Olympiques: meilleure opposition, même résultat

VICTORIAVILLE — Les Olympiques de Gatineau ont lutté beaucoup plus farouchement contre les Tigres de Victoriaville dans le deuxième match de leur série de première ronde de la LHJMQ, mais le résultat a été le même que dans le premier.

Les Gatinois rentreront à la maison avec un recul de 2-0 dans la série après avoir encaissé des défaites de 7-2 vendredi et 3-2 samedi. Ils pourront toutefois se consoler à l’idée de renouer avec les Tigres au «Vieux Bob» mardi et mercredi en sachant qu’ils sont capables de rivaliser avec l’équipe de l’heure du circuit Courteau.

Les hommes d’Éric Landry avaient pourtant amorcé le match de la même façon que le premier duel présenté au Colisée Desjardins. Ils ont écopé de quelques punitions pour donner du momentum aux locaux et encore une fois, c’est leur ancien joueur vedette Vitalii Abramov qui a pris les choses en main. Le spectaculaire russe a ouvert la marque en s’emparant d’un retour de lancer, puis il a préparé le but de Maxime Comtois en avantage numérique. C’était déjà son sixième point en quatre périodes contre son ancien club.

Après 20 minutes, les Tigres étaient encore en parfait contrôle. Ils menaient 2-0 et dominaient les Gatinois 16-3 au chapitre des tirs dans un match qui semblait se diriger vers une autre victoire facile, mais les visiteurs ont sorti les crocs dans les deux dernières périodes. Dawson Theede a d’ailleurs marqué le seul but de la période médiane en faisant dévier un tir du défenseur Alex Breton pendant l’une des cinq punitions consécutives des Tigres.

Les Olympiques ont dominé la deuxième période 15-4 au chapitre des lancers et ils avaient encore de la vie en troisième période même quand Justin Paré a inscrit le troisième but des locaux. En fin de rencontre, avec Tristan Bérubé rentré au banc au profit d’un sixième patineur, Alexandre Landreville a récupéré un lancer d’Alex Breton pour ramener les Olympiques à un but d’écart.

Les deux gardiens, Bérubé chez les Olympiques et Étienne Montpetit chez les Tigres, ont été étincelants dans ce deuxième match. Les Gatinois ont fini par avoir le meilleur 34-32 dans les tirs. Tout cela sans les services de leur meilleur compteur. Shawn Boudrias n’a pas joué après avoir été blessé à la tête à la suite d’un coup de coude de Chase Harwell dans le premier match. Ce dernier a été suspendu deux matches. Les Olympiques ont aussi perdu les services du défenseur Vincent Lampron dans le deuxième duel. Son état de santé sera réavalué quotidiennement.

Pour le capitaine Alex Breton, cette sortie des Olympiques est positive à la veille du troisième match à Gatineau. «Ça nous prenait un match comme ça. J’y ai cru jusqu’à la fin et même avant que nous comptions notre deuxième but», a dit celui qui a joué 32:43 dans ce match où il a réussi à contenir de trio de Vitalii Abramov, Maxime Comtois et Ivan Kosorenkov. Abramov a marqué son but quand il était rentré au banc.

Si Alex Breton joue aussi souvent, c’est justement parce que le premier trio des Tigres est très souvent sur la patinoire.

«On voit la première ligne sur la glace très souvent. On a vu en deuxième et troisième périodes qu’ils étaient très fatigués. Ça doit être long de jouer sur une autre ligne dans ce club-là», a fait remarquer l’entraîneur-chef Éric Landry.

Quand on lui souligne que son capitaine et son partenaire Gabriel Bilodeau jouent autant que le gros trio des Tigres, Landry répond que c’est plus facile pour un défenseur de prendre des minutes supplémentaires.

«Ça c’est correct. Un défenseur, ce n’est pas la même énergie qu’un joueur d’avant. Ils n’ont pas à monter et descendre la patinoire pendant tout le match. Ils défendent. Ils n’essaient pas de battre tous les joueurs.»

Landry dit sentir son club plus confiant à présent.

«Nous avons montré que nous pouvions compétitionner avec eux. N’eût été de quelques punitions où, comment dire, on était peut-être trop en forme parce qu’on restait sur nos patins, nous aurions eu plus de chances sur les unités spéciales. [...] On sait qu’on est capable de gagner contre eux en jouant de la bonne façon. Pendant deux périodes, nous les avons mis complètement en échec. Ils ont gagné leurs deux matches à la maison. Nous retournons chez nous à Gatineau pour gagner la prochaine», a conclu l’entraîneur-chef des Gatinois.