Tristan Luneau, premier choix de la séance de sélection 2020 de la LHJMQ avec Louis Robitaille.
Tristan Luneau, premier choix de la séance de sélection 2020 de la LHJMQ avec Louis Robitaille.

Luneau: des défenseurs devenus entraîneurs ont aidé les Olympiques

L’étiquette du meilleur hockeyeur de 15 ans dans l’Est du Canada a ouvert une panoplie d’options pour Tristan Luneau.

Avant de signer un contrat en bonne et due forme avec les Olympiques de Gatineau afin de devenir le premier joueur réclamé à la séance de sélection de la LHJMQ vendredi dernier, le défenseur de Victoriaville envisageait aussi une carrière avec les Badgers de l’Université du Wisconsin.

Pour son conseiller familial, Dominic Deblois, l’élément déclencheur dans la décision du défenseur des Estacades de Trois-Rivières aura été l’embauche de Louis Robitaille à titre d’entraîneur-chef et directeur général des Olympiques.

«L’arrivée de Louis a porté la réflexion à un autre niveau. Je le connais bien. Nous avons à peu près le même âge. Nous avons joué l’un contre l’autre. Je connais son niveau de passion et je savais qu’il allait apporter une structure chez les Olympiques. Pas juste dans le volet hockey, mais aussi dans le volet académique, si cher aux yeux de la famille Luneau. Martin Raymond s’occupe de ce volet. Il a longtemps été associé aux Redmen de McGill au niveau universitaire. C’est un homme que je respecte beaucoup», a expliqué Dominic Deblois.

Les autres embauches de Louis Robitaille n’ont fait que faciliter la réflexion du clan Luneau. Robitaille est un ancien défenseur, mais il a aussi embauché des spécialistes de cette position au sein de son organisation.

Darren Rumble est un ancien défenseur de la LNH, qui a aussi l’expérience d’avoir été entraîneur-chef dans la LHJMQ.

Darren Rumble a été entraîneur-chef dans la LHJMQ.

Jean-François Fortin, qui va s’occuper du développement des défenseurs, a aussi été un défenseur de carrière. Il a notamment remporté la coupe Calder avec les Bears de Hershey aux côtés de Louis Robitaille en 2006. Dans la LNH, il a disputé 71 matches avec les Capitals de Washington.

«Tristan a accepté de se rapporter aux Olympiques pour un ensemble de facteurs, mais l’arrivée de Louis Robitaille, Darren Rumble et JF Fortin a aussi pesé dans la balance. Ensemble, ils ont beaucoup de connaissances à la position de défenseur. Tristan est une éponge. Il va tout mettre en application. C’est un beau set up pour lui. Nous savons qu’il sera bien encadré. Remarquez que j’ai toujours eu une grande confiance en Ron Choules à ce chapitre», a ajouté Dominic Deblois.

Le secret
Le conseiller familial savait depuis plus d’une semaine que Tristan Luneau allait s’engager envers les Olympiques, mais il tenait à étirer l’intrigue le plus longtemps possible afin de générer un semblant d’excitation pour la journée d’un repêchage pas comme les autres.

«Ç’a été difficile comme situation. Le repêchage de cette année n’était pas aussi le fun que d’habitude parce qu’il se tenait de façon virtuelle. Nous avons trouvé une manière de rendre ce repêchage intéressant malgré tout. Tristan est arrivé à l’hôtel avec sa famille le jeudi. Les Olympiques ont annoncé sa sélection en direct avec Maxime Talbot qui lui remettait sa casquette et son chandail. Le secret n’est pas vraiment sorti et toute la famille était excitée quand la sélection est devenue officielle.»