Le gardien Francis Leclerc a donné un point supplémentaire aux Wilcats de Moncton en effectuant quelques larcins en prolongation contre les Olympiques mercredi soir au centre Robert-Guertin.

Les Wildcats s’imposent en fusillade

Impeccables sur la route où ils auront l’occasion de fracasser un record de franchise vendredi à Shawinigan, les Olympiques de Gatineau sont incapables d’acheter une victoire à domicile.

Mercredi soir, ils ont eu d’innombrables occasions de signer ce premier gain en trois matches au centre Robert-Guertin, mais le gardien Francis Leclerc aura plutôt procuré un point supplémentaire aux Wildcats de Moncton qui l’ont emporté 3-2 en fusillade.

Le gardien des visiteurs a notamment sorti la mitaine en faisant le grand écart pour arrêter un tir de Derian Kielb en prolongation. Il a aussi repoussé un tir de pénalité de Shawn Boudrias pendant la période supplémentaire.

En fusillade, il a stoppé Maxim Trépanier, Boudrias à nouveau et Iaroslav Likhachev pendant que Jeremy McKenna a été le seul à marquer pendant les tirs de barrage contre Creed Jones.

C’est l’autre mauvaise dans ce match où les Olympiques (5-2-1) ont au moins amassé leur premier point à la maison. Jones a dû venir en relève à Tristan Bérubé avec cinq minutes à jouer en deuxième période alors que la marque était de 2-2. Le gardien numéro un des Olympiques avait reçu un tir sur le casque et un joueur adverse a également été poussé sur lui.

Bérubé est revenu au banc en troisième période, mais l’entraîneur-chef Éric Landry a signalé que ça ne voulait pas dire grand-chose sur son état de santé.

« Nous allons le réévaluer demain. Il a été sonné. »

L’autre inquiétude vient d’un coup de bâton asséné à l’avant-bras de Jeffrey Durocher pendant qu’il s’échappait en prolongation. Blessé, il n’a pas pu prendre le tir de pénalité. Shawn Boudrias a dû le faire à sa place. Le cas du capitaine sera évalué à nouveau jeudi.

Le match des Olympiques s’est déroulé en deux temps mercredi. Ils ont d’abord pris l’avance 2-1 sur des buts de Maxim Trépanier et Jeffrey Durocher, mais ils ont complètement été débordés en deuxième période où les Wildcats ont dominé 13-0 dans les tirs au cours des 14 premières minutes. Adam Campannelli avait ramené les deux clubs à 2-2. Les prouesses de Bérubé avaient permis aux locaux d’éviter le pire. Mika Cyr avait aussi trompé Bérubé en première.

Puis, quand Creed Jones est rentré dans le match, les Olympiques ont repris vie. Ils ont notamment mené la troisième période 11-2 dans les tirs. Cette fois, c’est Francis Leclerc qui a dû sauver les meubles. Jones n’a eu qu’à effectuer cinq arrêts en 30 minutes de jeu. Bérubé a reçu 27 tirs dans ses 35 minutes. Leclerc a vu 32 tirs.

« Les Wildcats étaient rapides. Nous avons créé plein de revirements. Il fallait arrêter de les regarder et de revenir aux jeux simples », a dit l’attaquant acadien William Basque, excellent mercredi.

Le vétéran de 19 ans a d’ailleurs récolté son premier point de la saison en plus d’avoir été utilisé en prolongation pour la première fois de sa carrière. Il a gagné beaucoup de batailles. Il a bloqué des tirs et des passes en plus de créer des occasions de marquer.

Selon Éric Landry, l’état de la glace était pitoyable. « Dans ces temps-là, il faut laisser faire les beaux jeux. En simplifiant notre jeu, nous avons repris le dessus. Leur gardien les a gardés dans le match. C’est décevant de perdre en fusillade après avoir eu autant de chances de marquer », dit-il.

Les Olympiques tenteront de gagner un sixième match de suite sur la route à Shawinigan vendredi. La franchise n’a jamais réussi cet exploit pour amorcer une saison.

+

Troisième gain de suite des 67’s

Seul joueur de 20 ans des 67’s d’Ottawa, Tye Felhaber a pris les choses en main mercredi à la Place TD. Il a participé aux trois premiers buts des siens pour conduire les 67’s à une victoire de 4-1 contre les Frontenacs de Kingston.

Felhaber a inscrit son 8e but de la saison en plus de préparer ceux de Marco Rossi et Sasha Chmelevski. Devant le filet, Cédrick Andrée a repoussé 21 tirs des Frontenacs (2-6-0) pour signer le troisième gain consécutif des 67’s (6-3-0).

Seul Jason Robertson l’a déjoué pendant un désavantage numérique. Graeme Clarke a ajouté le but d’assurance dans un filet désert.