Louis Robitaille a tenu sa première rencontre avec les joueurs et les membres de l’organisation des Olympiques sur Zoom vendredi après-midi.
Louis Robitaille a tenu sa première rencontre avec les joueurs et les membres de l’organisation des Olympiques sur Zoom vendredi après-midi.

Olympiques: un accueil sur Zoom

À défaut d’avoir accès à son nouveau bureau au centre Robert-Guertin de Gatineau, le nouvel entraîneur-chef des Olympiques a rencontré ses joueurs et la majorité des membres de l’organisation par l’entremise de la plateforme Zoom vendredi après-midi.

En téléconférence Louis Robitaille a pu se présenter à chacun de ses joueurs sauf Evgeny Kashnikov qui n’était pas dans le même fuseau horaire en Russie.

Des propriétaires, des recruteurs et tout le personnel du bureau se sont branchés pour l’entrée en scène de celui qui occupera les fonctions de directeur des opérations hockey et d’entraîneur-chef pour les quatre prochaines années.

«C’était un premier contact. Ce n’était pas une rencontre formelle. J’en ai profité pour présenter Martin (Raymond, le directeur général adjoint) et Francis (Touchette, préparateur physique). Ils ont pu prendre la parole aussi. L’objectif était de dévoiler notre plan d’attaque, notre vision, nos attentes. Nous avons réitéré les valeurs recherchées et notre désir de poursuivre la tradition d’excellence à Gatineau. Comme il y avait beaucoup de monde en ligne, ce n’était pas une séance de questions et de réponses. Nous entrerons dans les détails avec un peu tout le monde dans les prochaines semaines», a indiqué Louis Robitaille, depuis son domicile familial de Victoriaville.

Le nouveau coach pense venir à Gatineau mercredi afin de commencer à exploiter les possibilités de logements pour sa famille. Il effectuera également une première visite de ses installations au «Vieux Bob».

Carl Malette à la tête des Tigres

Lundi, son adjoint des trois dernières années à Victoriaville, Carl Malette, a été choisi pour assurer sa succession chez les Tigres.

«Je suis extrêmement fier pour Carl et du choix de Kevin (Cloutier, le directeur général). Ils ont choisi de poursuivre l’aventure que nous avions commencée, Kevin et moi, il y a quatre ans chez les Tigres. Carl est là pour les bonnes raisons. Il a mis tous les efforts pour grandir en tant que coach au fil des années. Il est prêt à devenir un entraîneur-chef. Sa nomination est une excellente nouvelle pour l’organisation des Tigres.»

Adjoints à Gatineau

Maxime Desruisseaux, qui a aussi été un adjoint de Robitaille à Victoriaville, mais qui est devenu entraîneur-chef des Élites de Jonquière (midget AAA) la saison dernière, a été considéré pour le poste d’entraîneur-chef des Tigres. Voudra-t-il rester à Jonquière une autre année ou se joindre au personnel d’adjoints de Robitaille en Outaouais avec cette désision des Tigres?

«Maxime est un ami. Il est à Jonquière en ce moment. C’est un gars de Victoriaville. Il est encore trop tôt pour savoir ce qu’il voudra faire. J’ai parlé avec plusieurs personnes pour les postes d’entraîneurs adjoints. Martin Dagenais fait partie du processus. Je suis en train de parfaire la liste des candidats. Nous voudrons choisir les bonnes personnes pour remplir les bonnes fonctions avec des mandats spécifiques.»

Si Robitaille a indiqué qu’il était encore trop tôt pour parler de ses adjoints, il a toutefois signalé qu’il recherchait deux adjoints à temps plein en vue de la prochaine saison. Voilà une différence par rapport aux dernières saisons où Éric Landry travaillait avec un adjoint à temps plein (Ron Choules/Martin Dagenais) et un adjoint à temps partiel (Francis Wathier).

«Parce que je vais occuper les deux postes (entraîneur-chef/DG), nous aurons plus de flexibilité dans notre budget pour embaucher deux adjoints en permanence.»

Dossier Saumier

Enfin, Robitaille a indiqué qu’il entend reparler à Marc Saumier cette semaine afin de trouver une façon de l’intégrer à son équipe. Saumier était le directeur des opérations par intérim avant l’arrivée de Robitaille.

«J’ai parlé avec Marc deux fois la semaine dernière. Il est sous contrat jusqu’à la fin du mois de juin. Je demeure ouvert à lui trouver une fonction au sein de notre organisation. Il a un sentiment d’appartenance envers les Olympiques. Le logo lui tient à coeur. Il faudra voir s’il veut aller de l’avant et poursuivre l’aventure avec nous. Après, nous pourrons discuter de son rôle et de la façon qu’il pourra nous aider.»