L'entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau, Éric Landry

L'été est fini dans la LHJMQ

Après avoir permis à son équipe de conserver une fiche plus que respectable de 14-7-0 quand il a pris la relève la saison dernière, Éric Landry sera de retour pour mener la barque. À l'aube d'une nouvelle campagne, l'entraîneur-chef aux racines gatinoises nous a parlé de l'équipe qu'il dirigera cette saison.
Les gardiens
Le gardien le plus expérimenté au camp, Mathieu Bellemare, a demandé une transaction. Pour le coach, ça ne change rien. « On savait déjà que Mathieu commencerait la saison en retard à cause de sa blessure. Il est déjà en train de travailler là-dessus. »
« Pour l'instant, il demeure un membre à part entière de notre équipe. S'il veut revenir jouer avec nous, il aura sa place. Il devra sans doute prouver aux autres équipes de la ligue qu'il est complètement rétabli avant de se faire échanger. »
Le gardien de but Mathieu Bellemare
Landry n'est pas vraiment prêt à identifier un gardien de buts numéro un. Quand on lui pose la question, il se contente de répondre qu'il sera très à l'aise avec Tristan Bérubé en début de saison. « Il a très bien fait l'an dernier », rappelle-t-il.
L'entraîneur n'est pas prêt à identifier un favori pour le poste de troisième gardien. Celui qui sera le plus efficace au camp aura la chance de passer les premières semaines de l'automne sur la rue Carillon.
La défensive
« Alex Breton et Will Thompson seront deux des meilleurs défenseurs de 20 ans dans la LHJMQ », pense l'entraîneur.
Breton, le Beauceron, est sorti de sa coquille durant les séries éliminatoires du printemps dernier. Il a trouvé le moyen de récolter sept mentions d'aide en quatre parties. Il jouait malgré une blessure.
Thompson a connu sa demie-saison la plus productive en carrière quand il est passé de Charlottetown à Gatineau durant la période des transactions des Fêtes. Pour son dernier tour de piste, il devra être le général. Il ne manquera pas de temps de glace.
Le défenseur Alex Breton
Gabriel Bilodeau et Ryan O'Bonsawin feront partie des vétérans qui reviendront pour une nouvelle saison. 
Il y aura facilement deux ou trois postes disponibles pour des nouveaux visages.
« Nous allons certainement chercher des joueurs qui ont beaucoup de mobilité. Nous n'avons pas le choix. Toutes les équipes de notre ligue ont des joueurs de talent qui sont capables de patiner. »
Landry chercher des défenseurs mobiles, mais pas nécessairement des défenseurs à caractère offensif.
« La mobilité permet aussi aux défenseurs de faire de bons jeux à un contre un. Ils permettent de couvrir beaucoup de glace. »
L'attaque
Landry est confiant. Le champion marqueur en titre dans la LHJMQ, Vitalii Abramov, finira bien par rentrer au bercail. « On sait qu'il ne sera pas là pour le début de la saison. Il veut commencer son année à Columbus. On lui souhaite d'ailleurs de se tailler un poste dans la LNH. On sera très contents pour lui si ça se produit. »
Sinon... Abramov sera accueilli à bras ouverts. Surtout qu'une nouvelle recrue russe, Mikhail Shestopalov, a besoin d'un mentor.
L'attaquant Vitalii Abramov
« Yakov Trenin a lancé la lignée de joueurs russes. Il nous a donné un gros coup de pouce quand est venu le temps d'intégrer Abramov. Vitalii peut maintenant faire sa part. »
Les dirigeants des Olympiques ont pu voir le jeune Shestopalov à quelques occasions dans les dernières semaines. Premières impressions ? « Il a énormément de talent. Une bonne vision du jeu. Un bon tir. Le bon package du joueur russe. En fait, je dirais qu'il se situe quelque part entre Yakov et Vitalii », résume Landry.
En survolant l'alignement, on serait porté à croire que l'attaque gatinoise n'aura pas autant de mordant que lors des années précédentes.
On peut certainement affirmer qu'elle a déjà eu plus de profondeur.
Landry ressent le besoin de se porter à la défense de ses protégés. Il identifie rapidement Mitchell Balmas, Shawn Boudrias et Jeffrey Durocher comme des éléments importants de son noyau. « Ils ont tous connu un certain succès la saison dernière. Ils devront tous nous prouver qu'ils peuvent continuer à progresser. »
Le leadership
La saison dernière, il était évident que Marc-Olivier Crevier-Morin était un capitaine de transition. Il avait hérité de ce titre important alors qu'il disputait sa dernière campagne dans la LHJMQ.
Le défenseur Will Thompson
On se dirige vraisemblablement vers une autre saison du genre. Quand on lui demande d'identifier les leaders de sa formation, Landry identifie immédiatement ses trois joueurs de 20 ans. « Nous avons Will Thompson, Alex Breton et Alexandre Landreville. Ils faisaient déjà partie de notre groupe de leaders l'an dernier. Ils auront la chance d'intégrer d'autres joueurs. Le jeune Durocher, par exemple, a très bien progressé durant la dernière année. »
Landry saisit l'opportunité pour nous rappeler qu'Abramov doit revenir. « Il a été le meilleur marqueur de notre ligue l'an dernier. Il peut montrer la voie. »
Dans le hockey junior, le leadership passe aussi beaucoup par le bureau du coach.
L'expérience acquise par Landry dans la deuxième portion de la dernière saison, quand il a succédé à Mario Duhamel, l'a préparé à relever le prochain défi.
« Juste le fait de préparer l'équipe. L'encadrement des joueurs se fera différemment. Je serai plus à l'aise. Certaines choses ne changeront pas. D'autres vont changer. »
« Tout se fera quand même dans la continuité, complète l'entraîneur. Nous allons poursuivre notre mission dans le développement des joueurs. »