Louis Robitaille
Louis Robitaille

Robitaille, Boutin et Dean parmi l’élite canadienne

Ajoutez la Classique Hlinka/Gretzky à la liste des expériences ratées d’un trio des Olympiques de Gatineau à cause du coronavirus.

Ce championnat qui regroupe les meilleurs joueurs de moins de 18 ans au monde avait déjà été annulé le 28 avril en raison de la pandémie, mais Hockey Canada a annoncé jeudi que Louis Robitaille devait être l’entraîneur-chef de son équipe.

Le défenseur Olivier Boutin et l’attaquant Zach Dean devaient quant à eux participer au camp de sélection pour le tournoi qui devait se tenir à Edmonton et Red Deer entre les 3 et 8 août prochains.

Quarante-six joueurs (6 gardiens, 14 défenseurs et 26 attaquants) avaient été retenus pour ce camp qui n’aura pas lieu. Hockey Canada tenait quand même à reconnaître les efforts de son élite en dévoilant l’identité de ceux qui s’étaient signalés au cours de la dernière année.

Le défenseur Brandt Clarke d’Ottawa (Colts de Barrie), frère de Graeme Clarke des 67’s d’Ottawa, était aussi parmi les invités. L’attaquant Dovar Tinling, des Hawks de Hawkesbury, devait être un attaquant à l’essai. Retenu pour le Défi mondial des moins de 17 ans en novembre 2019, le défenseur Charles-Alexis Legault (repêché par les Olympiques) n’a pas été invité cette fois-ci.

Zach Dean

Louis Robitaille a eu la sensation de se faire offrir un bonbon sans pouvoir le manger avec l’annulation du tournoi.

«C’était un rêve de diriger Équipe Canada. Pour un entraîneur, ç’a le même impact qu’un joueur. J’avais déjà été adjoint dans le programme des moins de 17 ans, mais là, j’allais diriger les meilleurs éléments du Canada. Après les Jeux olympiques, la Classique Hlinka/Gretzky est probablement le seul autre tournoi où l’on peut regrouper les meilleurs joueurs au monde. La scène du Championnnat mondial junior est peut-être plus grosse, mais certains des meilleurs joueurs juniors au monde sont déjà dans la LNH.» 

Pour Robitaille et ses joueurs, c’est une belle vitrine qui vient de se fermer.

«Le Hlinka/Gretzky, c’est un gros événement. C’est gratifiant d’y participer, surtout qu’il allait être disputé en Alberta. C’est dur à digérer, mais nous connaissons les raisons de l’annulation. La pandémie affecte la planète. Il faut s’y faire. Olivier Boutin et Zach Dean obtiennent une belle reconnaissance en sachant qu’ils avaient eu leur invitation. Ça démontre qu’ils ont travaillé fort et qu’ils ont progressé. Comme coach, ça me donne une bonne indication que nous avons une bonne relève à Gatineau. C’est dommage qu’ils n’aient pas eu la chance de se faire valoir au camp en août.»

À Hockey Canada, la divulgation de la liste des invités était la moindre devait au moins servir de prix de consolation pour les hockeyeurs déçus.

«Il est important pour Hockey Canada de saluer le travail effectué par les joueurs et le personnel des entraîneurs en préparation de l’été. Ils allaient avoir l’occasion de jouer pour la médaille d’or en sol canadien, a lancé Scott Salmond, vice-président des équipes nationales. La décision d’annuler le tournoi a été difficile à prendre, car il s’agit d’une vitrine internationale pour les meilleurs joueurs de moins de 18 ans. Nous tenons à saluer les 46 joueurs et nos trois entraîneurs pour cette grande réalisation.»