Vitalii Abramov (sur la photo) a récolté deux autres points dans une défaite de 5-3 contre le Titan d’Acadie-Bathurst.

Occasion ratée contre le Titan

L’occasion était belle pour les joueurs des Olympiques d’envoyer un message à leurs dirigeants.

Le Titan d’Acadie-Bathurst était en ville mercredi soir. Cette équipe a été identifiée comme une des meilleures formations de la LHJMQ cette saison. En plus, elle a clairement fait savoir qu’elle voudrait soutirer Vitalii Abramov à la formation gatinoise.

Après deux périodes, Abramov et ses coéquipiers menaient 3-2. Ils avaient été convaincants. Démontrant qu’il voulait demeurer un Olympique pour longtemps, Abracadabramov avait récolté deux points. Les locaux avaient l’air du meilleur club sur la patinoire, mais tout a basculé en troisième période après deux punitions facilement évitables.

Deux fois, les Olympiques ont répliqué à des coups de leurs adversaires. Le Titan a marqué et il s’est emparé du contrôle total de la troisième période pour quitter le centre Guertin avec un gain de 5-3.

En revenant de l’arrière dans le dernier tiers, le Titan (5-3-4) a ainsi remporté son premier match sur la route cette saison. Les visiteurs ont surtout été dominants en troisième période alors qu’ils ont eu le meilleur 18-5 au chapitre des tirs. Que s’est-il passé ?

« Ça n’a pas été difficile, a répondu l’entraîneur-chef du Titan, Mario Pouliot. J’ai montré trois séquences vidéo aux joueurs. Nous forcions le jeu inutilement avec la rondelle et ça créait des revirements coûteux. Nous nous sommes ajustés. J’ai jonglé avec mes trios et nous avons joué avec plus d’urgence et plus d’émotions. »

Chez les Olympiques, la fumée sortait des oreilles d’Éric Landry après la défaite. Pour lui, ce match contre le Titan était très important. C’était l’occasion de démontrer que son équipe était aussi bonne, sinon meilleure que l’équipe acadienne.

« C’était un très bon test pour nous. Nous avons été en contrôle du match pendant deux périodes, mais nous avons commencé à manquer d’exécution en troisième période. Il y a eu un appel manqué sur Vitalii Abramov qui essayait de sortir derrière notre filet. Ç’a causé un revirement et une empilade devant le filet et le but égalisateur du Titan. »

Par la suite, son équipe s’est elle-même tirée dans le pied.

« Deux mauvaises punitions en troisième période ont fait la différence. Les gars ont joué avec de la frustration après le non-appel sur Vitalii. Nous avons pris deux mauvais deux minutes et ça leur a permis de marquer le but gagnant. »

Anthony Beauchamp et Alexandre Landreville étaient au banc des accusés. Les deux ont répliqué à des coups, dont un non puni. La première punition à Beauchamp a été écoulée, mais celle de Landreville a mené au but gagnant de Jeffrey Truchon-Viel à six minutes de la fin. Les Olympiques (4-3-2) allaient être de retour à quatre contre quatre avant que Landreville ne vienne annuler une punition du Titan.

Pour Vitalii Abramov, la fin de match des Olympiques a ruiné une belle remontée. Le Titan avait pris les devants 2-0 en première période après deux buts de Dawson Theede, mais les locaux ont répliqué avec trois buts consécutifs, dont deux en avantage numérique.

Pier-Olivier Lacombe a encore épaté en participant aux trois buts. Le défenseur recrue a marqué le premier, puis préparé ceux de Charles-Antoine Roy et Mitchell Balmas. « Nous étions revenus de l’arrière, mais nous avons manqué de concentration en troisième période. Nous pensions déjà avoir gagné le match. Nous avons cessé de travailler fort », a dit l’auteur de 10 points en cinq matches cette saison.

Abramov a dit qu’il ne voulait pas mettre plus d’accent sur ce match pour prouver des choses au Titan. « Bathurst est un club comme un autre que je veux battre comme les autres. Je joue pour les Olympiques. Je joue pour les boys. »

Justin Ducharme a ramené le Titan dans le match en déjouant Mathieu Bellemare dès le début de la troisième période. Jeffrey Truchon-Viel a marqué les deux autres buts, dont le dernier dans un filet désert. Le Titan a tiré 35 fois sur Bellemare. Les Olympiques ont testé Reilly Pickard 24 fois.

HOCKEY JUNIOR EN BREF

Produits locaux au Défi mondial U-17

Natifs de la région d’Ottawa-Gatineau, Xavier Simoneau, Graeme Clarke et Luke Cavallin ont été retenus par la sélection canadienne qui va participer au Défi mondial des moins de 17 ans à Dawson Creek en Colombie-Britannique du 5 au 11 novembre prochains. Équipe Canada sera divisé en trois équipes de 22 joueurs dans cette compétition internationale qui rassemblera également les formations nationales de la Suède, des États-Unis, de la Russie, de la République tchèque et de la Finlande.

Originaire de St-André-Avellin, Xavier Simoneau connaît un excellent début de saison avec les Voltigeurs de Drummondville où il a récolté huit points en huit matches.

Choix de première ronde comme Simoneau, mais dans la Ligue de l’Ontario, l’Ottavien Graeme Clarke a amassé six points en 11 matches avec les 67’s. Après avoir amassé 136 points en 81 matches avec les Marlboros de Toronto au niveau midget AAA, les 67’s avaient réclamé ce produit local au sixième rang du dernier repêchage.

Enfin, Luke Cavallin est un gardien de 16 ans originaire de Greely qui s’est taillé un poste avec les Firebirds de Flint après avoir été leur choix de deuxième ronde cet été. Il a joué son hockey midget AAA avec les 73’s de Kemptville.

Bitten, Formenton et Bahl contre les Russes

Hockey Canada a dévoilé sa formation étoile de la Ligue de l’Ontario qui affrontera les Russes dans la Série CIBC Canada-Russie à Owen Sound et Sudbury les 9 et 13 novembre prochains. Trois joueurs liés à la région ottavienne feront partie de la tournée.

Le Franco-Ontarien William Bitten, 19 ans, en sera à sa troisième participation à la Série Canada-Russie. Membre des équipes canadiennes U-17 et U-18, il sera un sérieux candidat pour faire partie d’Équipe Canada junior (ÉCJ) au prochain championnat mondial. L’espoir du Canadien de Montréal a inscrit neuf points à ses neuf premiers matches de la saison avec les Bulldogs de Hamilton.

Alex Formenton, récemment cédé par les Sénateurs d’Ottawa aux Knights de London, participera également à la série tout comme le défenseur Kevin Bahl des 67’s d’Ottawa. Bahl est un des trois joueurs de 17 ans retenus par la série ontarienne. Il jouera seulement dans le match à Sudbury cependant. Admissible au prochain repêchage de la LNH, Bahl est un colosse de 6’6’’ et 231 livres qui a récolté cinq points en 11 matches à sa deuxième saison avec les 67’s.

La Série Canada-Russie sert de vitrine aux joueurs qui veulent se mettre en valeur en vue du camp de sélection d’ÉCJ.