Les Olympiques mènent 3-0 dans les séries contre les Screaming Eagles.

Les Screaming Eagles dans les câbles

La série entre les Olympiques et les Screaming Eagles s'est déplacée au Cap-Breton hier soir, mais le scénario des deux premiers duels s'est reproduit devant 2307 spectateurs au Centre 200.
Les Gatinois ont poursuivi leur carnage des Screaming Eagles en signant une troisième victoire décisive par la marque de 7-2. En trois rencontres, les Olympiques ont dominé l'équipe Néo-écossaise par un pointage combiné de 22-6. La troupe de Benoît Groulx pourrait donner le coup de grâce à celle de Marc-André Dumont dès ce soir.
Les Olympiques ont été expéditifs hier. Pour la troisième fois en autant de rencontres, ils ont chassé le gardien partant avant la fin du match. Les «Aigles» avaient décidé d'accorder un premier départ à Zachary Fortin. Après tout, il célébrait son 19e anniversaire hier, mais les Olympiques ne lui ont pas fait de cadeau.
Dès la 32e seconde de jeu, Simon Tardif-Richard a fait honneur à son numéro32 pour ouvrir la marque. Quatre minutes plus tard, Jonathan Bourcier faisait dévier un tir d'Alexis Pépin pour réduire la foule au silence.
Les Screaming Eagles n'ont pas immédiatement baissé les bras. Le Thursolien Julien Pelletier a répliqué en marquant son premier but de la série, puis Kyle Farrell, dont la série était apparemment terminée selon son entraîneur-chef, a égalé la marque 2-2. Absent de la rencontre de samedi, l'excellent défenseur Justin Haché était également de retour à son poste hier.
Émile Poirier allait toutefois redonner l'avance aux Olympiques en toute fin de période.
C'est finalement Vaclav Karabacek qui a envoyé Zachary Fortin aux douches dès la 25e seconde de jeu en deuxième période. La rentrée d'Alex Bureau n'a pas permis aux locaux de freiner l'hémorragie. Les Gatinois ont continué à mitrailler le filet adverse pour inscrire trois autres buts dans la période.
Karabacek a d'abord inscrit son deuxième filet du match, suivi de buts par Adam Stevens et Alexis Pépin. Après 40 minutes, les Olympiques menaient 7-2. Ils ont joué la troisième période pour la forme. Devant la cage des Olympiques, Robert Steeves n'a affronté que 20 tirs. Ses deux adversaires ont vu 40 lancers.
Simon Tardif-Richard a complété le match avec trois points. Il domine le classement des compteurs avec 10 points en trois parties. Alexis Pépin, Jonathan Bourcier, Frank Schumacher, Taylor Burke et Martin Reway ont également récolté plus d'un point dans la victoire.
Benoît Groulx ne pouvait demander mieux à ses hommes, surtout ceux des troisième et quatrième trios qu'il avait qualifiés de «passagers» la veille.
«Nous avons obtenu un bel effort de tout le monde. C'est exactement ce dont nous avions besoin. Nous avons rencontré Bourcier, Pépin, Derek Sheppard, Jake Coughler et Deverick Ottereyes pour leur expliquer ce que nous attendions d'eux. Il y a quelques jeunes joueurs dans ce groupe. Ils se sont imposé trop de pression et ils ont fini par oublier l'essentiel. Nous leur avons demandé de relaxer et cela a paru ce soir.»
L'entraîneur gatinois espère que ses joueurs seront en mesure de mettre ce match de côté afin de répéter le même effort ce soir. Par contre, un important blizzard pourrait avoir des conséquences sur la présentation du quatrième match.
«Ils annoncent 40 à 50 centimètres de neige et des vents à plus de 100km/h. On m'a dit que le match pourrait être reporté d'une journée, mais je ne vois pas pourquoi. Nous sommes déjà ici.»