Le défenseur Darien Kielb a participé à cinq des 10 buts des Olympiques le week-end dernier en Abitibi.

Poussée offensive qui arrive à point

Sur le plan offensif, Darien Kielb vient de connaître le meilleur week-end de sa jeune carrière d’une saison et demie dans la LHJMQ.

Avant son fructueux voyage en Abitibi, le défenseur de 18 ans avait amassé huit points à ses 45 premiers matches de la saison. Dans les deux victoires à Val-d’Or et Rouyn-Noranda, il a participé à la moitié des 10 buts des Olympiques.

Cette récolte de cinq points arrive au bon moment puisque les Remparts de Québec seront les visiteurs au centre Robert-Guertin mercredi soir.

Avant de s’amener à Gatineau pendant le dernier camp d’entraînement en échange de Marc-Olivier Alain, l’Ontarien avait été un Rempart pendant une saison. Kielb a justement compté un de ses quatre buts contre ses anciens coéquipiers à Guertin en novembre.

« Ça serait bien d’ajouter d’autres points contre Québec, mais l’important sera d’essayer d’étirer notre séquence gagnante. C’est là-dessus que je place toute ma concentration. Il faut gagner le plus de matches possible pour améliorer notre position au classement et les Remparts sont juste devant nous. Ils sont à notre portée. J’ai hâte de voir qui aura le dernier mot », a lancé celui qui n’a jamais été repêché dans la Ligue de l’Ontario avant d’obtenir une invitation au camp des Remparts la saison dernière.

Si le défenseur de 6’2’’ a engraissé sa fiche offensive en Abitibi, c’est qu’il a simplement amené des rondelles au filet. Ses points n’ont pas fait les jeux de la semaine.

« J’ai gardé les choses simples. De bonnes choses surviennent en plaçant des rondelles au filet. Nous avons eu des bonds favorables, des bonds que nous n’avions plus en janvier, mais qui étaient là pendant notre séquence de 10 victoires en décembre. Nous avons retrouvé notre structure de jeu le week-end dernier. Nous nous étions éloignés de notre recette gagnante pendant notre passage à vide. »

Avec ses cinq points en deux matches, Kielb a surpassé sa marque personnelle de sa saison recrue. Il est rendu à 13 points alors qu’il avait amassé neuf points avec les Remparts l’an dernier.

« À part au début de mon hockey mineur, je n’ai jamais été un défenseur très offensif. Mes entraîneurs ont toujours voulu que je m’occupe de mon territoire avant tout. Je me concentre à effectuer une bonne première passe pour sortir la rondelle de notre territoire. »

Un talent offensif?
Entraîneur des défenseurs chez les Olympiques, Ron Choules pense pourtant que Kielb possède un instinct offensif que l’on risque de remarquer plus fréquemment à mesure qu’il prendra de la maturité.

« Assez pour faire beaucoup de points? Je ne sais pas, mais je pense qu’il aura l’opportunité de le faire. L’année dernière, il n’a pas beaucoup joué, mais il a tout mis en place pour s’améliorer cette année. Il est à l’écoute. Il veut réussir et il est prêt à faire les sacrifices pour y arriver. Le processus n’a pas toujours été facile pour lui parce que nous avons une façon particulière de jouer, mais il a fait du chemin. Avec le départ de Will Thompson, il affronte toujours les joueurs des deux premiers trios adverses. »

Justement, Kielb a admis que le départ du vétéran de 20 ans lui avait ouvert une porte.

« Thoms a été un modèle pour moi. C’était un bon ami et c’était un gros morceau de notre défensive. J’ai appris de lui et maintenant qu’il a été échangé, je me dois de saisir l’occasion pour accroître mon rôle et mes responsabilités. »

Ron Choules avance que Kielb a saisi la balle au bond quand Thompson est parti. Cela dit, il lui reste encore du travail à accomplir.

« Il doit travailler certains détails défensifs, améliorer son positionnement et l’utilisation de son bâton. Il aura besoin d’une grosse saison morte cet été pour prendre des forces », dit-il.

Retour de Lampron
Parlant de prendre des forces, Vincent Lampron a pu reprendre l’entraînement avec contacts mardi, mais le vétéran défenseur pourrait devoir attendre à vendredi avant de réintégrer l’alignement. À ce moment, les Olympiques auront huit défenseurs en santé.

Dawson Theede brise la glace

Il aura mis cinq matches avant de faire secouer les cordages, mais quand il y est parvenu, Dawson Theede l’a fait deux fois plutôt qu’une dans une victoire de 5-2 à Rouyn-Noranda dimanche. L’attaquant de 20 ans, obtenu dans la transaction qui a envoyé Mitchell Balmas à Bathurst, a amassé ses trois premiers points dans l’uniforme des Olympiques le week-end dernier après avoir été blanchi à ses trois premiers matches. «C’est bien d’avoir mis ce premier but derrière moi. Ça m’a pris quelques matches, mais je commence à me sentir de mieux en mieux. Je sens mes jambes et mon cardio revenir. J’ai récupéré des retours pour compter mes deux buts. J’aime passer devant le filet et récupérer les vidanges. Vous allez me voir là souvent.» Le colosse de 6’4’’ et 220 livres était sorti de ses gonds quand les Olympiques ont perdu leurs trois premiers matches à son retour dans l’alignement. À Drummondville, mardi dernier, il avait recommandé à ses coéquipiers de se réveiller après un solide combat contre un autre dur à cuire des Voltigeurs. «J’étais choqué. J’essayais de créer une étincelle chez mes coéquipiers. Nous avons répondu avec deux victoires. Celles-ci feront du bien au moral des troupes et à notre confiance.»

Plusieurs sommets personnels atteints

Il reste encore 18 matches à la saison des Olympiques dans la LHJMQ, mais les deux victoires en Abitibi ont permis à plusieurs vétérans d’établir des records personnels. À part Darien Kielb (voir autre texte), il y a Chris McQuaid qui a surpassé son total de points dans le match contre son ancien club à Rouyn-Noranda dimanche. Le défenseur de 17 ans a atteint le plateau des 10 points. Il avait amassé neuf points à son année recrue. Depuis son acquisition juste avant Noël, il a récolté cinq points en 16 matches à Gatineau. Il en comptait cinq en 34 matches avec les Huskies. Récemment, Shawn Boudrias a aussi éclipsé une marque personnelle. Il est rendu à 41 points. Il en avait collectionné 33 l’année dernière et il est le seul Olympique parmi les 50 premiers compteurs de la LHJMQ.  Alex Breton (34 points contre 29 il y a deux ans), Jeffrey Durocher (32 points contre 28 l’an dernier), Alexandre Landvreille (24 points contre 19 à son année recrue) et Gabriel Bilodeau (23 points contre 20 en 2016-17) ont également atteint de nouveaux sommets. Enfin, notons que la recrue Métis Roelens traverse ses meilleurs moments avec les Olympiques. Il  a amassé des points dans trois de ses quatre derniers matches.