Les meilleurs espoirs de la Ligue canadienne de hockey ont participé à un entraînement à Hamilton mercredi en prévision de leur match de jeudi.

Rossi et Quinn dans la vitrine

Les années se suivent et se ressemblent pour les représentants des 67’s d’Ottawa au Match des espoirs de la Ligue canadienne de hockey (LCH).

En 2018, Kevin Bahl y avait pris part. En 2019, ce fut le tour de Graeme Clarke et Nikita Okhotyuk. Les trois joueurs font maintenant partie de l’organisation des Devils du New Jersey. Jeudi soir, à Hamilton, vous pouvez donc parier que les recruteurs de Devils auront les yeux rivés sur Marco Rossi et Jack Quinn. Les deux joueurs figurent parmi les 10 meilleurs patineurs nord-américains du repêchage 2020 selon la liste de mi-saison préparée par le bureau central de recrutement la LNH.

Ils n’évoluent pas dans le même trio chez les 67’s, mais Rossi et Quinn seront réunis dans la même équipe jeudi soir pour l’édition 2020 du Match des meilleurs espoirs de la LCH. Les attaquants Quinton Byfield et Dawson Mercer, le défenseur Jamie Drysdale ainsi que le gardien Nico Daws, médaillés d’or avec Équipe Canada junior, feront aussi partie de leur équipe. Classé au premier rang par la « Centrale » de la LNH, Alexis Lafrenière s’alignera dans le camp adverse.

Marco Rossi n’a plus besoin de présentation. L’Autrichien de 18 ans domine le classement des marqueurs de la Ligue de l’Ontario avec 74 points en seulement 32 matches. Il mène aussi la ligue avec son différentiel de +47.

Jack Quinn est aussi âgé de 18 ans, mais il vient de faire un pas de géant aux yeux des recruteurs avec sa récente séquence de 16 buts à ses 12 derniers matches. Ses 30 buts en 38 matches le placent à un but des meneurs de la LHO.

Il y a un mois à peine, il avait avoué du bout des lèvres qu’il aimerait marquer 40 buts cette saison. Avec 30 matches encore à l’horaire cette saison, il a été obligé de réviser cet objectif à la hausse.

« Faudrait peut-être que je vise 50 buts ? J’imagine que j’avais connu un lent départ », a dit Quinn après avoir réussi son deuxième tour du chapeau en cinq matches dimanche dernier.

Natif de Cobden, en banlieue d’Ottawa, Quinn complète un « deuxième trio » du tonnerre chez les 67’s avec le vétéran Mitchell Hoelscher, lui aussi un espoir des Devils, et le surprenant Jack Beck, qui n’a que 16 ans.

Beck a 10 points à ses 10 derniers matches depuis qu’il a été promu dans le trio de Quinn et Hoelscher.

« Tout fonctionne pour notre trio dernièrement. Hoelshy est incroyable et Jack Beck est doté d’une vision exceptionnelle du jeu. Il va être incroyablement bon pour les 67’s pendant longtemps », a dit Quinn.

Rossi et Quinn ont un calendrier fort chargé cette semaine puisque les 67’s vont disputer un deuxième week-end consécutif de trois matches en trois jours à leur retour de Hamilton. Reste à voir s’ils participeront à tous les matches. Quatre matches en quatre jours, ce n’est jamais idéal.