanche.

Bérubé a même pensé à finir son match impeccable en ajoutant une cerise sur son gâteau quand l’Armada a retiré son gardien avec 3:40 à faire au match et un pointage de 3-0.

« Ça m’a traversé l’esprit d’essayer de compter, mais ce n’était pas la priorité », a dit celui qui avait compté un but l’an dernier dans un filet désert.

Vendredi dernier, le gardien de La Pocatière avait été tout aussi fumant dans une victoire de 2-1 contre les 67’s d’Ottawa, mais il a indiqué qu’il a mieux vu les tirs contre l’Armada que contre l’équipe ontarienne.

Pellerin soulagé

Alexandre Pellerin était un jeune homme soulagé à la fin du match après s’être débarrassé du poids de ses 27 matches sans marquer.

La recrue de 17 ans s’est échappée contre Gabriel Waked pendant un désavantage numérique pour marquer le premier but du match.

« C’est sûr que ça commençait à me jouer dans la tête. Il était temps que je compte. Il n’y a aucun mot pour décrire la sensation que j’ai éprouvée en marquant mon premier but dans la ligue. Je peux enfin respirer. J’avais raté deux échappées à Rimouski et Victoriaville. Il fallait que je compte cette fois. Je n’ai pas pensé à rien. J’ai juste tiré après avoir reçu la passe de Jeffrey (Durocher). »

L’entraîneur-chef Éric Landry lui avait donné toutes les chances d’enlever le « zéro » associé à ses statistiques avant son 28e match de la saison. Il l’avait placé dans le premier trio aux côtés du capitaine Durocher et de Maxim Trépanier.

« J’avais le sentiment que ça allait être ce soir quand j’ai vu mes compagnons de trio. Les gars étaient derrière moi dans la chambre. Ils avaient hâte pour moi ! »

Charles-Antoine Roy a ensuite profité de sa vitesse pour doubler l’avance des Olympiques. En troisième période, William Basque a donné un coussin aux locaux avec son premier but de l’année. Maxim Trépanier a complété dans une cage déserte.

« J’essayais de ne pas penser à ce premier but, a dit Basque. J’ai eu de bonnes occasions depuis le début de l’année. La frustration commençait à se faire sentir sans le vouloir. J’étais content de compter, mais je le suis encore plus pour Alexandre. Un premier but dans la ligue, ça ne s’oublie pas. »

+

LES 67'S BLANCHISSENT LES FIREBIRDS

Cédrick Andrée a continué de protéger le fort à merveille en l’absence de Michael DiPietro, dont la place a été confirmée avec Équipe Canada junior vendredi soir. 

Le gardien d’Orléans a repoussé 17 tirs des Firebirds de Flint pour aider les 67’s à l’emporter 3-0 à la Place TD. 

Tye Felhaber a marqué son 36e but de la saison dans cette autre victoire des 67’s (25-4-4) qui devaient se débrouiller sans quatre attaquants de premier plan en raison de trois blessures et de la participation de Sasha Chmelevski au camp de l’équipe américaine junior. 

Les Ottaviens avaient rappelé trois joueurs pour ce match où Quinn Yule et Lucas Peric ont été les autres marqueurs contre les Firebirds (3-29-2). 

La troupe d’André Tourigny jouera un dernier match à la Place TD avant la pause de Noël samedi après-midi contre Owen Sound avant de prendre la route de Peterborough dimanche. 

Par ailleurs, deux joueurs des 67’s ont été retenus pour participer au Match des espoirs de la Ligue canadienne de hockey (LCH) le 23 janvier prochain à Red Deer, en Alberta. 

L’attaquant Graeme Clarke et le défenseur Nikita Okhotyuk ont été sélectionnés parmi les 40 meilleurs espoirs de la LCH en vue du repêchage 2019 de la LNH.

+

UN CHALLENGE TROP COURT POUR L'INTRÉPIDE

Le séjour de l’Intrépide de Gatineau a été de courte durée au Challenge midget AAA du Québec à Saguenay. 

Pour la deuxième fois en trois matches, la troupe de Martin Lafleur s’est inclinée en prolongation vendredi. 

Cette fois, les Cantonniers de Magog l’ont emporté 3-2 dans un match qui ne voulait plus rien dire pour les Gatinois dans le tournoi, mais qui était comptabilisé au classement de la ligue. 

Avec leur victoire en prolongation, les Cantonniers ont remporté le titre de la division et poursuivront leur route samedi dans la ronde éliminatoire où huit équipes sont toujours en vie. 

Un but tardif de Mathis Demers a poussé le match en période supplémentaire vendredi, mais Marshall Lessard a inscrit le but vainqueur après seulement 59 secondes en prolongation. 

« Le premier match nous a fait mal. Nous avons dirigé 46 tirs et nous avons affronté un bon gardien pour perdre en prolongation. Nous avions manqué d’opportunisme. Les unités spéciales ont fait la différence contre Trois-Rivières et nous avons joué notre meilleur match contre Magog. Nous méritions la victoire. Nous avons démontré beaucoup de caractère », a analysé l’entraîneur-chef Lafleur. 

Son équipe entamera sa pause des Fêtes avec quatre joueurs blessés.