Rémi Poirier a senti le caoutchouc brûlé pendant son premier match de la saison à Drummondville. Les Voltigeurs l’ont bombardé de 52 tirs, mais ils ont pu le battre seulement quatre fois dans une victoire de 7-4 des Olympiques vendredi au centre Marcel-Dionne.

Rémi Poirier frustre les Voltigeurs et les Olympiques gagnent

Pour lancer les hostilités de sa saison 2019-20 dans la LHJMQ, l’entraîneur-chef Éric Landry a fait confiance à son plus jeune gardien afin d’affronter les tirs des Voltigeurs de Drummondville.

Rémi Poirier lui aura donné raison puisqu’il a hérité de la première étoile du menant les Olympiques de Gatineau à une victoire de 7-4 au centre Marcel-Dionne malgré une domination de 52-23 des locaux au chapitre des tirs.

« Rémi a été extraordinaire. Il nous a gardés dans le match. Il nous a donné une chance de gagner en réalisant plusieurs gros arrêts », a d’abord expliqué Landry au sujet de son gardien qui était assurément prêt à commencer sa saison.

Métis Roelens lui avait donné un but d’avance dès la première minute de jeu sur le premier tir du match pendant un avantage numérique hâtif, mais le capitaine Xavier Simoneau avait aussitôt préparé le premier but des Voltigeurs, celui de Charles-Édouard Drouin. Dawson Mercer a ensuite enchaîné avec le premier de ses deux buts.

Roelens et Mercer ont à nouveau été les deux seuls compteurs du deuxième vingt, ce qui fait que les locaux détenaient une avance de 3-2 après 40 minutes de jeu, mais les Olympiques ont offert leur meilleur hockey dans la dernière période.

Jérémy Rainville a créé l’égalité 3-3, puis le capitaine Charles-Antoine Roy a procuré une avance de 4-3 aux visiteurs. L’avance a été de courte durée encore une fois puisque Rémy Anglehart a ramené les deux clubs à la case départ avec six minutes à jouer.

C’est finalement le vétéran Mathieu Bizier qui a marqué le but de la victoire une minute plus tard. Charles-Antoine Roy et Émile Hegarty-Aubin ont ajouté des buts dans une cage déserte.

Match de trois points

« Nous étions très nerveux en première période. Ça s’est replacé un peu dans la deuxième période, mais c’est véritablement en troisième période que nous avons pu prendre notre élan. Nous avons simplifié les choses en envoyant des rondelles au filet. Nous avons joué dans notre structure. Nous avons fini par gagner, mais c’était serré », a admis Éric Landry après avoir savouré le gain.

Les vétérans Charles-Antoine Roy, Métis Roelens, Mathieu Bizier et Carson MacKinnon ont tous complété ce premier match avec trois points chacun. Hegaraty-Aubin et Jérémy Rainville ont récolté deux points alors que la recrue de 16 ans, Zach Dean, a aussi amassé son premier point dans la LHJMQ.

« Nos vétérans se sont levés comme on s’y attendait pour le début de la saison régulière. C’est différent des matches préparatoires et ça devient aussi plus difficile pour les jeunes », a ajouté Landry.

Parlant des jeunes, Pier-Olivier Roy a été blessé dans la deuxième période et n’est jamais revenu au jeu. Il va rater le match à Sherbrooke samedi.

Ajout en défensive

Plus tôt dans la journée, les Olympiques ont mis la main sur un défenseur franco-ontarien alors qu’ils ont obtenu les droits d’Alexandre Hogue.

Natif d’Embrun, il a été un choix de deuxième ronde du Sting de Sarnia en 2017, mais il n’a jamais eu l’occasion d’exprimer son talent offensif.

Âgé de 18 ans, il aura l’occasion de relancer sa carrière près de la maison dans une autre ligue. À 15 ans, au niveau midget AAA, il avait récolté 47 points en 45 matches. La saison dernière, il a été utilisé plus souvent à l’attaque dans un quatrième trio qu’à sa position naturelle. Il avait récolté 11 points en 55 matches. À 16 ans, il avait participé à 30 matches.

Ses droits avaient été échangés au Storm de Guelph pendant le camp d’entraînement, mais ceux-ci l’ont libéré plus tôt cette semaine. Il devrait se joindre aux Olympiques lundi.

+

EN BREF

Les 67’s se vengent à Guelph

C’était seulement le premier match de l’année, mais il y avait de l’émotion dans l’air pour les 67’s d’Ottawa qui ont dû subir les cérémonies du championnat du Storm de Guelph remporté sur la glace du Sleeman Center à leurs dépens au mois de mai dernier. Les 67’s ont cependant gâché le spectacle en arrivant à faire ce qu’ils n’avaient pas été capables d’accomplir pendant la finale de la Ligue de l’Ontario : gagner un match à Guelph. Natif de Guelph, Austen Keating a participé aux deux buts des 67’s en temps réglementaire et il a marqué un des deux buts des siens en fusillade en route vers une victoire de 3-2. Cameron Tolnai a inscrit le but de la victoire dans les tirs de barrage. Marco Rossi et Noel Hoefenmayer avaient déjoué le gardien Nico Daws pendant la deuxième période. Cédrick Andrée a été déjoué par Danny Zhilkin dès le premier tir de la saison et ensuite Pavel Gogolev en deuxième période, mais il a repoussé un lancer de punition en troisième période en plus de réaliser un arrêt miraculeux contre Owen Lalonde avec 3,1 secondes à faire à la rencontre pour pousser le match en prolongation. Les 67’s tenteront d’ajouter une autre victoire samedi avec un arrêt à Owen Sound.

***

L’Intrépide s’impose devant le Blizzard

L’Intrépide de Gatineau a gagné la première manche de son duel au sommet contre le Blizzard du Séminaire St-François vendredi soir au Complexe Branchaud-Brière. Les meneurs de la division CCM ont défait les meneurs de la division Coop fédérée par la marque de 5-2. La deuxième manche se tiendra à nouveau au CBB samedi à 14 heures. Samuel Fortier avait donné un coussin d’un but à l’Intrépide (4-1-0) en première période, puis les locaux ont pris leur élan dans la période médiane avec trois buts comptés sur des attaques massives. Jacob Santerre (son quatrième but en cinq matches), Luke Stegmann et Andrew Belchamber ont touché la cible sur l’avantage numérique. Chaque fois, leurs buts ont été préparés par le défenseur Frédéric Brunet, choisi comme première étoile de la rencontre. Thomas Côté a ajouté le dernier but des Gatinois en troisième période. La réplique du Blizzard (3-2-0) est venue d’Alexis Morin, qui a déjoué Médéric Blouin-Rochon deux fois. Il a repoussé 27 tirs alors que les Gatinois ont dirigé 36 rondelles sur le gardien Jean-Tommy Auger. Le capitaine Marc-Olivier Racine-Roy a récolté deux mentions d’aide dans la victoire.