L’attaquant, Ben Allison, a subi une blessure « au haut du corps » dans le match de samedi à Shawinigan.

Olympiques: Allison ratera plusieurs semaines

Quand ça va mal, ça va très mal.

Les Olympiques de Gatineau ont étiré leur séquence perdante, ce week-end. Ils ont été défaits à Shawinigan, samedi. Ils sont rentrés à la maison pour encaisser un autre revers contre les Voltigeurs de Drummondville, dimanche.

Ça leur fait neuf défaites d’affilée.

Il y a pire, encore.

Ils ont complété le week-end avec un homme en moins. L’ailier recrue Ben Allison a subi une fracture au « haut du corps » dans le match contre les Cataractes. Il s’est retrouvé sous le bistouri. Sans fournir tous les détails, Éric Landry nous laisse croire qu’il pourrait s’absenter pendant un bon bout de temps.

C’est dommage.

Les attentes des entraîneurs à son égard étaient assez élevées.

« C’est certain que Ben, c’est un gros avant. Il est bon sur le bord des bandes. Il a un bon physique, il a un bon sens du jeu. Il est capable de compléter de bons jeux », dit-il.

Les Olympiques ont payé le gros prix pour mettre la main sur Allison, l’hiver dernier. Dans une de leurs plus importantes transactions du temps des Fêtes, ils ont cédé leur meilleur attaquant du moment, Shawn Boudrias, aux Screaming Eagles du Cap-Breton.

Allison est arrivé en Outaouais avec le couteau entre les dents, mais une blessure subie dans un match préparatoire à Rouyn-Noranda a mis un terme prématuré à son camp d’entraînement.

« Il avait quand même connu un très, très bon camp. Il fait partie de notre bon noyau de jeunes joueurs. On avait hâte qu’il revienne au jeu », dit Landry.

Allison a finalement joué trois parties avant de retourner sur la liste des blessés.

Il a été victime d’une mise en échec « parfaitement légale », selon l’entraîneur.

Progrès

Landry devra trouver un moyen de redonner confiance aux autres jeunes joueurs qui composent sa formation.

Après neuf défaites, on peut deviner que le moral est un peu bas, au Centre Robert-Guertin.

« En ce moment, les gars sont un peu frustrés. Même s’ils ont joué quelques bonnes parties, ils n’ont pas été capables de récolter des points au classement. »

« On travaille sur plusieurs aspects de notre jeu et on voit des progrès un peu partout. Nous ne sommes tout simplement pas capables de tout mettre ça, ensemble, au même moment. »

Les Olympiques auraient par exemple offert un de leurs meilleurs efforts, défensivement, contre Drummondville.

« En première période, les Voltigeurs ont obtenu seulement trois tirs au but. C’est un bon indicateur », commente Landry.

« Ils ont fini par obtenir plusieurs lancers en fin de match, mais nos statistiques nous révèlent qu’ils ont obtenu seulement neuf chances de marquer à cinq contre cinq. Dans certains matches, nous en avons alloué 18 ou 19. »

Les Olympiques n’auront pas beaucoup de temps pour se remettre de tout ça. Ils seront de retour en action mercredi soir. Ils rendront alors visite aux Tigres de Victoriaville.

+

Les 67’s remontent la pente

Tirer de l’arrière par quatre buts après 20 minutes de jeu ? Pour les 67’s d’Ottawa, ce n’est pas la fin du monde.

Les hommes d’André Tourigny ont réussi à surmonter un très mauvais début de match, lundi, à la Place TD. Ils ont travaillé jusqu’en prolongation, pour finalement vaincre les Frontenacs de Kingston, 8-7.

« Je veux d’abord qu’on sache que les gars travaillaient fort en début de match. La rondelle ne roulait pas pour nous, mais on travaillait fort », déclare l’entraîneur.

Tourigny a quand même procédé à un changement de gardien dans la 11e minute du match. Son partant, Cédrick Andrée, avait encaissé trois buts sur neuf lancers.

L’attaque s’est mise à produire au début du deuxième vingt, alors que Will Cranley se trouvait entre les poteaux.

Austen Keating a connu son meilleur match à vie dans la LHOntario avec un but et trois passes.

Graeme Clarke et Marco Rossi ont marqué deux buts chacun.

Noel Hoefenmayer, Mitchell Hoelscher et Kevin Bahl ont inscrit les autres buts d’Ottawa. Il s’agissait de la sixième victoire des 67’s en neuf rencontres. Cinq victoires ont été obtenues en prolongation.