Il n’est pas question pour Alain Sear d’échanger ses meilleurs joueurs à moins d’obtenir un fort prix.

Sear veut voir son club poursuivre sa lancée

Contre toute attente, les Olympiques de Gatineau forment l’équipe de l’heure dans la LHJMQ.

Malgré l’échange de Vitalii Abramov à Victoriaville, ils sont invaincus à leurs 10 derniers matches en temps réglementaire.

En liquidant le meilleur joueur de la ligue il y a quelques semaines, le club avait affiché ses couleurs. Le temps était venu de penser à la reconstruction. Malgré ce grand sacrifice, les Olympiques n’ont que six points de retard sur le premier rang du circuit Courteau.

En temps normal, dans ces circonstances, l’équipe gatinoise n’hésiterait pas à gonfler ses rangs  à l’ouverture de la période des transactions lundi prochain, mais elle a tellement acheté à crédit par le passé qu’elle n’a plus les ressources pour aller chercher des purs sangs.

Huitièmes du classement général de la LHJMQ, les Olympiques auraient l’avantage de la patinoire au premier tour des séries si celles-ci commençaient demain.

Alain Sear continuera-t-il à marchander ses meilleurs éléments pour se lancer dans une reconstruction complète ou récompensera-t-il son groupe d’entraîneurs et ses joueurs qui ont surpris tout le monde en leur venant en aide ?

À cette question, le directeur des opérations hockey se fait bon politicien.

«Notre vision n’a pas changé depuis le début de l’année. Nous voulons garder le club compétitif tout en regardant vers l’avenir. En ce sens, nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas écouter les offres des autres équipes.»

Par contre, il n’est pas question pour Alain Sear d’échanger ses meilleurs joueurs à moins d’obtenir un fort prix.

«Nous n’allons pas échanger nos valeurs sûres. Des fois, des joueurs ont plus de valeur pour nous que pour une autre équipe. J’ai promis aux partisans que je n’échangerais pas nos plus jeunes joueurs et je vais respecter ma parole.»

Des jeunes en renfort ?

Comme les Olympiques fonctionnent à plein régime en ce moment, Alain Sear n’écarte pas la possibilité de greffer de jeunes talents à son club.

«Si je peux améliorer l’équipe en la rajeunissant, je n’hésiterai pas à le faire. Si nous avons des changements à faire pour aider l’équipe à poursuivre sa lancée, nous le ferons, mais pas au détriment de notre avenir.»

S’il se montre prêt à ajouter des joueurs d’avenir à son équipe, Sear a assuré qu’il ne serait pas dans la course pour des joueurs de la trempe de Joe Veleno qui est  récemment passé aux Voltigeurs de Drummondville en retour d’un paquet de choix de première et deuxième rondes.

«Nous serons prudents. Plusieurs clubs croient en leurs chances de gagner, mais à la fin, il n’y aura qu’un champion et plusieurs clubs déçus. Avec la parité qui existe dans la ligue, il pourrait y avoir des surprises dans les séries.»

Sear rappelle que les Olympiques ont souvent gagné la coupe à titre d’équipe négligée.

«À ma connaissance, les Olympiques ont vraiment planifié deux seuls de leurs championnats : celui de la coupe Memorial en 1997 et la deuxième coupe du back to back de 2003 et 2004. Nous avons une équipe bien rodée cette année. Tout peut survenir. Nous avons deux excellents gardiens et une solide défensive. Nous avons accordé le moins de buts dans la ligue. L’échange d’Abramov nous a donné des outils. Je pourrais m’en servir pour aller chercher un joueur qui va nous donner plusieurs années...»

Parmi ses joueurs les plus convoités, ceux de 19 ans viennent en tête de liste. «Pour les Olympiques, Mitchell Balmas vaut de l’or. Gabriel Bilodeau et Anthony Beauchamp sont également de bons joueurs nés en 1998. Ce n’est pas une grosse cuvée dans notre ligue. Parce qu’ils peuvent revenir à 20 ans, ils valent plus», dit Sear.

Dominants cette saison, Alex Breton et Will Thompson, deux défenseurs de 20 ans, pourraient aussi rapporter gros.

La période des transactions s’ouvrira après le match contre les 67’s dimanche. Les Olympiques pourraient annoncer quelques marchés dès lundi, mais ils n’hésiteront pas à attendre la limite du 6 janvier pour les décisions les plus ardues.

Les 67’s explosent en 3e période

Les 67’s d’Ottawa ont remporté leur dernier match avant d’affronter les Olympiques de Gatineau dans un match extérieur à la Place TD dimanche après-midi. Jeudi soir, à Peterborough, ils ont profité d’une poussée de trois buts en troisième période pour prendre la mesure des Petes par la marque de 5-2. Kody Clark avait amorcé la rencontre avec un but en désavantage numérique, mais les Petes ont marqué les deux buts suivants contre Olivier Tremblay. Puis, la recrue Quinn Yule a lancé la remontée des visiteurs en milieu de deuxième période. Choix de deuxième ronde des 67’s cet été, l’Ottavien Jack Quinn a récolté son premier point (en quatre matches) dans la LHO sur le but égalisateur. Premier choix du club cette année, Graeme Clarke a placé les 67’s en avance en troisième période à l’aide de son 10e but de la saison. Sasha Chmelevski a ensuite donné un but d’assurance et Mitchell Hoesler a mis fin au débat dans une cage déserte. Meilleur joueur des Petes, Jonathan Ang était absent. Il a été retranché par Équipe Canada junior jeudi soir. Les 67’s profiteront d’un congé vendredi et samedi avant d’accueillir les Olympiques, qui devront se mesurer aux Saguenéens de Chicoutimi au centre Guertin vendredi soir.