Kieran Craig est félicité par Olivier Boutin après avoir inscrit son deuxième but du match pendant un avantage numérique en deuxième période. Ce but s’est avéré celui de la victoire contre le Titan d’Acadie-Bathurst, un club qui n’a toujours pas savouré la victoire cette saison.

L’honneur des Olympiques a été sauvé

Ce n’était pas l’enjeu qu’ils avaient prévu défendre en début de saison, mais les Olympiques de Gatineau ont sauvé leur honneur dimanche soir en remportant une bataille entre deux clubs qui voulaient sortir de la cave du classement de la LHJMQ.

Kieran Craig a profité de son premier match de deux buts en carrière dans le circuit Courteau pour aider les Gatinois à vaincre le Titan d’Acadie-Bathurst 3-2. En arrière 3-0 après deux périodes, les visiteurs ont compliqué la tâche des Olympiques dans le dernier tiers.

Ils ont même frappé un poteau avec quelques secondes à jouer alors qu’ils avaient retiré leur gardien à la faveur d’un sixième patineur. Le Titan (0-10-5) devra donc attendre encore un peu avant de savourer un premier triomphe.

Les Gatinois (3-11-4) ont quant à eux profité de ce deuxième gain consécutif au centre Robert-Guertin pour distancer le Titan par trois points. Très tôt dans le match, Mathieu Bizier avait placé les Olympiques en avant 1-0, mais ceux-ci ont éprouvé de la difficulté à protéger leurs avances depuis le début du calendrier régulier de la LHJMQ. Kieran Craig a toutefois cimenté l’emprise des siens dans la deuxième période en marquant deux fois de suite à l’aide de tirs vifs qui n’ont laissé aucune chance à Tristan Bérubé, ancien gardien numéro un à Gatineau.

Après 40 minutes, son ancien adjoint Rémi Poirier connaissait une soirée bien tranquille. Il n’avait affronté que neuf tirs avant d’être testé à 14 reprises dans le dernier tiers où Mathieu Desgagnés a rendu les choses intéressantes jusqu’au son de la sirène en marquant ses deux premiers buts de la campagne.

Peut-être parce qu’ils venaient de gagner contre le pire club de la ligue ou encore parce qu’ils ont failli laisser filer une autre avance, les joueurs des Olympiques n’ont pas sauté de joie après avoir empoché les deux points de la victoire.

Kieran Craig, lui, était quand même un joueur soulagé. Il a joué avec hargne. Il a eu beaucoup de « glace » et il a obtenu au moins trois bonnes occasions de compléter son tour du chapeau.

« Je pense que j’ai eu 10 chances en troisième période, mais Bérou (Bérubé) ne voulait pas que j’obtienne mon troisième but ! Manix (Landry) et Roysy (Charles-Antoine Roy) ont fait tout un travail pour m’alimenter ce soir. On joue au hockey parce qu’on aime ça et parce qu’on veut gagner, mais on a perdu plusieurs matches serrés cette année quand on avait l’avance parce qu’on ne jouait pas 60 minutes. Ce soir, ça fait du bien de gagner un match proche. »

Son entraîneur, Éric Landry, a aussi remarqué l’éclosion de son attaquant de deuxième année depuis quelques matches et il n’hésite pas à l’employer davantage.

« Kieran a connu un gros match. Son lancer est un atout majeur. ll le décoche plus rapidement maintenant. On est content pour lui. Ça fait cinq ou six matches où il joue plus souvent. Il s’implique beaucoup dans le jeu. Il est capable de créer de l’offensive tout en étant bon défensivement. »

Promu dans un trio offensif le 13 octobre contre Drummondville, l’attaquant de 18 ans n’avait pas l’intention de laisser filer cette occasion. Il avait justement récolté deux points dans ce match-là.

« J’ai commencé l’année dans le quatrième trio. Ça donne de la confiance quand tu vois ton nom sur le deuxième ou même le premier trio en arrivant à l’aréna même si les trios changent souvent pendant un match. C’est l’fun de monter dans l’alignement. Je ne veux pas perdre la confiance des entraîneurs. J’ai mis du temps à m’adapter à la vitesse du jeu l’an dernier. J’avais toujours une demi-seconde de retard pour lancer. Cette année, je décoche plus vite pour essayer de prendre les adversaires en défaut. »

Les Olympiques ont rappelé deux attaquants pour le match contre le Titan : Zachary Gravel et Olivier Gervais-Daigneault, qui a récolté une passe sur le but de Bizier.

+

HOCKEY JUNIOR EN BREF

Les 67’s écrasent le Sting

Parce qu’ils avaient accordé le premier but d’un match 11 fois sur 12 depuis le début de la saison, les 67’s d’Ottawa n’ont pas eu souvent l’occasion de jouer avec une avance. Dimanche après-midi, ils se sont payé un luxe en marquant les deux premiers buts de leur  duel contre le Sting de Sarnia. Ils ont ensuite protégé cette avance de façon admirable pour s’imposer facilement par la marque de 7-2.

Mitchell Hoelscher, Joseph Garreffa et Jack Quinn ont profité des largesses des deux gardiens du Sting (5-8-0) pour inscrire deux buts chacun. Austen Keating a marqué le septième but des 67’s (9-4-0), qui n’ont tiré que 24 fois sur les gardiens Benjamin Gaudreau et Ethan Langevin. Garreffa, Keating et Marco Rossi ont complété la rencontre avec trois points chacun.

Le défenseur de 20 ans Noel Hoefenmayer a amassé quatre passes. Repêché par les Coyotes de l’Arizona, mais devenu agent libre, Hoefenmayer totalise 21 points à ses 13 premiers matches de la saison dans la Ligue de l’Ontario.

Devant le filet, Cédrick Andrée a repoussé 27 rondelles. Il a été déjoué par Eric Hjorth et Jamieson Rees.

L’ancien des 67’s, Samuel Bitten, a été écarté de la feuille de pointage. L’Ottavien a 10 points en 13 matches à Sarnia.

***

Fin de semaine parfaite de l’Intrépide à Amos

La saison de l’Intrépide de Gatineau n’arrête pas de bien aller dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Sans véritable joueur vedette, la troupe de Martin Lafleur a signé deux autres victoires à Amos ce week-end pour protéger son deuxième rang au classement général derrière les Cantonniers de Magog.

L’Intrépide (11-4-0) a balayé les Forestiers (5-9-0) avec des gains de 4-1 samedi et de 6-5 dimanche. Marc-Olivier Racine-Roy et Marc-Antoine Séguin ont mené l’attaque samedi avec un but et une passe chacun. Jonathan Delorme et Samuel Fortier ont ajouté les autres buts dans un duel où les visiteurs ont eu l’avantage 40-23 dans les tirs. Philippe Cloutier a enregistré la victoire devant la cage gatinoise.

Le match de dimanche a été plus chaudement disputé, non seulement au pointage, mais dans les tirs de 33-31 en faveur de Gatineau. Thomas Côté et Andrew Belchamber ont animé l’attaque avec deux buts chacun pendant que Médéric Blouin-Rochon protégeait le filet de l’Intrépide. Julien Arruda et Jacob Santerre ont complété le pointage.

L’Intrépide reprendra l’action mercredi au Complexe Branchaud-Brière. Les Grenadiers de Châteauguay seront les visiteurs.