Blessé au haut du corps, Dawson Theede ne s’est pas encore entraîné avec les Olympiques depuis qu’il a été obtenu contre Mitchell Balmas le 20 décembre dernier. Au moment de son acquisition, il aurait été le meilleur compteur du club gatinois. À 6’4’’ et 220 livres, sa présence se fera sentir dans l’alignement d’Éric Landry.

Theede, la bombe à retardement

Des partisans des Olympiques de Gatineau ont grincé des dents quand le club a échangé Mitchell Balmas au Titan d’Acadie-Bathurst juste avant Noël.

Auteur de 24 buts au moment de la transaction, l’attaquant de 19 ans était le deuxième meilleur franc-tireur de la LHJMQ, mais quand le Titan a offert deux choix de première ronde et l’attaquant de 20 ans Dawson Theede en compensation, la direction du club ne pouvait pas refuser.

Un des choix de première ronde a déjà servi à soutirer Maxim Trépanier à l’Océanic de Rimouski, mais Dawson Theede, lui, n’a toujours pas été en mesure d’aider les Olympiques à gagner des matches.

Blessé au haut du corps pendant la prolongation de son dernier match avant la pause de Noël, l’Ontarien ne s’est pas encore entraîné avec le club.

Selon le directeur des opérations hockey des Olympiques, son retour à l’entraînement devrait se faire d’une journée à l’autre.

« Nous aurons plus de nouvelles jeudi. Nous aimerions le voir jouer contre les 67’s d’Ottawa vendredi, mais nous voulons aussi nous assurer qu’il soit à 100 % avant de le lancer dans la mêlée. Sa blessure avait l’apparence d’être mineure au début. Il était rentré chez lui sans en parler à personne après son dernier match avant Noël », a expliqué Alain Sear durant l’entraînement des Olympiques mercredi.

Comme Zack MacEwen ?

Pour l’entraîneur-chef Éric Landry, la rentrée de Dawson Theede va changer la dynamique de son attaque. L’an dernier, à 20 ans, Zack MacEwen avait connu une saison magique qui lui avait permis d’obtenir un lucratif contrat avec les Canucks de Vancouver.

Theede a sensiblement le même gabarit que MacEwen. Ce n’est pas le même genre de joueur, mais Landry estime que son nouveau géant pourrait rapporter des résultats similaires à ceux de MacEwen pour son équipe.

« Dawson n’est pas comme Zack. Zack faisait 6’4’’ lui aussi, mais on aurait dit qu’il avait les mains agiles d’un joueur de 5’5’’ ! Mais comme Zack, Dawson est capable de marquer de gros buts. Il peut se servir de son gabarit pour se rendre au filet ou pour créer de l’espace à ses coéquipiers. Sans jouer comme Zack, Dawson pourra arriver à la même fin. Il va juste faire les choses différemment. »

Au moment de son acquisition, Theede avait récolté 28 points en 32 matches et il aurait été le meilleur compteur des Olympiques.

Le choc de la transaction passé, l’agent libre a hâte de mettre la main à la pâte pour aider son club à reprendre sa série victorieuse.

« Ça ne me dérange pas d’être ici maintenant. J’avais passé deux ans à Bathurst où l’équipe se dirigeait vers une grosse année, mais c’est le temps d’aller de l’avant et je veux aider Gatineau à gagner. Nous avons une bonne équipe. Nous sommes bien placés au classement et nous aurons l’occasion de causer des dommages dans les séries. Je suis taillé sur mesure pour ça. J’ai un gros gabarit. Je joue avec fougue et j’ai l’expérience d’avoir atteint le carré d’as l’an dernier », a dit le colosse de 6’4’’ et 220 livres.

Theede se souvient de son seul match disputé à Gatineau cette saison. Il avait été décoré de la première étoile en déjouant Mathieu Bellemare deux fois.

« Je suis excité à l’idée de jouer à Gatineau à nouveau, mais pour mon nouveau club. Je ne sais pas quand, mais j’ai l’intention de reprendre là où j’avais laissé à Bathurst en jouant de grosses minutes », a dit celui qui a compté 24 buts la saison dernière.