Zach Dean (au centre, #19) célèbre le deuxième de ses trois buts dans une victoire facile de 8-3 des Olympiques de Gatineau sur les Mooseheads de Halifax au centre Robert-Guertin dimanche.

Premier tour du chapeau pour Zach Dean

Quand les Olympiques de Gatineau ont repêché Zach Dean au quatrième rang du dernier repêchage de la LHJMQ, ils savaient qu’ils avaient un diamant brut entre les mains.

À 16 ans, il a démontré quelques éclairs de génie par-ci, par-là en première moitié de saison, mais depuis le retour du congé de Noël, il est carrément passé à un autre niveau.

Dimanche, il a inscrit son premier tour du chapeau en carrière dans une victoire convaincante de 8-3 des Olympiques sur les Mooseheads de Halifax.

Ses feintes sur ses deux premiers buts seront dignes des jeux de la semaine. Son troisième but a soulevé les 1602 spectateurs au centre Robert-Guertin en troisième période.

Mine de rien, le Terre-Neuvien est rendu à 12 points en 10 matches depuis le retour du congé de Noël. Les Olympiques ont gagné neuf de ces 10 parties.

«C’est un sentiment incroyable d’avoir ce premier match de trois buts dans cette ligue. C’est un gros accomplissement», a dit celui qui était doublement content d’avoir réalisé l’exploit devant ses parents en visite.

C’est la deuxième fois cette saison qu’il connaît un match prolifique contre un club des Maritimes à Guertin. En octobre, il avait compté deux buts contre les Wildcats de Moncton.

Une motivation spéciale d’affronter les clubs les plus à l’est du pays ?

«C’est plaisant de jouer contre les clubs des Maritimes, mais j’ai eu un peu de chance aujourd’hui. J’ai profité de mes occasions et si je peux me mettre à le faire plus souvent, je pourrai marquer autant contre n’importe quel club de la ligue.»

À présent qu’il commence à s’acclimater à la LHJMQ, Dean avoue qu’il se sent différemment sur la patinoire.

«J’avais tout un ajustement à faire en début de saison. Je devais m’adapter à des joueurs plus gros, plus forts, plus rapides. Je connais mieux la ligue maintenant. Je peux mieux lire le jeu et ça se traduit dans mon propre jeu. Le hockey est un jeu d’équipe et tout le monde joue mieux depuis Noël. Le niveau de confiance a augmenté grandement dans notre vestiaire. Si nous continuons comme ça, nous allons nous insérer dans le tableau des séries.»

Parlons-en de ce tableau. Avec une récolte de 18 points sur une possibilité de 20 à leurs 10 derniers matches, les Olympiques (16-24-3) se sont approchés à deux points des Tigres de Victoriaville et des Mooseheads de Halifax. L’écart avec les Remparts de Québec au 14e rang n’est plus que de quatre points.

Les Gatinois vont affronter les Mooseheads à nouveau jeudi prochain dans un voyage qui va les amener à Saint-Jean, Halifax et au Cap-Breton.

Pour Zach Dean, il était important pour son équipe d’afficher ses couleurs contre les Mooseheads (17-23-3).

«L’objectif était de leur montrer que nous sommes à leurs trousses. Nous avions quatre points de retard sur eux. Maintenant, c’est réduit à deux. Nous allons les affronter à nouveau jeudi. C’était un gros match pour nous.»

Attaque diversifiée

Ce qui plaît le plus à l’entraîneur-chef Éric Landry récemment, c’est que ce sont toujours de nouveaux joueurs qui mènent l’équipe vers la victoire.

«Tout le monde travaille extrêmement fort depuis 10 matches, mais on dirait qu’il y a toujours un trio qui arrive à sortir un gros match pour mener notre attaque.»

À part les trois buts de Zach Dean, Evan MacKinnon a aussi récolté trois points en préparant les buts de Kieran Craig, Manix Landry et le dernier de Dean.

«Quand nous avons perdu Charles-Antoine Roy, il fallait trouver un joueur pour remplacer sa vitesse, son expérience et ses habiletés. Charlot était un de nos joueurs clés et c’était un joueur que l’équipe adverse devait respecter. Evan a été un choix de première ronde dans cette ligue. Il est rapide et il a des habiletés certaines. Les autres équipes doivent aussi le respecter. Nous savions qu’il pouvait nous aider et il est en train de le montrer.»

Mathieu Bizier, Jérémy Rainville et Pier-Olivier Roy ont aussi déjoué le gardien Cole McLaren dans la victoire des Olympiques.

Kevin Gursoy, Marcel Barinka et Brendan Tomilson ont battu Rémi Poirier pour les Mooseheads, qui complétaient un week-end de trois matches en trois jours au Québec.

+

HOCKEY JUNIOR EN BREF

Fin de semaine douloureuse pour l’Intrépide

L’Intrépide de Gatineau s’est buté à la meilleure équipe de la Ligue midget AAA du Québec deux fois plutôt qu’une à Magog en fin de semaine, mais l’organisation a vécu des moments encore plus douloureux à l’extérieur de la patinoire alors que le vice-président aux communications Jean « Murray » Bourcier est décédé subitement samedi à l’âge de 57 ans.

Grand bénévole chez les Olympiques de Hull autant que chez l’Intrépide, Murray était connu de tous dans la communauté du hockey. Son fils, Jonathan, a aussi porté les couleurs de l’Intrépide et des Olympiques.

Sur la glace, l’Intrépide a encaissé des revers de 4-3 samedi et 4-0 dimanche contre  les Cantonniers (25-5-1). Andrew Belchamber, Marc-Olivier Racine-Roy et Xavier Martine ont compté samedi. Le gardien Mathis Dorcal-Madore a repoussé 22 tirs dimanche pour blanchir l’Intrépide (16-14-1). À l’autre bout de la patinoire, Médéric Blouin-Rochon a fait face à 43 tirs dans son deuxième départ consécutif.

***

Quinn continue de marquer à profusion pour les 67’s

Jack Quinn a inscrit son troisième tour du chapeau de l’année 2020 samedi et il a marqué le but vainqueur dimanche pour mener les 67’s d’Ottawa à deux autres victoires en fin de semaine dernière. Les trois buts de Quinn ont été inscrits samedi dans un gain de 5-0 contre les Bulldogs de Hamilton à la Place TD. Will Cranley a arrêté 27 tirs pour signer le jeu blanc et Mitchell Hoelscher a complété le match avec deux buts et quatre points, un sommet en carrière.

Dimanche, les 67’s (34-7-0) se sont rendus à Oshawa pour vaincre les Generals 5-3. Hoelscher a connu un autre solide match avec deux buts et trois points. Quinn a enfilé son 35e but de la saison, un sommet dans la Ligue de l’Ontario, pour briser une égalité de 3-3 en troisième période. Adam Varga a marqué pendant un désavantage numérique. Alec Bélanger a complété la marque pendant que Cédrick Andrée n’a eu qu’à repousser 18 tirs pour signer la victoire, la quatrième de suite des 67’s.