Les Olympiques ont repris l’entraînement vendredi en vue de leur premier match depuis les changements qui ont secoué l’organisation. Ils affronteront le Phoenix de Sherbrooke, samedi, à l’aréna Guertin.

Nouveau départ chez les Olympiques

Beaucoup de choses ont changé chez les Olympiques de Gatineau depuis que Charles-Antoine Roy et ses coéquipiers ont disputé leur dernier match, il y a deux semaines.

Un coup de balai a été passé au sein de l’organisation. Peu populaire auprès des amateurs et des joueurs, le directeur des opérations hockey, Alain Sear, a remis sa démission quatre jours après la 12e défaite de suite. Même chose pour le président du conseil d’administration, Martin Lacasse.

C’est pourquoi les joueurs ont été convoqués à une réunion par la nouvelle direction, vendredi après-midi, 90 minutes avant leur première séance d’entraînement après la pause de Noël.

Le nouveau président de l’équipe, Norman MacMillan, a pris la parole. Le directeur des opérations hockey par intérim, Marc Saumier, et l’un des actionnaires, François Beaudry, en ont fait de même. Ils étaient flanqués par l’entraîneur-chef Éric Landry.

Le capitaine des Olympiques a aimé ce qu’il a entendu. « Ils nous ont fait comprendre que c’est un nouveau départ, que la porte serait toujours ouverte pour leur parler », a relaté Roy après l’entraînement des siens au centre Robert-Guertin.

« Nous avons tout de suite senti qu’il y avait une connexion entre les dirigeants et nous. C’était apprécié aussi de pouvoir mettre un visage sur les noms. Tout le monde regarde vers l’avant. »

Si le compteur est remis à zéro chez les Olympiques, le classement de la LHJMQ ne change pas pour autant. Il montre Gatineau au 17e et avant-dernier rang.

Ça ne change pas non plus que l’équipe n’a pas gagné depuis le 11 novembre, qu’elle accuse un retard de 10 points sur les Remparts de Québec et la dernière position donnant accès aux éliminatoires.

Sear parti, l’attention des amateurs risque d’être maintenant tournée vers les joueurs et leur entraîneur.

Roy le sait très bien.

« À nous de performer », a soutenu le meilleur compteur des Olympiques avec 30 points en 31 parties.

« Il y a eu des changements qui ont été apportés au-dessus de nous. C’est à nous de bien jouer pour qu’on retrouve plus de monde dans les estrades à Guertin. Tout le poids se retrouve maintenant sur nos épaules. »

Et ça commence dès samedi sur le coup de 16 h avec le premier de trois matches en quatre jours pour les Olympiques.

La meilleure équipe de la LHJMQ s’arrête à Gatineau. Le Phoenix de Sherbrooke n’a perdu que cinq fois en temps réglementaire depuis le début du calendrier régulier.

« Nous allons être prêts », a assuré Charles-Antoine Roy.

« Cela a fait du bien aux gars de décrocher dans les deux dernières semaines. Nous n’avons pas pensé au hockey. Nous avons pas mal plus d’énergie. Tout le monde avait hâte d’embarquer sur la glace tantôt. Tout le monde voulait en donner plus. »

Un autre qui semblait optimiste après cette première journée du retour au travail chez les Olympiques ?

Norman MacMillan, qui ne regrettait pas d’avoir accepté la présidence de l’équipe, même si ça signifiait d’annuler à la dernière minute des vacances dans le sud pour les deux prochains mois.

« Mon message aux joueurs a été d’avoir du plaisir, a relaté l’ancien ministre provincial. Leur réaction a été bonne. Ils ont applaudi. »

Reste à voir si les victoires suivront. Si c’est le cas, ce sera au tour des amateurs d’applaudir dans les prochaines semaines.

+

Saumier déjà très populaire

Le téléphone de Marc Saumier a sonné à plusieurs reprises dans les dernières heures. Mais le nouveau patron des Olympiques va se montrer patient avant de conclure un premier troc.

Les clubs de la LHJMQ peuvent à nouveau transiger depuis vendredi. La période des transactions prendra fin le 6 janvier.

« J’ai déjà été contacté ce matin par trois autres DG à travers la ligue », lance Saumier, qui assure la relève en tant que directeur des opérations hockey des Olympiques. Les quatre choix de première ronde de l’équipe en vue de l’encan de juin prochain font saliver. C’est sans compter leurs nombreux jeunes joueurs prometteurs.

« Il y a plusieurs appels pour ça. Nous allons faire attention. Si je peux bouger pour améliorer l’équipe, je vais le faire, mais pas à n’importe quel prix (...) Je sais que beaucoup de gens vont s’essayer. C’est de bonne guerre. »

Saumier a répété que Gatineau aimerait maintenir sa séquence de participations consécutives aux éliminatoires. « Elle a commencé à ma première année junior ici », a rappelé l’ancien attaquant dont les débuts remontent à 1984.

« Je n’aimerais pas que ça finisse cette année. Je suis prêt à améliorer l’équipe, mais sans la détruire. »

En attendant, les Olympiques ont rappelé le défenseur Justin Bergeron. Ce dernier avait été un choix de quatrième ronde en 2019. Il pourrait jouer un match ou deux avant de retourner dans les rangs midget AAA à Magog.

Les discussions se poursuivent avec le choix de deuxième ronde au dernier repêchage, le défenseur Charles-Alexis Legault, afin de l’attirer en Outaouais. Ce dernier s’est engagé récemment à joindre Boston University à l’automne 2020.

« Nous allons continuer à lui parler pour qu’il vienne ici au lieu des États-Unis en vue de la prochaine saison », a soutenu Saumier.