Avec leurs deux choix de première ronde, les Olympiques de Gatineau ont misé sur Zach Dean et Olivier Boutin, samedi au repêchage de la LHJMQ de Québec.

Repêchage 2019: toutes les cibles atteintes pour les Olympiques

QUÉBEC — L’état-major des Olympiques de Gatineau jubilait après les deux premières rondes du repêchage 2019 de la LHJMQ à Québec.

Alain Sear avait de la difficulté à contenir son excitation après avoir atteint ses trois cibles avec ses 4e, 13e et 22e choix.

Emporté par une vague d’enthousiasme, le directeur des opérations hockey a mis la barre haute en comparant son premier choix, Zach Dean, à un joueur dont le chandail est retiré dans les hauteurs de Robert-Guertin.

« Zach Dean, c’est Maxime Talbot, mais en plus imposant, plus rapide et avec plus d’habiletés. Il a le même caractère et la même fougue. Il ne se laisse pas marcher sur les pieds. »

Natif de Terre-Neuve, Dean est déménagé à Toronto cette année afin de porter les couleurs des Nats de Toronto, champions canadiens au hockey midget AAA. Avec ce club, il a totalisé 89 points en 66 matches.

Avec leur deuxième choix de la première ronde, les Olympiques ont pigé du côté des Chevaliers de Lévis, un club qui n’a perdu qu’un seul match en saison régulière. Petit défenseur de 5’9’’, Olivier Boutin a inscrit 30 points en 41 matches.

« C’est un défenseur qui déplace très bien la rondelle et qui est assez intelligent et mobile pour se sortir des situations difficiles. C’est tout un compétiteur. Il joue dans l’identité des Olympiques. »

Ce n’était pas tout. En deuxième ronde, les Gatinois ont tenté un grand coup et un risque calculé avec Charles-Alexis Legault. Le défenseur format géant des Lions du Lac-St-Louis étudie encore ses options pour l’an prochain, mais il a aussi été blessé au cou pendant la forte majorité de la dernière saison. Néanmoins, il était perçu comme un des trois meilleurs espoirs du repêchage à la même date il y a un an.

« S’il se présente chez nous, ce ne sera pas un coup de circuit, ce sera un grand chelem. Il est de retour en santé. Nous allons nous asseoir avec la famille pour voir ce que nous pouvons leur offrir pour l’attirer à Gatineau. J’ai bon espoir que nous allons nous entendre », a-t-il dit au sujet du colosse de 6’3’’, dont le père, Alexandre, a été un choix de deuxième ronde des Oilers d’Edmonton. Il a aussi évolué autant dans la NCAA que dans la LHJMQ à titre de défenseur.

« Legault, nous l’aimions beaucoup. Nous avons songé longtemps à nous avancer dans le repêchage pour le sélectionner. Sa blessure l’a fait reculer. Nous avons finalement tenté notre chance en attendant jusqu’en deuxième ronde. »

En quatrième ronde, les Olympiques ont repêché un troisième défenseur de suite en mettant la main sur Justin Bergeron des Cantonniers de Magog, les champions du Québec.

« Nous avons repêché trois bons défenseurs avec nos quatre premiers choix. Nous pensons que ces quatre premiers joueurs auront un impact majeur chez nous. Ils vont nous apporter une profondeur que nous n’avons pas eue depuis très longtemps. C’est un soulagement incroyable que d’avoir pu réclamer tous les joueurs que nous visions », a ajouté Sear.

À la fin des 14 rondes de la séance, les Olympiques avaient ajouté sept attaquants, cinq défenseurs et un gardien. Dans la quatrième ronde, ils ont pris deux coéquipiers des Typhons de Québec avec les attaquants Julien Béland et Ludovick Lebel. Nathan Pelletier (8e ronde), de l’Albatros du Collège Notre-Dame, a été le seul gardien réclamé.

À part les trois hockeyeurs de l’Outaouais, Mathis Zakorzermy (7e ronde, St-Hyacinthe), Philippe-Antoine Dufour (10e ronde, Cyclones de Québec) et Philippe Goulet (12e ronde, Saguenay) ont été les autres à se joindre l’organisation des Olympiques.

+
ZACH DEAN SERA AU CAMP


Son nom était sur la liste des joueurs qui étudiaient leurs options américaines, mais le premier choix des Olympiques de Gatineau a été rassurant après avoir enfilé leur chandail.

Zach Dean va se rapporter au prochain camp d’entraînement avec plaisir. « J’étais sélectif, car je voulais m’assurer de poursuivre mes études en anglais et Gatineau m’offre ce milieu. C’est un honneur de porter ce chandail. C’est tellement une bonne organisation. Ils ont du bon personnel. Ils vont m’aider à devenir un meilleur joueur de hockey et une meilleure personne. »

L’attaquant terre-neuvien avait été en contact avec les Olympiques et il leur avait même laissé entendre qu’il accepterait de s’installer en Outaouais pour poursuivre sa carrière de hockeyeur.

« J’ai quitté la maison, ma famille et mes amis pour pouvoir jouer contre les meilleurs joueurs de l’Ontario. Je suis donc prêt à faire un autre déménagement pour le hockey. J’ai déjà hâte que ça commence. »

Meilleure équipe au Québec avec un dossier de 41-1-0, les Chevaliers de Lévis ont vu trois de leurs joueurs être réclamés au premier tour, dont Joshua Roy au premier rang (Saint-Jean). Au 13e rang, les Olympiques ont sélectionné le défenseur Olivier Boutin, qui a été accueilli par l’Olympique Mathieu Bizier, lui même un ancien membre de cette organisation midget AAA.

« J’avais un bon feeling pour les Olympiques et je ne serai pas en terrain inconnu, car je connais Pier-Olivier Roy et mon coéquipier Justin Gosselin (repêché par les Olympiques l’an dernier). »

Quant à Charles-Alexis Legault, qui a glissé jusqu’en deuxième ronde en raison d’une blessure qui lui a fait rater tous les matches sauf deux des Lions du Lac-St-Louis cette saison, il semblait plus que satisfait d’avoir été sélectionné par les Olympiques. Il a le même agent que Zach Dean et... Manix Landry.

« Les Olympiques avaient démontré de l’intérêt pour moi. J’en avais aussi. J’évalue encore mes options pour mon avenir au hockey. Je vais peser le pour et le contre, mais je pense que Gatineau est un bon endroit pour moi. »

Presque déjà aussi grand que l’entraîneur-adjoint et l’ancien Olympique Francis Wathier, Legault assure que le mystère autour de sa blessure au cou a été réglé.

« C’est une blessure qui traînait depuis longtemps. Cette année, après deux matches, nous avons décidé de régler le problème une fois pour toutes. L’objectif était de guérir à 100 %. Je suis complètement rétabli maintenant et je serai prêt pour le prochain camp d’entraînement. »

Après avoir ajouté 13 nouveaux joueurs à l’organisation, le recruteur-chef Sylvain Brunelle affirmait qu’il venait de compléter sa séance la plus excitante depuis son arrivée avec les Olympiques.

« Nous avons été capables de repêcher tous les joueurs que nous avions ciblés aux rangs que nous pensions. Nous voulions des joueurs d’impact. Nos trois premiers choix vont en avoir tout un. Nous voulions ajouter des défenseurs de qualité. Nous l’avons fait. Je pense que nos entraîneurs vont avoir tout un casse-tête au camp d’entraînement parce que nous commençons à avoir beaucoup de talent ! »