Rémi Poirier a été poivré de 40 lancers à son premier match en carrière dans la LHJMQ. Il a résisté au Phoenix pendant 40 minutes.

Toujours rien à Robert-Guertin

Congé lundi. Congé mardi.

C’est le simple remède qui sera prescrit aux joueurs des Olympiques de Gatineau après avoir complété une séquence de sept matches en 12 jours qui s’était amorcée dans les provinces maritimes.

À bout de souffle dimanche pour compléter un week-end de trois matches en trois jours, ils ont résisté au Phœnix de Sherbrooke pendant deux périodes, mais les visiteurs ont ouvert les vannes avec trois buts en 50 secondes au début de la troisième période.

C’en était fait des Gatinois. Devant une maigre foule annoncée de 1393 spectateurs, ils se sont inclinés 7-1 dans un duel où ils ont offert peu de résistance.

« Les gars méritent leur congé. Ils ont été excellents contre l’Armada samedi soir. Nous avions eu les meilleures chances de compter, mais leur gardien nous a frustrés. La fatigue mentale s’est fait sentir aujourd’hui. Nous avons manqué d’émotions en troisième période. Nous n’avions pas l’énergie pour être les premiers sur la rondelle. Il nous manquait de fougue », a expliqué l’entraîneur-chef Éric Landry.

Ce dernier souhaite que ses joueurs aient appris de leur dernière épreuve.

« Ce calendrier difficile, c’est la meilleure façon d’apprendre à se surpasser. C’est un test de caractère et de vouloir. Ce sont des facteurs importants pour faire carrière au hockey. Nous sommes encore loin de la Ligue nationale ici, mais nos jeunes sont ici pour s’y préparer. Le calendrier dans la LNH n’est pas pas plus facile. Ce genre de séquence permet de séparer les meilleurs des autres », a ajouté Landry.

Avec la blessure à Tristan Bérubé et Creed Jones qui avait disputé les matches de vendredi à Shawinigan et samedi à Guertin, c’est Rémi Poirier qui a été envoyé dans la mêlée contre le Phœnix dimanche.

Il a permis aux siens de s’accrocher pendant 40 minutes où le score était 3-1, mais le Phœnix a explosé en troisième période. Il a finalement repoussé 33 tirs sur 40 à son premier départ en carrière.

« Ce n’était pas le meilleur contexte pour un premier match, mais les circonstances ont fait en sorte que son tour était venu. Nous sommes satisfaits de son match. Il nous a tenus pendant deux périodes », a indiqué Landry.

Poirier était excité

Natif de Granby, Poirier était fébrile à l’idée d’affronter l’équipe qu’il appuyait dans sa jeunesse.

« Je n’étais pas trop nerveux. J’étais excité. Bon, ça ne s’est pas passé comme je le voulais, mais j’ai aimé mon expérience. J’ai résisté pendant deux bonnes périodes. Je n’avais pas joué depuis un mois et demi, mais j’avais confiance en mes moyens. Je comprends que les gars étaient fatigués. Je voulais juste les aider à rester dans le coup », a dit celui qui sera opéré jeudi pour un blocage à un rein.

Il restera à la maison 10 jours par la suite avant de revenir à l’entraînement graduel.

Thomas Sigouin, l’opposant de Poirier dimanche, a finalement été celui qui a remporté son premier match dans la LHJMQ. Il a été excellent à son deuxième départ en carrière en effectuant 29 arrêts. Seul Shawn Boudrias l’a battu pendant un avantage numérique.

Le Phœnix (4-5-1) remportait aussi un premier match sur la route cette saison alors que les Olympiques (5-5-1) n’ont toujours pas gagné au « Vieux Bob » après cinq matches. Samedi soir, ils s’étaient inclinés 3-1 contre l’Armada de Blainville-Boisbriand (5-3-1) dans un match dominé par les gardiens Émile Samson et Creed Jones. Jeffrey Durocher avait été l’unique marqueur gatinois. Le dernier but de l’Armada a été compté dans un filet désert.

Dimanche, l’attaque du Phœnix a été menée par le Slovaque Oliver Okuliar, auteur de deux buts et deux passes. Bobby Dow et Benjamin Tardif ont ajouté un but et deux passes chacun. Félix Robert, Julien Anctil et Taro Jentzsch ont aussi fait secouer les cordages.

Après une semaine de quatre parties en cinq jours où ils ont toujours affronté des équipes reposées, les Olympiques auront leur retour d’ascenseur vendredi alors qu’ils accueilleront les Voltigeurs de Drummondville, qui en seront à leur troisième match en quatre jours.

+

EN BREF

Cinquième victoire de suite des 67’s

Du côté ontarien de la rivière des Outaouais, les 67’s d’Ottawa ont pris leur envol dans la Ligue de l’Ontario. Dimanche après-midi, ils ont enregistré une cinquième victoire consécutive en prenant la mesure des Otters d’Érié par la marque de 5-3 à la Place TD.

Le trio de Tye Felhaber, Austen Keating et Marco Rossi a encore animé le spectacle en marquant trois buts.

Keating a d’ailleurs pris la tête des compteurs de la ligue en préparant trois buts, deux de Felhaber et l’autre de Rossi.

Felhaber mène aussi le circuit Branch avec 11 buts en 11 matches. Avec ses trois points dans le gain contre les Otters (1-6-1), il partage le deuxième rang des compteurs avec Ryan Suzuki, grand espoir du prochain repêchage de la LNH.

Rossi, 17 ans, mais pas admissible au repêchage avant 2020, a percé le top-20 des marqueurs en Ontario.

Sasha Chmelevski a aussi compté dans un troisième match de suite alors que Graeme Clarke a complété le pointage pour les 67’s (8-3-0).

Le défenseur Lucas Peric a récolté deux passes alors que la recrue Will Cranley a effectué 26 arrêts pour remporter son deuxième match en carrière. Kyle Maksimovich l’a déjoué deux fois. Alex Gritz a compté l’autre filet des Otters.

***

Week-end parfait pour l’Intrépide

William Dagenais a connu une fin de semaine prolifique dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec avec deux matches de deux buts dans des victoires de 4-1 contre le Rousseau Royal de Laval-Montréal samedi et 5-3 contre le Phénix du Collège Esther-Blondin dimanche.

Avec ses quatre buts en deux jours, l’espoir des Mooseheads de Halifax a porté son total à six pour la saison.

Nicola Lacourse-Dion a compté son premier but de la saison dans la victoire au Complexe-Branchaud-Brière. Félix Bertrand-Beaulieu avait été l’autre buteur contre le Rousseau Royal alors que Samuel Fortier avait récolté deux passes.

En bloquant 17 tirs, Alexandre Groleau est demeuré invaincu à ses six premiers départs de la saison dans ce match. Sa moyenne de 1,14 but alloué par match et son pourcentage d’arrêt de ,925 feront les délices des Voltigeurs de Drummondville, qui ont ses droits dans la LHJMQ.

Andrew Belchamber a imité William Dagenais avec un doublé dimanche.

Victor Barakett a aussi touché la cible pendant que Samuel Fortier et Anthony Hamel ont amassé deux points dans le gain contre le Phénix (5-8-0). William Desmarais a réalisé 25 arrêts devant la cage de l’Intrépide (9-1-3).