La troupe de Benoît Groulx a cloué le cercueil des Screaming Eagles avec une convaincante victoire de 7-1.

Massacre au Cap-Breton

Les Screaming Eagles du Cap-Breton ont poussé leurs derniers cris.
Les oiseaux de proie ont cessé de souffrir jeudi soir quand les Olympiques de Gatineau leur ont infligé une quatrième raclée consécutive. Cette fois, ils ont disposé des Screaming Eagles par la marque de 7-1 au Centre 200.
L'équipe gatinoise aura marqué au moins sept buts dans chacune des quatre rencontres de ce duel inégal du premier tour des séries éliminatoires de la LHJMQ. Les Olympiques ont inscrit 29 buts dans cette série à sens unique. Leur gardien, Robert Steeves, n'a cédé que sept fois.
Groulx surpris
L'entraîneur-chef des Olympiques, Benoît Groulx, s'est montré surpris d'avoir balayé ses adversaires. Il s'agissait d'un duel entre les équipes de huitième et neuvième positions au classement général du circuit Courteau, mais aucun match n'a été serré, les Gatinois signant des victoires de 7-2, 8-2, 7-2 et 7-1.
« Quand la série a commencé, on s'attendait à recevoir une bonne opposition du Cap-Breton. Nos joueurs d'expérience ont fait la différence, sans l'ombre d'un doute. Notre gardien d'expérience a eu le meilleur sur leurs jeunes gardiens. Ce fut un facteur important. Nous avons très bien passé la rondelle. Nous avons de bons tireurs. Ils se sont exprimés dans cette série. Notre exécution a été très bonne. Défensivement, nous n'avons pas donné grand-chose. »
Martin Reway et Alexis Pépin ont mené la charge outaouaise hier avec deux buts chacun. Émile Poirier a marqué un sixième but dans la série en plus de fournir deux passes. La recrue Jonathan Bourcier a préparé trois filets.
Simon Tardif-Richard a ajouté deux autres points, dont un but, pour poursuivre sur sa lancée. Le vétéran de 20 ans a complété la série avec six buts et 12 points ainsi qu'un différentiel impressionnant de +15. Martin Reway n'était pas loin derrière avec 11 points et un différentiel de +15. Vaclav Karabacek (9 points) et Émile Poirier (8 points) ont également produit à un rythme de deux points par match.
Dix-sept des 18 patineurs gatinois ont récolté au moins un point dans cette série où leur offensive a été à l'honneur.
Taylor Burke a inscrit le filet vainqueur dès la première minute de la deuxième période hier. Chez les Screaming Eagles, Maxim Lazarev a privé Robert Steeves d'un jeu blanc en comptant pendant un avantage numérique avec moins de six minutes à faire au match. Le Thursolien Julien Pelletier a récolté une passe sur le jeu.
Les Olympiques ont tiré 31 fois vers la cage défendue par Zachary Fortin. Il a été le premier gardien du Cap-Breton à compléter un match dans cette série. Son adjoint, Alex Bureau, était toutefois blessé à un genou et ne pouvait pas vraiment lui venir en relève. Robert Steeves a affronté 18 tirs.
La troupe de Benoît Groulx est rentrée à Gatineau par avion après la victoire hier soir.
« Nous allons accorder deux jours de repos aux joueurs. Nous espérons que cette ronde nous donnera la confiance nécessaire parce que la deuxième ronde sera différente. Il n'y aura rien de facile. »
Les Olympiques attendront maintenant la conclusion de certaines séries avant de connaître leurs prochains adversaires. Ils devraient commencer le deuxième tour à Baie-Comeau, Halifax ou encore Val-d'Or.
C'est la 19e fois en 22 ans que les Olympiques remportent au moins une ronde des séries éliminatoires. Les Screaming Eagles, eux, n'ont pas gagné une ronde depuis 2010.