Éric Landry n'était pas satisfait du jeu de Yakov Trenin mercredi soir. Abramov, MacEwen et lui « n'ont pas assez travaillé » sur l'attaque massive.

Les Tigres rugissent à Gatineau

Les faibles assistances au centre Robert-Guertin ont souvent fait jaser cette saison.
Pour une fois que les gradins étaient peuplés - merci à la relâche scolaire -, les Olympiques ont failli à la tâche. Après sept victoires consécutives à la maison, ils ont renvoyé 2821 spectateurs à la maison sans pouvoir leur offrir un but avant la 57e minute de jeu mercredi soir. À ce moment-là, les estrades avaient eu le temps de se dégarnir.
Les Tigres de Victoriaville l'ont emporté 4-2. Jeffrey Durocher a brisé le jeu blanc de Tristan Côté-Cazenave sur le 30e tir des Olympiques. Shawn Boudrias a ajouté un but pendant que les locaux avaient retiré leur gardien dans un ultime effort pour remonter le pointage, mais l'avance des Tigres était insurmontable. 
Le dernier revers encaissé par les Olympiques à la maison avait été le 21 janvier. Mario Duhamel était encore l'entraîneur-chef. Il a été remplacé par Éric Landry deux jours plus tard. Celui-ci était passablement déçu de la sortie de son équipe mercredi. 
« Nous avons manqué beaucoup trop d'occasions de marquer en première période. Notre exécution a été médiocre pendant tout le match. Les Tigres nous ont donnés une très bonne leçon. Ils nous ont défiés dès le départ et nos meilleurs joueurs n'ont pas fait la différence. Au moins, nous avons eu des buts de nos joueurs de support, ce qui est très bien. Aussi, nous n'avons pas abandonné quand le cadran ne jouait pas en notre faveur », a indiqué Landry.
Trio cloué au banc
Ce dernier a d'ailleurs cloué Trenin, Abramov et Zack MacEwen au banc pendant une partie de la troisième période.
« Je n'étais pas satisfait, surtout de leur travail en avantage numérique. Ils n'ont rien généré. Ils n'ont pas assez travaillé. Sur l'attaque massive, les cinq joueurs qui attaquent doivent travailler plus fort que les quatre qui se défendent, pas l'inverse. »
Depuis que Landry a pris les commandes de l'équipe, le duo de Vitalii Abramov et Yakov Trenin avait été tout feu, tout flamme, amassant un total de 45 points en 13 matches.
Même si Trenin a récolté une passe sur le dernier but du match, les Tigres ont réussi à neutraliser les Russes mercredi. Deuxième étoile du mois de février dans la LHJMQ, Abramov pensait bien avoir compté pendant un désavantage numérique en deuxième période en s'emparant d'une rondelle sous le gardien Tristan Côté-Cazenave après une échappée de Trenin, mais l'arbitre avait déjà sifflé.
Le jeu est survenu pendant une pénalité majeure à Will Thompson, expulsé du match pour avoir asséné une mise en échec à la tête d'Ivan Kosorenkov. Reste à voir s'il sera suspendu pour son geste après la révision automatique de la ligue. Kosorenkov, qui avait marqué le deuxième but des Tigres au début de la deuxième période, est cependant revenu au jeu rapidement.
Les visiteurs ont d'ailleurs inscrit leurs deux premiers buts sur des jeux de puissance. Jérémie Beaudin a ouvert la marque en première période. Kosorenkov a fait 2-0, puis Alexandre Goulet a ajouté les deux derniers buts des Tigres (31-22-8), qui ont tiré 33 fois sur Mathieu Bellemare. Tristan Côté-Cazenave a tout vu à l'autre bout de la patinoire. Il a effectué 30 arrêts, mais les Olympiques (28-29-4) ont mis du temps avant de le battre.
Rien ne fonctionne
Rien n'a fonctionné chez les Gatinois dans la défaite. Passes dans les patins, tirs imprécis, manque de cohésion. Serait-ce une rare foule imposante qui a intimidé l'équipe locale ?
Jeffrey Durocher ne pense pas. « Ce n'est pas plus énervant. Au contraire, la foule nous donnait de l'énergie. Nous étions bien préparés. Nous avons connu un lent départ et nous avons manqué d'exécution. Il n'y a pas d'excuse d'avoir déçu les partisans qui sont venus nous appuyer ce soir », a lancé celui qui a inscrit son 12e but de la saison dans cette défaite encaissée devant la troisième plus grosse foule de la saison au « Vieux Bob ».
Les Olympiques tenteront de retrouver le sentier de la victoire vendredi alors qu'ils rendront visite au Phoenix de Sherbrooke.