Les Sea Dogs ont eu de la difficulté à trouver de l’espace sur leur patinoire du Harbour Station jeudi soir. Parlez-en à Luke Wilson (19), surveillé de près par quatre Olympiques.

Trépanier tranche en prolongation

Un but en prolongation de Maxim Trépanier a permis aux Olympiques de Gatineau de signer une deuxième victoire consécutive au Nouveau-Brunswick jeudi soir.

Le tir sous la barre horizontale de Trépanier a procuré un gain de 2-1 aux Gatinois contre les Sea Dogs de Saint-Jean. La veille, à Bathurst, les Olympiques avaient eu raison du Titan au compte de 4-1.

« Il était temps qu’on marque parce que ça aurait été injuste de sortir de là sans les deux points. Nous les avons limités à des miettes. Nous leur avons coupé tout espace sur la patinoire », a signalé l’entraîneur-chef Éric Landry après la rencontre.

Son équipe a dominé les Sea Dogs 29-15 au chapitre des tirs, dont 16-4 à partir de la troisième période. Le vétéran gardien Alex D’Orio aura permis à son équipe de récolter un précieux point au classement.

« Nous les avons eus à l’usure. Leur gardien a fait de gros arrêts, mais nous avons aussi frappé quatre ou cinq poteaux à partir de la troisième période », a remarqué Landry.

Shawn Boudrias a notamment touché le poteau dans la dernière minute de la troisième période et Jeffrey Durocher a fait de même en prolongation avant le but de Trépanier.

Pier-Olivier Lacombe a marqué l’autre but des Olympiques (4-2-0) en utilisant son arme favorite, une bombe, pendant une attaque massive. C’est déjà un deuxième but et un sixième point en six matches pour le défenseur de 19 ans.

Creed Jones a été crédité de la victoire à son premier départ devant la cage des Olympiques cette saison. L’Ontarien de 18 ans n’a pas tellement été occupé, mais il a conservé les chances de victoire de son club en arrêtant une descente à deux contre un en prolongation.

« Ce n’était pas facile pour lui de rester concentré avec aussi peu de tirs, mais il a fait les arrêts aux moments clés », a lancé Landry.

Charlie DesRoches, un défenseur de 16 ans, a été le seul à le déjouer. C’était son premier but en carrière dans la LHJMQ.

Le match a également donné lieu à quelques coups douteux. Les Sea Dogs (1-3-2) ont écopé de deux pénalités majeures pour des mises en échec par-derrière.

Robbie Burt a été expulsé en première période pour son geste contre Manix Landry, qui n’est pas revenu au jeu. Anthony Boucher a lui aussi été sorti du match pour une infraction similaire sur Iaroslav Likhachev en troisième période. Le Russe est toutefois revenu au jeu après sa visite au vestiaire. « Manix saignait du nez. Il n’a pas eu de points de suture, mais il ne pouvait pas revenir ce soir », a dit le « père-coach ».

Les Olympiques vont terminer leur voyage au Cap-Breton samedi.