Giordano Finoro a presque réussi à répéter son exploit de jeudi.

Pas de deuxième remontée à Moncton pour les Olympiques

Ils avaient réussi le coup au début de leur voyage de trois matches dans les Maritimes.

Jeudi soir, à Charlottetown, les Olympiques avaient effacé un déficit de deux buts dans les dernières minutes de jeu pour revenir de l’arrière et gagner en prolongation avec un but de Giordano Finoro.

Samedi soir à Moncton, avec un gardien retiré au profit d’un sixième patineur, Finoro a encore ramené les Olympiques à un but des Wildcats avec moins de deux minutes à écouler.

Cette fois, l’équipe locale a résisté à la tentative de remontée gatinoise. En marquant dans un filet désert, les Wildcats ont eu raison des Olympiques au compte de 5-3.

« Je pensais que nous allions refaire le coup quand Finoro a compté, mais en fin de compte, la troisième période aura été difficile. Les Wildcats ont eu cinq avantages numériques de suite. Je ne dis pas que nos punitions n’étaient pas méritées, mais je crois que certaines infractions n’ont pas été appelées contre l’autre équipe », a expliqué Éric Landry, tout de même satisfait de la récolte de huit points sur une possibilité de 12 dans les Maritimes cette saison.

En comptant dès la deuxième minute de jeu, Jeremy McKenna a grandement compliqué la tâche des Olympiques à ce troisième match en autant de soirs dans un long voyage. Les Gatinois ont d’ailleurs donné des buts hâtifs dans chacun de leurs trois matches dans les Maritimes.

« À Charlottetown, parce que le voyage avait été très long et pénible, on s’attendait à un départ lent. À Halifax, on a rapidement constaté qu’on n’était pas là physiquement. À Moncton, ils nous ont embouteillé dans notre territoire dès le départ. Quand la fatigue s’installe, c’est dur de remonter le pointage, mais on est parvenu à s’accrocher jusqu’à la fin », a ajouté Landry.

McKenna a été le meilleur des Wildcats (31-18-7) avec deux buts et une passe dans un match dominé 40-18 au chapitre des tirs par les vainqueurs.

Rémi Poirier défendait la cage des Olympiques (20-31-5) pour la deuxième fois du voyage. Giordano Finoro a atteint le plateau des 20 buts en marquant deux fois. Il en a d’ailleurs compté cinq en plus d’ajouter deux passes dans les trois matches du voyage. Kieran Craig a été l’autre marqueur des Gatinois.