Mathieu Bizier (21) vient féliciter Zach Dean après l’avoir aidé à marquer le premier but du match. C’était le premier d’une soirée de cinq points pour Bizier, qui a complété son meilleur match en carrière en marquant le but vainqueur en prolongation contre les Cataractes de Shawinigan.

Olympiques: un match de rêve pour Bizier

C’est le genre de match de ping-pong où les deux équipes auraient mérité des points.

Les Olympiques de Gatineau avaient le mérite d’avoir joué leur meilleure première période de la saison en prenant l’avance 3-0 avec deux buts en désavantage numérique, de surcroît.

Les Cataractes de Shawinigan méritaient aussi des points pour avoir comblé des déficits de 0-3, 1-4 et même 5-6 à la fin d’un match finalement remporté 7-6 par les Olympiques en prolongation.

Devant 1891 spectateurs au centre Robert-Guertin dimanche, c’est Mathieu Bizier qui a joué les héros en complétant son premier match de cinq points en carrière en marquant le but vainqueur avec 8,9 secondes à écouler à la prolongation.

«J’avais le sentiment que j’allais compter quand je me suis amené contre leur gardien à la fin. La rondelle collait sur moi ce soir», a dit celui qui a égalé son sommet personnel de 39 points dans une saison.

Statistiquement, Bizier a confirmé que c’était aussi son meilleur match depuis ses débuts dans la LHJMQ. Il avait participé aux quatre premiers buts des siens avant de voir les Cataractes reprendre vie à la vitesse de l’éclair.

«Nous n’avons pas joué souvent avec des avances de trois buts cette saison. Nous étions devenus trop confiants. Quand les Cataractes se sont mis à marquer des buts, le stress est apparu et nous avons paniqué. Nous avons été capables d’aller en prolongation malgré tout. Il faut apprendre à conserver nos avances, mais ce soir, je ne pourrais pas être plus comblé. J’ai connu un bon match, mais l’équipe passe en premier et nous avons récolté les deux points de la victoire. Nous aurions aimé les avoir avant la prolongation parce que nous espérons toujours rattraper les Cataractes au classement, mais nous allons prendre le point supplémentaire parce que je pense que nous l’avions mérité à Sherbrooke aussi vendredi soir.»

Les Olympiques (21-31-5) avaient pris une solide option sur la victoire dès le premier vingt. Zach Dean a compté sur le jeu de puissance, puis Kieran Craig et Mathieu Bizier ont ajouté à l’avance pendant que les Cataractes (27-29-1) évoluaient sur l’attaque massive. Xavier Bourgault avait été le premier à tenter de relancer les visiteurs en deuxième période, mais Vincent Martineau avait aussitôt répondu à son but sur l’attaque à cinq pour redonner un coussin de trois buts aux locaux.

Xavier Cormier, l’ex-Olympique Maxim Trépanier et Jordan Lepage ont toutefois rendu les choses intéressantes en déjouant Rémi Poirier trois fois en 4:22 avant la fin de la deuxième période.

La troisième période a été un jeu du chat et de la souris. Manix Landry a redonné l’avance aux Gatinois, mais Gabriel Denis a fait 5-5. Kieran Craig a ensuite ajouté son deuxième but du match et son 20e de la saison pour placer les Olympiques en position favorable avec moins de quatre minutes à jouer, mais Antoine Colombe a été rappelé au banc à la faveur d’un sixième patineur et Maxim Trépanier a aussitôt créé l’égalité avec son deuxième but du match.

Après la victoire acquise de peine et de misère, l’entraîneur-chef Éric Landry avouait qu’une rare avance de trois buts avait déstabilisé son club. «Nous venions de disputer notre meilleure première période de la saison. Tout allait comme nous l’avions prévu dans le plan de match. L’exécution était parfaite. Nous avions l’avance 11-0 dans les tirs après 10 minutes, puis après la première période, les joueurs ont pris de l’assurance et ils ont décidé de changer leur façon de jouer pour rendre ça de plus en plus beau. Les Cataractes se sont ajustés. Nous avons cessé de jouer comme nous étions supposés. Nous voulions plus de buts.»

Les deux gardiens ont été passablement occupés dans ce match de fous. Coulombe a affronté 45 rondelles, Poirier 38.

+

Les 67’s blanchis à Sudbury

À son premier match de la saison, le gardien David Bowen a repoussé chacun des 26 tirs des 67’s d’Ottawa pour inscrire un blanchissage et guider les Wolves de Sudbury à une victoire de 2-0 dimanche après-midi.

Les 67’s ont complété leur voyage dans le nord de l’Ontario avec une seule victoire en trois matches. Les meneurs du classement général de la Ligue de l’Ontario ont aussi perdu quatre de leurs cinq derniers duels. Matej Pekar a marqué l’unique but des Wolves contre Cédrick Andrée. Brad Chénier a ajouté un but dans un filet désert.

Les 67’s ont dû se débrouiller sans Noel Hoefenmayer durant  tout le voyage et Merrick Rippon a été suspendu après le premier match. L’attaquant Graeme Clarke devrait  toutefois réintégrer l’alignement à leur prochain match mardi contre les Frontenacs de Kingston.

L’Intrépide comble un déficit

Trois buts en troisième période ont permis à l’Intrépide de Gatineau d’effacer un déficit de deux buts pour l’emporter 3-2 contre l’Albatros du Collège Notre-Dame à Rivière-du-Loup dimanche après-midi.

Samuel Kimmerly, Samuel Emery et Marc-Olivier Racine-Roy ont marqué trois fois dans un intervalle de deux minutes et 32 secondes dans le dernier tiers pour ramener l’Intrépide (22-18-1) sur le sentier de la victoire.

La veille, toujours au Centre Premier Tech, les Gatinois s’étaient inclinés 6-2 contre les Albatros (10-2-3) même s’ils avaient dominé la colonne des tirs 38-26. Samuel Emery et Jérémy Fortin avaient  marqué dans ce qui s’était avéré une quatrième défaite de suite. L’Intrépide va maintenant terminer sa saison régulière vendredi prochain à Laval-Montréal.

Les Gee Gees éliminent l’UQTR

Pour la première fois depuis la renaissance du programme de hockey masculin il y a quatre ans, les Gee Gees d’Ottawa vont participer à la finale de la conférence de l’Est de l’Association des sports universitaires de l’Ontario.

Ils ont éliminé les Patriotes de l’UQTR avec une victoire de 4-2 devant 1429 spectateurs au Colisée de Trois-Rivières dimanche. Ils n’ont certainement pas volé le troisième match de cette série. Ils ont tiré 49 fois sur Sébastien Auger et même si les Patriotes avaient pris les devants 2-0, les Gee Gees ont répliqué avec des buts de Cody Drover, Kevin Domingue et Marco Azzano en deuxième période.

Jacob Sweeney a marqué le but d’assurance en fin de match pour préparer la table à un rendez-vous contre les Stingers de Concordia, qui ont surpris les Ravens de Carleton.