À son premier match avec les Olympiques, Alexis Pépin en a mis plein la vue aux spectateurs réunis au centre Robert-Guertin, avec une récolte d'un but et deux aides.

Rentrée remarquée pour Alexis Pépin

Comme première impression, difficile de faire mieux.
Après s'être tapé 12 heures de route pour venir disputer son premier match avec les Olympiques de Gatineau sans même participer à un entraînement avec ses nouveaux coéquipiers, Alexis Pépin en a mis plein la vue aux 2016 spectateurs du centre Robert-Guertin hier soir.
L'attaquant de 17 ans a compté un but et fourni deux passes pour mériter la première étoile de la partie. En prime, son équipe a soutiré une victoire facile de 5-0 aux Saguenéens de Chicoutimi.
Anthony Brodeur a réalisé 21 arrêts pour signer le premier jeu blanc de sa carrière dans la LHJMQ. C'est aussi le premier blanchissage d'un gardien des Olympiques cette saison. Mine de rien, le gardien de 18 ans n'a pas concédé de but à ses 146 dernières minutes de jeu. Il est venu en relève à Robert Steeves deux fois pendant ce tour de force. Sa séquence est la 30e plus longue de l'histoire du circuit. Le Gatinois François Brassard a fracassé le record avec 212 minutes sans but plus tôt cette saison.
En attaque, la contribution d'Alexis Pépin a été appréciée par ses coéquipiers qui devaient se défendre sans Martin Reway, Vincent Dunn et même Émile Poirier hier soir. Ce dernier est blessé légèrement au haut du corps, mais devrait être de retour à son poste dans le prochain match contre les Tigres de Victoriaville demain.
À son premier match à Gatineau, le deuxième choix du repêchage 2012 de la LHJMQ a démontré un peu de tout. Il a bloqué des lancers. Il a utilisé son puissant tir pour lancer six fois sur la cage défendue par le Gatinois Domenic Graham. Il a distribué les coups d'épaule et il a surtout foncé au filet pour inscrire un but de toute beauté en deuxième période.
«Il a très bien fait. Il se place au bon endroit pour prendre ses lancers. Il a bien travaillé dans les coins de patinoire. Il a bien protégé sa rondelle. Il devra travailler son patin pour être toujours en mouvement», a expliqué Éric Landry, qui travaillait avec Martin Lafleur pendant que Benoît Groulx regardait le match depuis une loge.
Domination totale
L'ancien des Islanders de Charlottetown va se souvenir longtemps de son premier match dans l'uniforme olympique.
«Ça s'est bien passé malgré toute la route parcourue. J'ai eu un lent départ en première période, mais je me suis ajusté pour retrouver mon rythme à partir de la deuxième période. Je suis bien content du résultat. J'étais bien entouré sur la patinoire. La rondelle bougeait bien. Nous avons gardé les jeux simples et ça a été payant», a dit le nouveau numéro62.
Sur son but, il a indiqué qu'il a utilisé son gabarit pour foncer au filet et capter une belle passe de Tommy Lapierre. «On contrôlait le jeu dans le fond de leur zone. J'ai foncé et je n'ai fait que pousser la rondelle dans le filet. J'ai conservé la rondelle. C'est spécial comme premier match. Mon père était là avec mon frère et des amis. C'est un début encourageant. J'espère que ça va continuer comme ça.»
Anthony Brodeur a également conservé une rondelle du match pour souligner son premier blanchissage. «Je me sens bien, mais l'équipe joue aussi bien devant moi. Je n'ai vu beaucoup d'action avant la troisième période ce soir. Des fois, ce sont les matches les plus difficiles. Faut s'assurer d'être prêt.»
Simon Tardif-Richard a également connu un fort match avec un but et deux mentions d'aide. Jean-Simon Deslauriers, Vaclav Karabacek et Jonathan Bourcier ont aussi déjoué Domenic Graham, qui a fait face à 42 tirs dans un match dominé de A à Z par les locaux.
Les Olympiques (27-14-1) ont perdu les services de leur capitaine Taylor Burke en première période après une collision genou contre genou avec Jérémy Carignan. L'équipe croit qu'il a souffert d'une contusion. Burke se croise les doigts. Il ne s'attendait pas à se faire frapper alors qu'il se dirigeait au banc des siens.
Jfplante@ledroit.com