Yakov Trenin (à gauche) en est à sa deuxième invitation consécutive avec l'équipe russe. Son coéquipier des Olympiques de Gatineau, Vitalii Abramov (à droite) n'a pas eu droit au même privilège.

Trenin soulagé, Abramov rivé sur l'avenir

Ils pratiquent des styles de jeu différent, mais la contribution de Yakov Trenin et Vitalii Abramov est essentielle aux succès des Olympiques de Gatineau.
Le style de l'un a cependant été préféré à celui de l'autre lorsque la Fédération russe a dévoilé sa liste des 34 joueurs qui participeront à son camp de sélection en vue du Championnat mondial junior jeudi.
Attaquant en puissance, Yakov Trenin a reçu une deuxième invitation consécutive avec l'équipe nationale junior de la Russie alors qu'à la surprise générale, le spectaculaire Vitalii Abramov n'a pas eu droit au même privilège.
De retour à l'entraînement des Olympiques vendredi, « Abracadabramov » a été transparent en se montrant moins surpris que les observateurs. « Je n'ai pas bien joué dans la série Canada-Russie. Nous avons perdu nos deux matches contre la LHJMQ. Ils ont décidé qu'ils n'avaient pas besoin de moi cette année. Je vais travailler plus fort pour leur forcer la main l'année prochaine. »
Parmi les 34 joueurs invités, seulement quatre sont âgés de 18 ans comme Abramov. Tous les autres ont 19 ans. La formation dirigée par Valery Bragin a souvent privilégié les joueurs plus âgés au Mondial junior, mais ce n'est pas une excuse selon Abramov. « Ils m'ont offert une chance. Je ne l'ai pas saisi. Il aurait fallu que j'en fasse plus. J'aurais voulu aider mon équipe dans le tournoi, mais je vais me contenter de l'encourager maintenant. »
Invité au camp de sélection en Russie en décembre dernier, Yakov Trenin avait été un des derniers joueurs retranchés à 18 ans. Il s'attendait à recevoir une autre invitation cette année, mais il a quand même été soulagé quand il a vu son nom parmi les 19 attaquants sélectionnés.
« Je suis content, mais l'invitation, ça représente seulement que la moitié du travail. Je vais faire de mon mieux au camp. Je n'ai jamais représenté mon pays sur la scène internationale. J'aimerais tellement que ça se produise cette année. »
Le colosse de 6'2'' et 195 livres pense que son gabarit et son style de jeu robuste ont aidé à sa sélection pour le tournoi qui se déroulera sur les petites patinoires nord-américaines cette année. « Pour moi, c'est idéal. Nous aurons une équipe physique. Je ne sais pas quel rôle ils ont l'intention de me donner par contre », a dit l'auteur de 21 points en 20 matches avec les Olympiques cette saison.
Meilleur compteur des Gatinois, avec 30 points en 25 parties, Abramov produit à un rythme inférieur que l'an dernier. Il insiste toutefois pour dire qu'il ne s'est pas imposé une pression supplémentaire pour attirer l'attention de sa fédération. « J'ai travaillé en fonction d'être invité, mais il faudra que je travaille davantage pour être retenu l'année prochaine. Je ne m'impose pas de pression pour compter plus de buts. Je joue ma game. Les points ne viennent pas aussi facilement que l'an dernier. C'est une saison différente avec des circonstances différentes », a dit l'espoir des Blue Jackets de Columbus.
N'empêche, l'attaquant de 5'9'' et 172 livres n'a pas encore été mis sous contrat. Certains suggèrent que cette incertitude pourrait le tracasser. Encore là, Abramov assure qu'il n'en est rien. « J'y ai pensé cet été, mais la saison est en cours et je pense plus à mon équipe maintenant. »
Après avoir vu quatre de leurs joueurs participer à la Série Canada-Russie, les Olympiques perdront que les services de Trenin au profit de son équipe nationale. L'espoir des Predators de Nashville ne participera pas à la première partie du camp de sélection en Russie. Il rejoindra son équipe pour sa dernière portion du camp dans le sud de l'Ontario le 18 décembre.
Un week-end baromètre pour les Olympiques
Tout un défi attend les Olympiques ce week-end alors qu'ils recevront la visite de l'Armada de Blainville-Boisbriand samedi et les Sea Dogs de Saint-Jean dimanche.
Ces deux clubs partageaient la tête du circuit Courteau avec Rouyn-Noranda avant les matches de vendredi. Sans dire qu'il s'agira d'un week-end déterminant pour les Gatinois, leur rendement dans ces deux matches pourrait en dire long sur la suite des choses. 
Avec la période des transactions de la LHJMQ qui débutera dans deux semaines, aussi bien-dire qu'il s'agit d'un week-end baromètre pour le directeur général Marcel Patenaude.
« J'ai hâte d'évaluer l'état de nos troupes contre ces deux bonnes équipes. C'est le moment idéal d'évaluer où nous sommes rendus », a-t-il dit en regardant ses joueurs s'entraîner en après-midi vendredi.
Ses Olympiques (11-13-3) occupent le 14e rang du classement, mais ils misent sur un top-6 de grande qualité et ils ont amassé 17 points sur une possibilité de 24 à leurs 12 derniers matches. Patenaude aura à trancher bientôt : ajouter quelques éléments à son club pour le propulser vers les sommets de la ligue ou liquider certains joueurs clés de 19 ou 20 ans en se tournant vers l'avenir.
S'il en tenait qu'à eux, les deux Russes des Olympiques resteraient à Gatineau. « Le prochain week-end qui est important pour nous. Ça sera deux bons tests et nous voulons continuer à monter au classement. Vous savez, la période des transactions approche et nos résultats pourraient faire bouger les choses. Moi, je veux rester ici. Je pense que nous avons un bon club. J'aime la ville. Si je dois être échangé, je veux que ça soit dans un club qui a la chance de gagner la coupe. J'ai vu que mon nom avait été associé à Rouyn-Noranda sur Twitter cette semaine... »
Même s'il n'a que 18 ans, Abramov génère aussi beaucoup d'intérêt auprès des équipes tête, mais le # 11 ne veut pas bouger. « Je suis heureux ici. J'aime notre équipe et je crois en elle. Nous voulons tous rester et monter le classement ensemble. Nous jouons mieux. Il nous manque juste un peu plus de structure dans notre jeu. »
Match des toutous dimanche
Comme c'est devenu la tradition à travers la Ligue canadienne de hockey, les Olympiques profiteront de la visite des Sea Dogs de Saint-Jean et de leur joueur vedette Thomas Chabot dimanche pour présenter leur match annuel des toutous. Père Noël sera présent dès 15 heures pour le match qui débutera à 16 heures. Au premier but des Olympiques, les spectateurs seront invités à lancer leurs peluches sur la patinoire. Vos oursons seront ensuite récupérés et distribués à la Maison de l'amitié dans le Vieux-Hull. Cet organisme vient en aide aux familles dans le besoin. L'an dernier, les Olympiques avaient récupéré quelque 600 toutous qui avaient illuminé les regards de plusieurs enfants.